Magazine Cinéma

Marathon Man

Publié le 28 juin 2011 par Olivier Walmacq

MARATHON_20MAN

genre: thriller (interdit aux - 16 ans)
année: 1976
durée: 2h05

l'histoire: Babe, étudiant en histoire, s'entraîne pour le marathon de New York. Son frère Doug, membre d'une organisation gouvernementale secrète, est assassiné sous ses yeux. Il apprend que le Docteur Szell serait revenu récupérer un trésor de guerre qu'il avait confié autrefois à son frère.

la critique d'Alice In Oliver:

Attention, thriller mémorable, signé John Schlesinger en 1976, j'ai nommé Marathon Man ! Le film bénéficie d'un excellent casting: Dustin Hoffman, le regretté Roy Scheider, Laurence Olivier et Marthe Keller.
Dans ce long-métrage, chaque protagoniste a son importance dans une affaire sordide ayant des liens étroits avec le passé nazi.
Pour cela, le réalisateur prend le temps de poser son intrigue, tout en questionnnant le spectateur sur différents enjeux, au suspense parfois insoutenable.

marathon_man

Difficile de parler de Marathon Man sans évoquer le scénario... Donc, attention, SPOILERS ! Babe (Dustin Hoffman) est étudiant en histoire.
Le jeune homme est brillant mais doit porter la lourde succession de son père, un historien brillant, décédé dans d'étranges circonstances.
Parallèlement, Babe s'entraîne pour le marathon de New-York. Son frère, Doug (Roy Scheider) vient bientôt lui rendre visite: il semble mêlé à une affaire étrange.

Bientôt, Doug est assassiné et il meurt sous les yeux de Babe sans même pouvoir prononcer le moindre mot.
Très vite, la police intervient et un agent questionnne longuement Babe sur les intentions de son frère. Une organisation obscure cherche à connaître les informations détenues par Doug au sujet d'une mystérieuse mallette.
Il semblerait que Babe détienne ces précieuses informations, mais le jeune étudiant n'est au courant de rien. Tout au long du film, il subira les événements sans réellement les comprendre.
C'est aussi la grande force de Marathon Man.

marathon_man2

Babe est alors kidnappé. S'ensuit une longue série de tortures. C'est vraiment la partie la plus dure et la plus violente du film.
Avec Marathon Man, John Schlesinger signe un thriller mouvementé, nerveux, et au scénario habilement construit.
Finalement, le film finira par délivrer toutes les informations au sujet de cette sombre affaire, Dustin Hoffman trouvant ici un personnage naïf mais prêt à en découdre avec des ennemis redoutables, barbares et criminels. 
Un vrai film de chevet !

Note: 17.5/20


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Olivier Walmacq 11545 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines