Magazine Beaux Arts

"Comment parler de l'Art du XXe siècle aux enfants?"

Par Etrangere
"- Regarde ce que j'ai trouvé !" s'exclama Maman, tout juste sortie de la boutique de souvenirs,  en brandissant fièrement son sachet de trouvailles.Je soupirai, mais jetai tout de même une oeillade au paquet estampillé "Librairie". Et stupéfaction, j'approuvai entièrement, et peut-être pour la première fois de ma vie avec autant d'entrain, un achat compulsif et totalement irréfléchi de ma mère à la sortie d'un musée...

Cette journée-là en effet, j'avais réussi à convaincre ma famille de faire une sortie culturelle, non sans m'être confrontée au feu des tergiversations habituelles ("qui conduit ? combien de temps ? et pourquoi aujourd'hui ? et la plus drôle, pourquoi c'est toi qui décides ? "). L'affaire fut cependant réglée, si bien que nous nous rendîmes au Centre Georges Pompidou de Metz, un an après tout le monde. Mais ce n'est pas bien grave, puisque chacun d'entre nous y fit une rencontre qui le satisfit tant, qu'il ne regretta point sa venue.Mon père tenta une première approche des toiles d'Yves Klein, et visionna une vidéo de leur réalisation, ce qui réussit à le faire rire des minutes durant.Je fus charmée par l'exposition "Chefs d'oeuvres ?",  et découvris des pièces aussi surprenantes qu'enchanteresses.Ma soeur tomba nez-à-nez avec Luc Chatel (comprenons-nous bien, ce n'était pas son idole, mais elle avait de quoi intéresser ses amies à la récréation).Et ma mère, enfin, tomba sur un ouvrage qui réussissait à répondre à une certaine question : Comment parler de l'art du XXe siècle aux enfants, de Françoise Barbe-Gall, aux éditions "Le baron perché".La question posée, chers lecteurs, a préoccupé bon nombre d'enseignants et d'instituteurs, amenés à faire des sorties éducatives avec les bambins. Elle a titillé l'esprit de parents, attachés à la transmission des savoirs et à l'ambiance si particulière des musées. Elle a fait se retourner dans leurs lits un certain nombre de critiques d'art et de passionnés, qui ne pouvaient comprendre pourquoi cet art, si accessible à leurs yeux, était renié par une partie des enfants, des pré-adolescents et des adolescents.Et bien, voilà qu'arrive enfin une réponse digne de ce nom. Françoise Barbe-Gall a en effet saisi le principal : on ne peut bien transmettre un art que l'on n'apprécie pas, que l'on n'a pas appris à ressentir, et qui nous laisse donc de marbre. C'est ainsi que l'auteur se lance tout d'abord dans une explication, non-pas barbante comme certaines, mais tout de même très complète et explicite, sur ce qu'est l'art moderne et contemporain, et comment les adultes doivent l'appréhender, avant de l'exposer aux yeux des enfants. Le livre en lui-même se structure tout d'abord par une partie rassurant le lecteur, et donnant le ton : "NON" à un intellectualisme et à un élitisme dénué de sens, et OUI à de la spontanéité des ressentis et à la pédagogie. On ne comprend pas les oeuvres du XXe, on les RESSENT. Petit tour d'horizon donc des à priori et des critiques sur l'art contemporain : ce n'est pas beau, c'est difficile à comprendre, c'est réservé aux intellos... sont autant de clichés démontés par Barbe-Gall, qui réussit à démontrer que le vrai plaisir est justement atteint lorsque l'on fait fi des étiquettes, que l'on se laisse "gagner" par l'oeuvre, et que l'on  délivre une certaine place à ses propres réactions tout en réussissant à les contrôler pour faire confiance aux artistes et ouvrir totalement aux enfants les registres de la peinture, sans les cantonner par exemple à l'art abstrait. Prendre du recul est donc l'élément clé de la transmission. Dans un second temps, et parce que nous ne sommes pas tous d'éminents spécialistes en Histoire des Arts, l'auteur nous donne quelques pistes pour maîtriser le sujet que l'on veut explorer avec des bambins et des pré-adolescents. Avec un récapitulatif des sujets abordés par l'art du siècle passé, les techniques mises en oeuvre, les artistes (parcours et buts), l'adulte se remet à flot et se replonge dans le monde passionnant de la création artistique, qu'elle soit l'oeuvre de peintres, de sculpteurs ou de plasticiens. Enfin, ce sont des exemples d'oeuvres de ces derniers qui sont non pas commentées, mais bien mises en relation par un ingénieux système de questions-réponses que pourraient avoir posé des enfants de différentes tranches d'âge. C'est là en effet l'atout le plus important du livre : permettre aux adultes devant apprendre aux enfants, et à l'aide de cas concrets et d'observations immédiates, de pourvoir directement à la curiosité des plus petits (5-7 ans) et des plus grands (8-13 ans dans l'ouvrage, en réalité 7 à 77 ans). Je vous présente donc un livre coup de coeur, au design joyeux et au texte d'une franchise et une intelligence désinvolte. Vous pouvez vous le procurer ici, je vous le recommande chaudement.Et sinon, d'autres livres qui vous ont permis de changer de regard sur les artistes jugés de prime abord "déconcertant" ? 


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Etrangere 14 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte