Magazine Cinéma

Triangle

Publié le 29 juin 2011 par Olivier Walmacq

triangle

genre: fantastique
année: 2009
durée: 1h40

l'histoire: Perdus dans le Triangle des Bermudes, les passagers d'un bateau chavirent et rejoignent un navire abandonné.

La critique d'Alice In Oliver:

EIl y a des films comme ça... Des petites productions qui passent totalement inaperçues, n'ayant pas le droit aux égards de la machine Hollywood, et condamnées à une sortie directe en dvd.
Triangle, le nouveau film de Christopher Smith, réalisé en 2009, est de ceux-là. Nul doute que ce film fantastique va s'inscrire parmi les oeuvres cultes en devenir.

En même temps, Christopher Smith n'en est pas à son premier coup d'essai puisque le cinéaste s'était déjà fait remarquer avec Severance, Creep, et plus récemment, Black Death. Indéniablement, Christopher Smith est le réalisateur anglais du moment, avec un certain Edgar Wright.
Avec Triangle, Christopher Smith varie les plaisirs et signe un film surprenant, qui oscille entre fantastique, voyage dans le temps via une boucle temporelle insaisissable, slasher, thriller voire épouvante.

triangle_2009_xl_01--film-A

Au niveau des influences, la montée en puissance de Triangle n'est pas sans rappeler (par certains aspects) Shining, de Stanley Kubrick.
Pour cela, Christopher Smith signe une première partie doucement mélancolique, sa caméra se focalisant sur son héroïne principale, Jess (Melissa George).
Attention, SPOILERS !
Jess est une jeune mère célibataire qui élève seule son enfant, et décide de passer le week-end avec un groupe d'amis sur un yacth.
Malheureusement, le bateau est victime d'une tempête et nos héros trouvent alors refuge sur un paquebot abandonné.
A partir de ces différents éléments, le film semble nous raconter le mythe de Sisyphe, condamné par les dieux à répéter sans cesse la même tâche.

triangle_smith_pic3

Dans Triangle, Jess est également poursuivie par cette malédiction. Elle aussi se retrouve condamnée à convaincre ses amis qu'ils ont effectué un saut dans le temps, et que les choses se répètent inéluctablement et indéfiniment.
Mieux encore, Christopher Smith s'amuse avec certains détails et ses différents protagonistes.

En vérité, Triangle est un petit coup de génie, Christopher Smith n'hésitant pas à jouer avec la psychologie de son héroïne principale.
De ce fait, cette boucle temporelle qui se répète sans cesse, finira par révéler les failles et les cicatrices personnelles de Jess lors d'un ultime rebondissement. Ici, la notion d'espace et de temps, ainsi que les liens qui les rattachent, tiennent une place prépondérante.
Voilà donc une excellente péloche fantastique qui exploite à fond son concept et qui nécessitera probablement une seconde vision.
Une future référence du genre ? Sans aucun doute !

Note: 16.5/20


Triangle - Trailer / Bande-Annonce #2 [VO]


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Olivier Walmacq 11545 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines