Magazine Afrique

Cameroun Gabon: Paul Biya reçoit un émissaire de Ali Bongo Ondimba

Publié le 29 juin 2011 par 237online @237online

Écrit par Cameroon Tribune   

Mercredi, 29 Juin 2011 20:47

çéçéééàéçéééééééàééàôéàéééééà

Cameroun Gabon: Paul Biya reçoit un émissaire de Ali Bongo Ondimba
Le chef de l'Etat a reçu mercredi en fin de matinée en audience un émissaire gabonais porteur d'un message du président Ali Bongo Ondimba à son homologue, le président Paul Biya. M. Jean-François Ndongou, ministre de l'Intérieur, de la Sécurité publique, de l'Immigration et de la Décentralisation de son pays n'a pas révélé à la presse le contenu du message qu'il a délivré à son hôte. Toutefois il a indiqué à l'issue de l'audience que l'entretien que lui a accordé le président Paul Biya s'inscrivait dans le cadre des liens d'amitié et de fraternité qui unissent les présidents Bongo et Biya et, au-delà, les peuples gabonais et camerounais.
Pour Jean-François Ndongou, ses échanges avec le chef de l'Etat ont été une occasion propice pour évoquer les questions d'actualité. D'autant, a-t-il précisé, que le président Ali Bongo est soucieux de connaître les positions et avis de son aîné, Paul Biya, en vue d'une nécessaire convergence de vues sur ces questions. Particulièrement au moment où le Gabon siège au Conseil de sécurité des Nations Unies.

Prié de dire si la récente expulsion de plusieurs centaines de ressortissants africains dont de nombreux Camerounais, du Gabon avait figuré au menu de ses discussions avec le président Paul Biya, l'émissaire gabonais a répondu par l'affirmative. M. Ndongou a laissé entendre à ce sujet qu'il avait expliqué au chef de l'Etat les « motivations et les conditions » de ce qui, pour lui, n'était pas une expulsion, mais simplement la fermeture du site d'exploitation minière de Mikébé, dans un souci de protection de l'environnement dans cette zone. Conformément à l'opération baptisée « Gabon vert » qui constitue, selon lui, « un pilier fort du programme du président Ali Bongo ». Ajoutant que suite à l'ordre donné d'évacuer le site de Minkébé, ceux qui l'occupaient « ont pris la frontière la plus proche », c'est-à-dire celle du Cameroun.

On se rappelle que lors d'une rencontre avant-hier avec la presse, le ministre de la Communication, Issa Tchiroma Bakary, avait révélé que suite à cet incident, le président de la République avait dépéché à Libreville auprès de son homologue gabonais, le ministre des Relations extérieures. Avant de souligner « la sérénité au niveau de nos relations avec le pays frère qui est le Gabon ainsi que la sauvegarde des liens de solidarité qui ont toujours unis nos deux pays. ».

Notons que l'audience s'est déroulée en présence de l'ambassadeur du Gabon au Cameroun, S.E. Michel Madoungou.

Mise à jour le Mercredi, 29 Juin 2011 22:06


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


237online 2277 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte