Magazine Cinéma

“Beginners” de Mike Mills

Publié le 16 juin 2011 par Boustoune

Beginners 1

Nous sommes en 2003… Voilà à quoi ressemble le soleil… et les étoiles…
Voici le président…

Oliver (Ewan McGregor) vient de perdre son père, Hal (Christopher Plummer), terrassé par un cancer.
Une tumeur de la taille d’une pièce de monnaie, dans le poumon, a cru bon de fructifier pour se transformer en cagnotte généralisée.

Beginners 12

Le jeune homme est en deuil et en pleine dépression. Il est constamment apathique et malheureux, malgré les efforts de ses amis pour le secouer un peu et lui redonner l’envie de vivre. Ses relations avec les autres s’en ressentent, et son travail aussi : quand un groupe de musiciens le charge de dessiner la pochette de leur album, il produit un imposant livret sur… l’histoire de la tristesse! “Il faudra prévoir un gros boîtier”, prévient-il toutefois…
Le seul être qui lui apporte un peu de réconfort est le chien de son père, un Jack Russell télépathe et philosophe (si, si, c’est possible…)

Beginners 4

Nous sommes en 1999… Voilà à quoi ressemble le soleil… et les étoiles…
Voici le président…

Oliver vient de perdre sa mère d’un cancer. Son père, lui, fait son coming-out, à 75 ans.
Hal est homosexuel et, maintenant qu’il est de nouveau célibataire, il entend bien explorer pleinement ce versant de sa sexualité… D’ailleurs, il fréquente assidument les milieux gay de Los Angeles et ne tarde pas à se mettre en ménage avec un homme bien plus jeune que lui…

Beginners 2

Nous sommes en 1955… Voilà à quoi ressemble le soleil… et les étoiles…
Voici le président…

Hal et Georgia se marient. Hal sait depuis l’adolescence qu’il est homosexuel, mais il n’arrive pas à trouver son âme soeur, son “lion”, comme il dit. Alors, plutôt que de rester seul à attendre cet hypothétique grand fauve, il décide de céder aux avances d’une girafe qui passait par là… Elle renoncera à sa judéité, il renoncera à son homosexualité et ils vivront ensemble, dans l’harmonie et le respect mutuel, pendant plus de quarante ans…

Beginners 3

Nous sommes en 1966… Voilà à quoi ressemble le soleil… et les étoiles…
Voici le président…

Hal et Georgia ont ce qui sera leur unique enfant : Oliver.
En grandissant, le petit garçon décèlera, sans pouvoir en trouver la raison, le malaise qui existe entre ses parents. Son père, propriétaire d’une galerie d’art, est toujours accaparé par son travail, et il sent une chez sa mère un certain dépit, une insatisfaction qui l’empêche d’être pleinement heureuse.
Oliver gardera longtemps en tête cette impression de tristesse, de profonde mélancolie, qui perce derrière l’apparence du bonheur conjugal. Du couple formé par ses parents, il tirera pour leçon que le bonheur n’est qu’une chimère, que même en vivant à deux, les hommes et les femmes peuvent se sentir seuls. Et cette philosophie l’empêchera de nouer des relations stables et durables avec les femmes…
Il ne comprendra que bien plus tard la raison de la gêne entre ses parents… Et encore plus tard que cette relation a perturbé son propre épanouissement, provoquant chez lui la peur de s’engager dans une relation sentimentale sérieuse…

Beginners 6

Nous sommes en 1971… Voilà à quoi ressemble le soleil en France… et les étoiles…
Voici le président…

Une petite fille prénommée Anna est mise au monde.
Elle se transformera en une jeune femme pleine de vie, drôle et charmante (et pour cause, elle est jouée par Mélanie Laurent…).

Beginners 11

Nous sommes en 2003 – bla,bla,bla, voir plus haut…
Oliver rencontre Anna. Elle décèle sa tristesse, cachée derrière une impressionnante barbe freudienne (si, si, on vous assure…) et décide immédiatement de le consoler.
Lui qui s’était promis de ne plus jamais tomber amoureux (à 38 ans, quelle idée!) se laisse séduire par cette petite française qui sort de l’ordinaire.
Tout se passe pour le mieux, au point que le chien philosophe le presse de passer à l’étape suivante : “c’est pour quand le mariage?”
Mais Oliver est-il vraiment prêt à se lancer enfin dans une relation stable? Il n’est après tout, et malgré son âge, qu’un “débutant” (1) en matière de vie à deux.
Tout comme Anna, d’ailleurs… La jeune actrice est toujours sur les routes afin d’éviter de s’attacher à un endroit précis, à une personne précise… Est-elle capable d’accepter l’idée d’un foyer, d’un couple?

Beginners 7

Nous sommes en 2010. Voilà à quoi ressemble le soleil… Et les étoiles…
Voici le président…

Le cinéaste et graphiste (2) Mike Mills s’inspire de sa vie et celle de ses parents pour le tournage de son second long-métrage, Beginners.

Beginners 10

Un film qui correspond à tout ce que nous venons d’énumérer, multipliant les allers et retours entre passé et présent, navigant entre mélancolie et soif de vivre, entre drame intimiste et comédie romantique, entre réalisme engagé et poésie, entre sérieux et fantaisie…
Un film qui ressemble à l’univers du cinéaste, et qui évoque aussi celui de son épouse, la pétillante Miranda July, qui avait signé le joli, Moi, toi et tous les autres.
Un film, enfin, qui dégage beaucoup de charme et de sensibilité, à l’image de son trio d’acteurs principaux : Ewan McGregor, très convaincant dans un rôle proche de celui qu’il incarnait dans le Big fish de Tim Burton ; Mélanie Laurent, une fois de plus très à l’aise dans le registre de la comédie sentimentale ; et Christopher Plummer, dans un de ses plus beaux rôles…

Beginners 8

Nous sommes en 2011, le soleil ressemble à ça… et les étoiles…
Voici le président…

Beginners sort sur les écrans français. C’est l’occasion de se pencher sur le talent singulier de Mike Mills et de se laisser toucher par la grâce de ce petit film fragile et fort sympathique…


(1) : pour les non-anglophones, “beginner”=”débutant”
(2) : on peut retrouver certains de ses dessins dans le livre “Drawings from the film Beginners” de Mike Mills, disponible chez Colette.

_______________________________________________________________________________________________________________________________________

Beginners
Beginners
Beginners

Réalisateur : Mike Mills
Avec : Ewan McGregor, Mélanie Laurent, Christopher Plummer, Goran Visnjic, Mary Page Keller
Origine : Etats-Unis
Genre : autobiographique décalé
Durée : 1h43
Date de sortie France : 15/06/2011
Note pour ce film :

contrepoint critique chez : Libération
_______________________________________________________________________________________________________________________________________


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Boustoune 2984 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines