Magazine Séries

Torchwood: Miracle Day – Episode 4.01

Publié le 11 juillet 2011 par Speedu
Torchwood: Miracle Day – Episode 4.01

The new world

Saison 4, Episode 1 sur 10
Diffusion vo: Starz – 8 juillet 2011

Plus personne ne meurt sur Terre, ce qui inquiète deux agents de la CIA qui pensent qu’une mystèrieuse organisation nommée Torchwood pourrait en savoir plus.

Ca y est ! Enfin ! J’ai ma dose de Russel T Davies. Le junkie que je suis est heureux et plane. Son écriture toute en fun is back et c’est bon. Et puis comment ne pas vénérer un auteur qui tue le docteur Pratt dans les 2 premières minutes ? Le rêve de tout téléspectateur d’Urgences normalement constitué. Et en prime, dans une scène qui rappelle un peu un des pires cliffhangers de fin de saison d’Urgences qui impliquait déjà Pratt et  un accident de voiture sous la pluie. Bon, ici, Pratt n’est pas Pratt mais Au pied Rex Matheson, le Jack Bauer de la CIA. Et RTD se fait plaisir en le faisant souffrir et en détournant humoristiquement les codes du super héros à l’américaine. Je pense que le comparatif entre ce cliché du super héros américain avec la classe tout british de Jack vaudra le détour durant les 10 épisodes.

- Who the hell are you people ?
- Torchwood !

Torchwood: Miracle Day – Episode 4.01

Donc Va chercher Rex est un super agent de la CIA qui est directement impliqué dès le départ dans le « miracle day », le jour à partir duquel plus personne ne meurt sur Terre. Et le tempo du personnage est assez moyen puisqu’on le voit se trainer les 3/4 de l’épisode dans son lit avant de faire en 5 minutes le voyage au Pays de Galles. Les ellipses sont assez moyennes pour le coup même si il fallait bien avancer. D’ailleurs, cela permet de livrer de bonnes répliques autour du pont payant par exemple. Ou encore :

You mean Wales is separated ? It’s like the british equivalent of New Jersey !

Après toutes les piques de RTD sur les USA, il ne se gêne pas pour se moquer des travers gallois et c’est très plaisant.
Maintenant, c’est vrai, je l’accorde à certains détracteurs, toute cette partie galoise va beaucoup trop vite, effet encore plus soulignée par la musique speed qui accompagne toutes les scènes, y compris Matheson se gavant de pillules au volant de sa voiture tout en téléphonant. Mais d’un autre coté, il fallait bien avancer et regrouper tout le monde à un moment donné. Franchement, si on avait encore fait un épisode sur l’introduction, ça m’aurait sûrement gonflé. Déjà que là, tout l’épisode a été teasé par le simple pitch de la saison …

En tout cas, le Pays de Galles a droit au budget. Ca fait du bien d’avoir du Torchwood qui a les moyens de son ampleur. Rien que le premier plan en hélico survolant les cotes abruptes du Pays de Galles est magnifique. Malheureusement, la suite peut donner du grain à moudre aux détracteurs puisque ça tourne au super over ze top lorsque C’est bien mon Rex arrive chez Gwen et Rhys. Que ça soit le plan de Gwen, arme en main, bébé dans l’autre tirant sur l’hélico, ou encore Gwen au bazooka ou enfin l’hélico menaçant de les décapiter, on est dans du over ze top. Mais du bien bin fun. J’ai tout simplement adoré ce passage. C’est vraiment du pur RTD dans le style. Et puis, ce n’est pas pire que le coup des chiottes de chantier en saison 3 niveau over ze top.

Torchwood: Miracle Day – Episode 4.01

- Anyway, Captain Jack Harkness, nice to meet you

Ah Jack is back. Ca fait plaisir de le revoir. Toujours aussi Jack, mais l’immortalité en moins apparament. Et oui, plus personne ne peut mourir mais lui, qui était immortel, le peut. Enfin, c’est ce que l’on croit pour l’instant. Personnellement, j’espère qu’il ne va pas tester son immortalité parce que si il ne l’a plus … Enfin, ne cauchemardons pas d’avance.
Jack revient et permet d’expliquer rapidement ce qu’est Torchwood à la copine blonde de Matheson, Esther Drummond, jouée par Alexa Havins, la femme de Justin Bruening, le Mike Tracer de Knight Rider ! Forcément une femme de goût de talent ! Bon, pour l’instant, elle ne sert pas à grand chose mais elle ne m’est pas désagréable, ni physiquement, ni dans le personnage qui a le mérite d’agir de façon cohérante dans son questionnement sur Torchwood. Et puis, elle mérite notre respect, c’est la seule qui a pitié de Matheson puisqu’elle est la seule à aller le voir à l’hôpital.

Du coté du reste de Torchwood, ça va aller vite puisqu’il n’y a plus que Gwen, qui a pondu son enfant et vit recluse avec Rhys, loi nde tout, afin de se protéger et de protéger sa famille. Mouais ok. Bon, à part ça, Rhys a abusé de l’accent dans sa première scène et Eve Myles a quand même pris un coup de vieux. Sinon, bah cool quoi. Il y a juste la discussion dans le couloir de l’hôpital qui est un peu bancale. Je n’ai pas trouvé l’échange hyper inspiré et naturel. Il manquait un truc dans les répartis, même si cela a le mérite de poser le contre point de la position développée par Andy juste avant (Yeah Andy !!! Je me souvenais de son prénom avant même qu’on ne le prononce ! J’étais trop content de le revoir). En gros, Andy pose les cotés négatifs de la chose avec la très rapide hyperpopulation de la planète et ses conséquences dramatiques comme la famine. Rhys lui, amène le coté positif des choses, surtout en tant que parent, en expliquant que ça sera génial pour leur enfant de vivre éternellement.
Il va quand même falloir affiner dans les épisodes futurs ces positions parce que là, c’est quand même très, trop, tout blanc ou tout noir.

Torchwood: Miracle Day – Episode 4.01

- Miracles got easy

L’épisode présente également Oswald Danes, un tueur et violeur d’enfant, condamné à mort et qui nous est présenté comme le premier bénéficiaire de l’immortalité au moment de son exécution. Pour l’instant, peu de choses à dire sur lui même si je me doute fortement qu’il est directement impliqué d’une manière ou d’une autre dans les causes du miracle day. On verra bien. Peut-être qu’il est en quelque sorte le patient zéro et que la clé du rétablissement de l’ordre naturel des choses passe par lui.
En tout cas, j’ai assez peu accroché à son introduction, notamment à la façon de le faire sortir par une pirouette légale. Comme l’exécution a eu lieu dans les règles, on ne peut pas le garder en vue d’une autre exécution sinon, on tombe sur la règle du double jeopardy qui dit qu’on ne peut pas être jugé deux fois pour le même crime. et zou, dehors le Oswald. Oui mais bon, il doti bien avoir des moyens de le garder enfermé quand même. C’était presque trop facile j’ai envie de dire. D’un autre coté, vu que le peu qu’on voit de lui dans cet épisode nous le place dans le rôle du grand méchant, je le voyais mal resté en prison ^^

Il reste enfin la doctoresse de l’hôpital qui en quelques scènes impressionne et donne envie de la voir encore et encore dans la série. Elle sera nettement mieux que Owen dans le rôle du médecin de l’équipe Torchwood en tout cas.
Et en parlant de médecin, comment ne pas évoquer la géniallissime scène avec le reste du mec qui s’est fait explosé. Gore à souhait sans la moindre goutte de sang, avec l’effet des yeux qui fonctionne à mort même si tout le monde l’attendait. C’était génial. Sans oublier Jack et son :

- Excuse me, I was wondering, … Owen Harper FBI (jolie la référence), … but what if you detached the head ?

Torchwood: Miracle Day – Episode 4.01

Bref, 9/10

Ouais, je suis très généreux mais quel pied c’était que ce retour fantastique de Torchwood. Malgré ses quelques défauts, j’ai pris mon pied. C’était génial ! Encore ! RTD FOREVER !!!

—————————————————————

Torchwood: web of lies

En parallèle de la diffusion des épisodes sur Starz, un motion comic (procédé d’animation de cases de comic book avec des voix par dessus) est proposé dans lequel on suit Holly, la soeur d’un mec « tué » le lendemain du Miracle Day et qui enquêtait sur la non mort des humains. Cela dure 3 minutes une fois le générique retiré et c’est peu intéressant pour le moment. Et vu que c’est signé Jane Espenson, je doute que cela soit un jour intéressant. En plus, c’est très très moche.
Il faudra que les américains arrêtent d’essayer de rendre hyper le motion comic afin de faire passer la pillule d’une fausse animation hyper cheap plutôt qu’un vrai dessin animé. Jugez-en par vous-même avec ce premier épisode ci-dessous:


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Speedu 365 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines