Magazine Culture

[comics] Marvel Saga #10 : Punition

Publié le 11 juillet 2011 par Vance @Great_Wenceslas

Marvel-Saga--10-01.jpg

3 épisodes de la série Frankencastle de Rick Remender et un épisode de la série Dark Wolverine dans le cadre du croos-over « Frankencastle/Daken », éditions Panini comics (mai 2011).  

Marvel-Saga--10.jpg

Résumé : Après avoir été ressuscité par Morbius, qui voulait son aide pour sauver la Légion des Monstres, Frank Castle, désormais véritable « monstre de Frankenstein », est de nouveau à l’agonie : en effet, pour récupérer la Pierre de sang que les chasseurs de monstres avaient dérobé à ses bienfaiteurs, il a usé toutes ses ressources. Morbius tente donc le tout pour le tout, mais ce ne sera pas sans conséquences fâcheuses car, une fois remis sur pieds, le Punisher n’aura de cesse de s’être vengé de ses précédents ennemis. Et après Lady Gorgone, vient déjà le tour de son tortionnaire : Daken

Une chronique de Vance

J’avais trouvé le précédent volume plaisant, véritablement distrayant : l’idée d’accoler le mythe de Frankenstein à une figure aussi contemporaine que le Punisher avait généré un récit pétaradant, plein de bruit et de fureur, permettant aux anciennes figures des comic-books de monstres de revenir sur le devant de la scène. Associer la science du combat, la volonté et la soif de vengeance de Castle à un corps monstrueux mais 10 fois plus résistant et endurant, c’était mettre au monde une arme de destruction massive à l’intellect perturbé, mais c’était aussi la promesse d’empoignades dévastatrices. Il fallait voir le Punisher transformé ainsi en char d’assaut humain !

Seul défaut : le risque de tourner en rond.

La réponse du scénariste se trouve ici : à l’instar de Norman Osborn qui avait dressé une Liste de héros à supprimer (ou en tous cas à mettre hors d’état de nuire) dont il a été l’une des victimes, Castle, retrouvant son ancien équipier Henry, s’est promis de se charger de tous ceux qui lui ont causé du tort par le passé. Désormais encore plus redoutable grâce à la nouvelle source d’énergie qui l’alimente (mais qui ne l’empêche pas de connaître encore des absences préjudiciables s’il oublie de prendre son traitement), Castle s’attache d’abord à supprimer Lady Gorgone qui vient lui mettre des bâtons dans les roues. Il ira la traquer jusqu’au repère de la Main, au Japon.

Avant de passer à Daken, l’homme qui l’a écharpé et découpé en pièces sans se départir de sa morgue et son air suffisant.

Autant le dire tout de suite : les deux premiers épisodes ne sont qu’une mise en bouche, parfois même frustrante. L’album vaut avant tout par l’affrontement de ces deux chasseurs, prédateurs des villes, dotés l’un comme l’autre de facultés en faisant des combattants redoutables. Malgré son sens tactique hors pair, ses capacités à anticiper les actions de l’ennemi et sa connaissance d’à peu près tout ce qui peut être utilisé comme arme, le Punisher avait fini par sombrer face à Daken – bien aidé, il est vrai par ses acolytes Vengeurs Noirs. Il l’avait plusieurs fois blessé et retardé, mais comment arrêter un homme comme le fils de Wolverine, capable de se régénérer aussitôt ? Il ne faisait pas le poids.

A présent, c’est une autre paire de manches.

 

Marvel-Saga--10-00.jpg

C’est violent, sanglant et totalement jubilatoire, chacun des protagonistes étant rapidement capable de saisir le moindre avantage. Mieux : bien que plus costaud qu’avant, Castle se refuse à foncer bille en tête comme il l’a fait au début de sa résurrection. Daken est d’un calibre supérieur et il sait qu’il aura besoin de toutes ses connaissances pour lui tendre des pièges et l’amener là où il pourra le manœuvrer.

C’est clairement blindé de testostérone, mais c’est d’une efficacité totale. Et le troisième larron (quoique un peu attendu, il est vrai) viendra pimenter les prochains épisodes de ce duel implacable.

A suivre.

Ma note : 4,2/5


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Vance 6006 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine