Magazine Culture

Cyrano

Par Papote

Avant notre départ en vacances, nous nous sommes offert P'tite Louloute et moi, une soirée théâtre en plein air.
P'tite Louloute avait vu des affiches pour une représentation de " Cyrano de Bergerac", dans le cadre du festival " Scènes d'été en Gironde" et m'avait demandé si on pouvait y aller...

174_20110402183937

{mode parenthèse ON} On ne panique pas, ma fille n'a pas encore lu la pièce de Rostand. C'est juste qu'elle a un livre pour enfant retraçant de façon absolument merveilleuse cette histoire...
cyrano-couv
C'est une adaptation très fidèle de la pièce mais racontée avec intelligence, finesse et poésie aux enfants par Taï-Marc Le Thanh et illustrée avec tout autant de finesse et de poésie par Rébecca Dautremer.
Un livre qui m'a touchée et transportée et qui a marqué (et, visiblement, ça continue) P'tite Louloute.
Il y a en plus de l'humour et de la sensibilité.
Notamment dans les définitions de mots ou concepts difficiles (en bas de page mais ça ne fait pas dictionnaire ou livre éducatif, tellement c'est excellement bien fait !) pour les enfants, comme :

- " Christian était très bête. Comme un caillou. Il ne pouvait d'ailleurs discuter qu'avec des cailloux. Mais comme il était très beau, il ne discutait qu'avec de jolis galets, polis par la mer et dorés par le soleil. "
- " La guerre, c'est terrible. La guerre c'est la mort, la guerre c'est la haine, la guerre c'est la peur, la guerre c'est les larmes, la guerre c'est le bruit. D'ailleurs, la guerre fait tellement de bruit que ceux qui la font deviennent complètement sourds. Ils n'entendent même plus les enfants qui pleurent. "
- " Un fâcheux est quelqu'un d'extrêmement énervant, tellement énervant qu'on finit toujours par se fâcher avec lui. Un fâcheux est beaucoup plus énervant qu'un disputeux ou qu'un chamailleux. "
A mettre entre toutes les mains, petites ou grandes ! {mode parenthèse OFF}

Donc, P'tite Louloute voulait aller voir Cyrano en pièce de théâtre...
J'avoue que j'avais des a priori plutôt négatifs. D'abord parce que Cyrano étant l'une de mes oeuvres préférées dans mon panthéon littéraire, je suis chiante (si, si, je reconnais...) sur les adaptations. Ensuite parce qu'un mélange marionnettes/acteurs et une annonce qui décrit la pièce comme " le catalogue absolu des contraires qui allie le sublime au revers du grotesque, le pathétique du drame à la truculence de la comédie"... comment dire ? Ca me file déjà de l'urticaire...
Mais bon, P'tite Louloute était curieuse. Elle avait envie d'une soirée théâtrale et, après tout, c'était son plaisir plus que le mien et, quand elle sera plus grande, je lui ferai voir de belles adaptations au cinéma ou au théâtre...

Alors, tout d'abord, la représentation était précédée d'un buffet dînatoire inclus dans le prix du billet. Sauf que le buffet dînatoire s'est révélé tenir plus du repas gastronomique que du pique-nique champêtre : entrées variées et fraiches, magrets saisis aux sarments et  légumes, brebis des Pyrénées, clafoutis, café, le tout dans le cadre fort classique et charmant du parc Peixotto à Talence (qui n'est autre qu'une ancienne folie de la famille Rohan. Vous savez, le cardinal, le collier de la reine, etc... Les mêmes !).
Enfin, la pièce.
Excellente adaptation qui mêle vrais dialogues et jolis raccourcis. Du genre qu'à moins de connaître le texte, on ne sait pas trop si les vers sont de Rostand ou du théâtre de l'Onyx.
Mais la poésie est respectée, l'esprit de l'oeuvre aussi.
Le grotesque et le truculent ne sont que ce que l'auteur originel en avait voulu. Pas de gros sabots lourdingues et écoeurants.
Le pathétique ne s'est pas transformé en pathos à déclamation monfleuryenne (l'acteur ridicule du début de la pièce).
Et, malgré les raccourcis, j'ai quand même pleuré (je ne l'avais pas senti arrivé) lorsque Cyrano " lit " sa lettre à Roxane.
Quatre acteurs et autant de marionnettes pour jouer tous les rôles. Des acteurs hyper crédibles, malgré les changements de rôle et de décors à opérer.
Rien à envier à la comédie française ! Comme quoi, tout n'est pas qu'une question de moyens quand il s'agit d'art !
Une très très belle première " prise en mains " de la pièce pour des enfants...
Une très très agréable piqûre de rappel pour les grands...

Ah si, malgré tout, un tout petit regret,
la fameuse tirade du fifre et du galoubet
à la bataille d'Aras, m'a manqué...
mais c'est normal, c'est ma préférée...
(et en vers, en plus, je vous prie)
En rentrant, j'ai remercié P'tite Louloute d'avoir eu envie et de m'avoir incitée à y aller car je pense que mes préjugés m'auraient privée d'une belle soirée au clair de lune...

A bientôt !

La Papote

PS : Voici le lien du festival et des autres représentations de la pièce. Si vous avez l'occasion, allez-y et n'hésitez pas à emmener vos enfants ! P'tite Louloute du haut de ses 8 ans et 1/2 et, même à 23h30 (ça finissait un peu tard mais c'est à cause du dîner avant. La représentation ne fait qu'1h20), après une sortie de classe de fin d'année, était à fond dans la pièce !


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Papote 9759 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte