Magazine Beaux Arts

Une blonde à Manhattan

Publié le 12 juillet 2011 par Kenza
© Ed Feingersh / Michael Ochs Archives / Getty Images*** Ed Feingersh,Une blonde à Manhattandu 31 mai au 7 octobre 2011Maison des Etats Unis
Une blonde à ManhattanA l’occasion de la parution du livre d’Adrien Gombeaud , Une blonde à Manhattan, aux éditions Serpent à Plumes, présentation en grand format des images du reporter Ed Feingersh rarement montrées en public. Prises à New York , une semaine de mars 1955, elles témoignent du quotidien de la star en pleine transition. Elles appartiennent aux archives Michael Ochs, conservées et restaurées par Getty Images. En partenariat avec Le Serpent à Plumes, Getty Images et l’Office du Tourisme de New York City. 

Une blonde à Manhattan

© Ed Feingersh / Michael Ochs Archives / Getty Images



Une blonde à Manhattan

© Ed Feingersh / Michael Ochs Archives / Getty Images




Une blonde à Manhattan

© Ed Feingersh / Michael Ochs Archives / Getty Images

***
Ed Feingersh et Marilyn MonroeLa semaine la plus glamour de l’histoire de New York www.uneblondeamanhattan.com
Une blonde à Manhattan
Mars 1955.Marilyn s’exile à New York pour échapper à la pression de la Twentieth Century Fox. La star veut se débarrasser de son image de blonde écervelée et rejoint Lee Strasberg à l’Actor Studios. Ed Feingersh, photographe pour Redbook, va la suivre pendant une semaine qui entrera dans la légende. Durant sept jours, il l’immortalise dans les lieux les plus ordinaires, le métro, sa chambre d’hôtel… Ensemble, Ed et Marilyn inventent un type de reportage diabolique et efficace, une illusion d’intimité entre le lecteur et la star. Après 1955, le photographe perdra tout goût pour la création. Les fameuses photos, gardées secrètement, ne seront retrouvées que trente ans après sa mort. Que s’est-il passé pendant cette semaine ? Quelle relation est née entre le photographe et son modèle ?
Adrien Gombeaud a réuni les témoignages de Robert Stein, de photographes et d’amis d’Ed Feingersh, pour comprendre l’enjeu de cette collaboration mythique. Avec Une blonde à Manhattan, il revient sur une page importante de la photographie à travers deux destins tragiques : l’un glorieux, l’autre anonyme.
Adrien Gombeaud, journaliste et critique de cinéma, collabore au quotidien Les Échos et est membre du comité de rédaction de Positif. Il a notamment publié Séoul Cinéma (2006), et L’Homme de la place Tiananmen (Seuil 2009).
Editions, Le Serpent à Plumes

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Kenza 4520 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines