Magazine Animaux

[J'ai testé pour vous] Le livre Photographier les animaux : guide pratique

Par Auxoisnature

Après le premier test du DVD Les secrets des photographes animaliers, je vous propose pour ce deuxième article de [J'ai testé pour vous] le test du livre Photographier les animaux : guide pratique du photographe animalier Erwan Balança aux éditions Eyrolles – 2 ème édition (février 2009) – 185 pages – 19,90 €

Photographier les animaux : guide pratique - Erwan Balança

Photographier les animaux : guide pratique - Erwan Balança

Résumé du livre

Cet ouvrage pratique est dédié à la prise de vue animalière dans nos contrées. Que vous cherchiez à photographier des oiseaux dans votre jardin ou en mer sur des falaises, des rapaces ou des mammifères ( écureuils, hérissons, chevreuils, renards, sangliers, bouquetins, marmottes …), il vous guidera dans la préparation de votre équipement, vous apprendra à effectuer des repérages; à monter des affûts et à anticiper le comportement des animaux dans leur environnement naturel. De précieux conseils techniques dédiées à la prise de vue ( choix du boîtier, des objectifs, de l’exposition, de la composition) vous accompagneront ainsi au fil des thèmes pour vous aider à réaliser des photographies délicates et saisissantes.

Résumé fourni par l’éditeur.

L’auteur

Erwan Balança est photographe naturaliste professionnel depuis plus de 15 ans. Ses photos sont régulièrement publiées dans des magazines en France et à l’étranger (Terre Sauvage, Chasseur d’Images, Bird Watching, Science et Vie, Image & Nature, National Geographic…) et dans des beaux livres. Certaines ont obtenu des prix prestigieux comme le premier prix « oiseaux » ou le prix du public du festival de Montier-en-Der.

Biographie fournie par l’éditeur.

Sommaire

  1. Le matériel photographique

  2. Les techniques photographiques

  3. Repérer les animaux

  4. La photographie animalière à l’approche

  5. Les affûts

  6. Le déclenchement à distance et le piégeage

  7. Pour débuter : les oiseaux du jardin

  8. Les oiseaux à l’approche

  9. Les oiseaux à l’affût

  10. Les mammifères peu craintifs

  11. Les mammifères craintifs

  12. Postproduction avec Lightroom

  13. Annexes

Comme j’aime bien faire des catégories, je partagerai ce sommaire en 3 parties :

  1. Le matériel et la technique photo ( chapitres 1, 2, 6)

  2. Connaître et photographier les animaux ( chapitres 3, 4, 5, 7, 8, 9, 10, 11

  3. Le post-traitement sur ordinateur ( chapitre 12)

Pas de surprise, c’est la catégorie Connaître et photographier les animaux qui regroupe le plus de chapitres ( huit ) , logique puisque c’est le thème même du livre. Le contraire aurait été étonnant ! :)

Mon avis sur le livre

Le style

Cette rubrique pourra en surprendre quelques-uns en se disant que ça n’est pas de la littérature, et que le style employé par l’auteur est secondaire. Et bien non ! Jusqu’à preuve du contraire, un livre est fait pour être lu, peu importe sa catégorie ! Si j’ai à lire 200 pages d’un guide pratique dont le style d’écriture est mal rédigé, avec des lourdeurs et des phrases mal-dites, je n’irai pas jusqu’à la fin ! Donc, même pour un guide pratique, le style a son importance.

Alors, quid du style de Photographier les animaux ? Parce que c’est un guide pratique et pas un roman historique, beaucoup de phrases sont à l’impératif … non pas pour donner des ordres mais surtout des conseils. “Faites attention aux réglages”, “Prévoyez toujours des vêtements supplémentaires “. C’est le type même de l’ouvrage qui demande ce type de phrases, et justement, on achète ces livres pour ça ! Donc pas de souci. Les phrases sont claires – pas de tournures ampoulées :) – et le vocabulaire utilisé est (évidemment) technique.

Les animaux abordés

Ce sont les techniques photos concernant les animaux à poils et à plumes qui sont très largement décrites dans le guide. Erwan Balança a eu la très bonne idée de les séparer en plusieurs catégories, ce qui permet vous permettra de trouver juste ce que vous souhaitez.

  • Les oiseaux
    • Les oiseaux du jardin
    • Les oiseaux à l’approche
    • Les oiseaux à l’affût
  • Les mammifères
    • Les mammifères peu craintifs
    • Les mammifères craintifs

Vous remarquerez que pour les oiseaux comme pour les mammifères, la difficulté est croissante. Il est en effet plus simple de commencer par les oiseaux du jardin pour aller vers les oiseaux très farouches, qui obligent à utiliser un affût.

Cette organisation est d’une remarquable efficacité, et cela m’a été très utile pour ma pratique : j’ai comme prévu dans le guide débuter par photographier mon chat :) puis j’ai augmenté les difficultés en allant progressivement vers les lapins et plus récemment vers les marmottes. Je vous assure que suivre cette progression est très encourageant.

Les dimensions

J’ai mesuré, le livre a les dimensions suivantes : 14 cm de large et 22 cm de long. Des mensurations de rêve :) . Je l’ai déjà dit, ça n’est pas un ouvrage de photos à contempler aux grandes dimensions et ça n’est pas non plus un guide d’identification qui serait plus petit pour tenir dans une poche. Je trouve donc ce format plutôt bien adapté au thème du livre : c’est un guide pratique. Pour chipoter, il me semble que quelques centimètres de plus aurait apporté plus de confort de lecture et surtout aurait donner plus d’impact aux belles photos.

La reliure

C’est un livre broché, c’est à dire que la couverture est souple. La reliure est de très bonne qualité et pour avoir feuilleter ce livre très souvent et sans ménagement :) , aucune page ne m’est restée dans les doigts ! Il vous accompagnera sans aucun problème dans tous vos déplacements sur le terrain. Car même si ça n’est pas un guide d’identification à toujours avoir dans le main, cela reste un guide pratique qui aura toute sa place dans votre sac à dos.

Le papier

Le papier utilisé est plus proche d’un guide vert michelin que d’un guide du routard ! Si vous ne connaissez ni l’un ni l’autre ( c’est possible ? ;) ), les pages sont en papier glacé très agréables au toucher et qui surtout mettent en valeur les nombreuses photos. L’utilisation intensive que j’en ai a, au pire, corné des pages, mais aucune ne sont déchirées.

L’impression ( comprenez l’imprimerie)

Elle est excellente, j’entends par là qu’il n’y a aucune bavure sur les caractères, c’est normal vous me direz mais on a tous déjà lu des livres dont les lettres étaient mal imprimées, voire peu lisible. Ici, c’est très propre, la qualite de l’impression est constante. Les lettres sont vraiment bien définies et heureusement car je trouve que la taille de la police d’écriture est un peu petite. On apprécie donc d’avoir de belles lettres sur un beau papier glacé !

Les photos bénéficient également de ce beau travail : le rendu est vraiment très bon. Ce livre n’est pas ce qu’on appelle un « beau livre » et pourtant on prend vraiment plaisir à regarder les magnifiques photographies d’Erwan Balança.

Les aides à la lecture

Qu’est-ce que j’appelle “aide à la lecture ? C’est tout ce qui ne fait pas parti du corps du texte, je pourrais aussi les appeler “aides à l’utilisation”. Dans Photographier les animaux, ces aides sont nombreuses et il y en a systématiquement au moins une par page, mais le plus souvent deux ou trois. Et en plus d’être nombreuses, il y en a de différentes formes, chacun trouvera son bonheur !

  • des encadrés du type “astuces” ou “pour aller plus loin”. Ils ne sont pas nommés tel quel mais l’emplacement, le changement de couleur de police et l’utilisation d’encadrés sur fond de couleur, facilite grandement leur repérage … et donc l’aide à la lecture !

  • des minis tutoriels comme par exemple celui composé de 4 images pour installer un reflex équipé d’une télécommande

  • des photos dont les légendes apportent un complément d’information qui ravira les férus de technique ( vitesse et ouverture utilisées, objectif choisi, lieu de prise de vue, …)

Un exemple de page avec certaines aides à l’utilisation : une photo légendée, un encadré sur fond bleu.

Bibliographie

Elle est très fournie, puisque, après avoir mesuré ;) , j’ai compté : il y a 43 liens vers des adresses utiles, des livres et des revues. Ca n’est certainement pas exhaustif, mais cette annexe a le mérite de guider le débutant qui voudrait aller plus loin dans la pratique de la photographie animalière mais aussi de nature.

Un passage typique du livre

J’ai choisi un extrait du chapitre 4 “ la photographie animalière à l’approche”, portant sur les habits.

Masquez mains et visage : ce sont souvent ces deux éléments clairs qui nous trahissent en forêt. Des gants et des cagoules de camouflage, peu encombrants, trouveront facilement une place dans une poche. Veillez également à ce que vos vêtements ne fassent pas de bruit de frottement, ce qui est souvent le cas avec les matières plastiques. Pensez enfin à prévoir une tenue adaptée à la température extérieure.

( protégé par les droits d’auteur )

Vous comprenez maintenant pourquoi ce Photographier les animaux est avant tout un guide pratique :) . Pas de chichi dans le style, Erwan Balança va directement à l’essentiel, et le lecteur trouvera très vite les infos dont il a besoin.

Des conseils aux futurs lecteurs

N’attendez pas de ce livre de belles et grandes photos sur des doubles pages. Ca n’est pas son objectif. Si c’est cela que vous cherchez, passez votre chemin, où plutot changez de rayon ! Pour ça, vous trouverez du même auteur Bretagne Sauvage ou Loire-Atlantique secrète et sauvage.

Il s’agit bien d’un guide pratique avec des tonnes de conseils !

Conclusion

Je recommande fortement ce guide pratique pour le photographe débutant qui se lance dans la photographie animalière. C’est un livre idéal. Mais il pourra convenir également aux photographes confirmés qui souhaitent approfondir leur pratique sur un animal particulier par exemple.


Les points forts

  • Les très nombreuses photos d’Erwan Balança

  • L’excellente qualité matérielle du livre ( papier, reliure)

  • Les nombreuses aides à la lecture sous forme d’encadrés ou de photos légendées

  • Tout le travail du photographe est abordé.

  • Le nombre impressionnant de conseils, clairement expliqués et facile à mettre en oeuvre.

  • Un sommaire qui permet de trouver très vite ce que l’on cherche

Les points faibles

  • commencer le livre par un chapitre sur le matériel photographique n’est peut-être pas une bonne idée alors qu’on demande aux débutants de connaître d’abord les espèces photographiées plutôt que maîtriser son matériel

  • taille de la police d’écriture un peu petite

  • la partie sur le choix de l’emplacement de l’affut un peu courte à mon goût. Bon, c’est juste parce que je souhaite améliorer mes connaissances sur ce point, je suis donc resté un peu sur ma faim ;)

 

Note importante :  je préfère jouer la transparence et donc vous informer que les liens commerciaux que vous trouverez dans cet article sont des liens dit d’affiliation. Cela signifie que si vous cliquez et achetez l’un des produits dont je vous parle, je toucherai une commission de la part du vendeur d’origine. J’utilise cette source de revenus pour gérer les différents frais d’administration de ce blog (hébergement, newsletter, prestataire informatique, …) et cela me permet de garantir un travail régulier de recherches et de publication d’articles.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Auxoisnature 26511 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine