Magazine Concerts & Festivals

Francofolies J-1 : La Rochelle est une ville pleine de surprises

Par Notsoblonde @BlogDeLaBlonde

Francofolies J-1 : lundi 11 juillet, départ gare Montparnasse pour la rochelle direction le festival des Francos 2011. Embarquement à 7h20. Je suis comme ma chemise, un peu chiffonnée.

Arrivée à 10h15. Jet lag. Plein soleil, grosses valises à promener sur les pavés mais de la motivation à revendre et une grosse envie de se sentir en vacances. 

Après avoir parcouru le village des francos encore désert, arpenté les espaces encore vides de tout public (dont la salle de bains de scène de bain en cours de montage qui promet de jolies vidéos pour bientôt), récupéré le pack francos dans lequel, Ô joie, on découvre un pin's des Twin Twin (qu'on épingle direct) direction la plage : arrêt en terrasse d’un restaurant de bord de mer le temps de siroter un soda et de changer de tenue : enfilage de maillot (en mode "alerte à La Rochelle, bikini rouge pompier pour chacune sans concertation...non je ne crois pas que c'est un hasard, non, Swann et moi on est con-nec-tées) et sandales aux pieds , c’est parées pour l’aventure qu'on descend feuilleter un peu de presse musicale sur le sable quasi désert : Dépaysement total.

francos-2011--1-sur-1--5.jpg

Coup de fil. Florent au bout du fil. Il revient tout juste de Katmandou, il est tout fou et annonce qu’il part direct pour La Rochelle. J’annonce que nous y sommes déjà (ce qu'il ne savait pas) et du coup on tombe d'accord pour se dire qu'on doit impérativement se caler un moment pour tout se raconter.

Puis direction l’hôtel. "Oh tiens un des bateaux sur lesquels on peut embarquer porte un nom qui ressemble beaucoup à celui de notre hôtel. Ca va donc sûrement nous rapprocher". Heinc. Mauvaise idée. Mais sur le moment, convaincues de notre sage inspiration, on profite cheveux au vent de l’air marin rochelais. Débarquement. Hésitations. Mauvais cheminS.

francos-2011--1-sur-1--10.jpg

La tension monte, la température aussi, on dégouline franchement et après avoir désespérément demandé notre chemin à 4 passants qui n’ont pas su nous aider, on jette notre dévolu sur deux jeunes gens qui reviennent de la plage. Ils approchent, on n’en croit à peine nos yeux : il s'agit de Kenzo et Octavio de Namaste. Va savoir pourquoi sur l'instant on se dit qu'ils vont nous sauver. Heinc. Ils sont adorables mais n'ont aucune idée de l'endroit où on doit aller... Franchement, les trouver là ça relève du miracle... Bon, je savais qu’ils étaient attendus le 16 sur le festival mais quelle surprise de les croiser là. Par hasard. Bien sûr ils ne peuvent pas nous renseigner mais nous expliquent qu’ils ne sont là que pour la journée et qu’ils partent dès le lendemain honorer d’autres dates pour revenir le 16 sur le festival. Ce soir là ils jouent un concert dans le cadre de la tournée des CCAS au camping municipal et nous invitent à les y rejoindre. Le festival ne commence que le lendemain, on n’a rien de prévu côté musique ce soir là, alors après un passage rapide à l'hôtel (enfin on s'est perdues 20 fois avant de trouver l'hôtel faut préciser quand même), une douche et hop on repart.

Direction centre ville pour une mini-virée shopping. Et là, au bord d'un chemin, on croise...Raph' de Namaste. La Rochelle c'est grand pourtant...Marrant. On tombe d'accord sur le fait d'aller récupérer Florent à la gare à sa place et de le ramener direct sur le site du concert. Changement de programme donc. Accueil du Flo encore tout excité par son périple népalais et qui trépigne d'impatience à l'idée de retrouver sa famille de coeur (Namaste) et de partir avec eux pour un road trip musical qui s'annonce riche en émotions. 

A l'arrivée, visite du tour bus (la classe, punaise! mais la classe!), papotages et concert. 

Je crois que Namaste ça n'est rien de moins que le groupe qui a le plus évolué sur une année. Chacune de leur scène est l'occasion de réaliser la somme incroyable de travail accompli. Depuis le divan du monde ils ont encore enrichi leur set avec une intro impeccable et des idées de "final" que j'adore. Côté son là aussi il y a encore quelques évolutions. Je n'en dis pas plus, pour te rendre compte il faudra venir les voir...

Bon sinon on s'échappe vite pour aller flâner. D'avoir marché toute la journée on a les pieds ultra fatigués, on termine d'ailleurs pieds nus sur le bitume et là idée du jour bonjour, on revisite "the ballerina project" à La Rochelle. Je te mets pas de photo de suite, je prépare une sorte de "meilleur du pire pour la fin du festival" je ne t'en dis pas plus tu verras (t'as vu je progresse à mort en teasing 2.0 ces temps-ci!)...

francos-2011--1-sur-1--34.jpg

(Ma jupe bleue électrique, mon bracelet de cheville à grelots, la souplesse légendaire de Sabine, le port de La Rochelle : Grâce à tout ça, les idées fusent aux francos! En images bientôt)

Quelques photos souvenirs de la journée J-1 plus haut, et la suite.. et bien très bientôt :)

 Ah oui sinon juste en passant les jumeaux font le Buzz à La Rochelle. Ca ne parle que de Twin Twin partout, ils squattent les médias c'est juste FOU FOU FOU. Youhou!

Retrouve la version de Swann de cette journée mémorable à bien des égards ici...et à demain alors :)


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Notsoblonde 14722 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte