Magazine Cinéma

Monsieur Papa

Publié le 18 juillet 2011 par Cinephileamateur
L'affiche du film
De : Kad Merad.
Avec : Kad Merad, Michelle Laroque, Gaspard Meier-Chaurand, Vincent Perez, Judith El Zein, Myriam Boyer, Grégoire Ludig, Francis Renaud, Olivier Baroux, Clovis Cornillac, Jacques Balutin, Jacques Herlin, Bernard Le Coq, Randiane Naly, Jacques Herlin...
Genre : Drame - Comédie.
Origine : France.
Durée : 1 heure 30.
Date de sortie : 1er juin 2011.
Synopsis : Marius Vallois a douze ans et besoin d’un père.
Marie Vallois a un fils de douze ans, de lourdes responsabilités professionnelles, un amant à calmer, un poste à pourvoir, une sœur adorée, un cousin compliqué mais aucun père pour Marius.
Robert Pique a une centrale vapeur, toujours du linge en retard, un fantasme chinois, une voisine qu’il protège et cherche du boulot.
Monsieur Papa est l’histoire du curieux lien qui va se tisser entre ces trois personnages. Un lien qui leur donnera beaucoup de fil à retordre et des attaches pour la vie.
Bande annonce française
2,5
"Monsieur Papa" n'est pas spécialement une grosse attente pour moi cependant je souhaitais quand même le découvrir. Principalement parce que j'aime bien de temps en temps me voir des petites comédies sans prises de tête mais en plus parce que j'étais curieux de découvrir la première réalisation de Kad Merad.
Ma première surprise fut que l'on était loin d'être face à une comédie potache comme on pouvais s'y attendre venant de Kad Merad. Le film penche même plus vers le drame familial le tout rempli de bonnes émotions et légèrement saupoudrés d'un humour gentillet. C'est pas spécialement mauvais, c'est juste que tout ceci sens cruellement le déjà vu et reste prévisible. Pourtant, pendant tout le visionnage, on sens les bonnes intentions qui se dégage de ce film, cette volonté de bien faire et si l'on peut être touché par le résultat final, on reste quand même sur notre faim car peu de surprises viennent égayer l'ensemble. C'est dommage car le scénario évite de tomber dans certains pièges comme une éventuelle pseudo romance entre Robert et Marie ou encore Robert et sa voisine asiatique mais à côté de ça il tombe dans d'autres pièges un peu plus gros à l'image de cette révélation finale sur l'identité du père de Marius qui semble bien basique et nous laisse sur un "Tout ça, pour ça !!!". La distribution reste en tout cas correcte avec une bonne prestation de Kad Merad qui cherche à s'impliquer tout comme une Michelle Laroque convaincante dans le rôle de la mère dépasser par la situation. Le jeune Gaspard Meier-Chaurand s'en sors lui aussi très bien tout comme Vincent Perez qui montre de bonnes choses mais dont le personnage ne semble pas assez exploité alors qu'il montre des choses intéressante. Parmi les rôles secondaires sympathique, ça m'as fait plaisir de voir le temps de quelques scènes Myriam Boyer, Francis Renaud, Olivier Baroux, Clovis Cornillac ou encore Jacques Balutin que j'apprécie beaucoup. Pour une première réalisation, Kad Merad à en tout cas décidé de rester très classique et très sobre. On aurait pu avoir quelque chose de plus profond mais le fait de ne pas prendre de risques permet aussi de s'assurer une première réalisation efficace. Le fait de prendre un quartier cosmopolite comme décor fut aussi une bonne idée ce qui permet de donner un peu de profondeur à l'ensemble malgré tout. Mention spéciale en revanche pour la bande originale que j'ai vraiment trouvé très belle et qui permet aussi de dégager une certaine poésie de ce film même si par moment on tombe un peu trop dans le mélodramatique (encore une fois de façon inutile je trouve surtout quand on sais la révélation finale).
Pour résumé, "Monsieur Papa" n'est pas un mauvais film, il déborde de bonnes intentions qui font plaisir à voir mais malgré ça il peine à se démarquer d'autres œuvres et si il évite certains pièges il garde quand même de nombreuse facilité à l'image de sa fin qui semble un peu bâclé. Ça sens le déjà vu, c'est parfois trop appuyé et on aurait peut être pu avoir quelque chose de plus fort pour ce genre de sujet mais pour une première réalisation, tout n'est quand même pas à jeter. Du coup, même si je ne sais pas si je le reverrais un jour ni même si je m'en souviendrais encore d'ici quelques mois, je ne regrette quand même pas de l'avoir vu.
papa_2.jpgpapa_3.jpg



Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Cinephileamateur 3469 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines