Magazine Concerts & Festivals

[GUEST 2] Le Southside Festival - le grand périple

Publié le 18 juillet 2011 par Teazine

Tout d'abord, il faut savoir que le Southside festival se situe en Allemagne (au sud j'imagine ?), dans une ville dont je ne prononcerai pas le nom (vu que je n'ai jamais fait d'allemand). Ce festival est GROS, avec une capacité d'environ 50 000 personnes et 4 scènes, ouah.
[GUEST 2] Le Southside Festival - le grand périple
Si le festival est en Allemagne, ça signifie qu'il faut se taper 8h de bagnole depuis Angers - eh oui ce sont nos racines, cette douceur du terroir qui nous lient Marie et moi. C'est donc parti pour traverser la France en Berlingo. D'ailleurs, je me permets un gros big up à mes potes des Dancers et tous les autres avec qui je suis partie. Ça paraît assez réjouissant comme épopée comme ça, mais en fait ça a été la LOSE totale.Tout a commencé le matin à la maison quand la tondeuse a bourré et qu'on a prit 45 minutes de retard. Bon, je vais vous passer les détails, mais ce qui est sûr, c'est qu'au moment d'embarquer un cinquième petit pote dans la voiture, je me suis aperçue que la ceinture du milieu était coincée. COINCÉE alors que 800 bornes de route nous attendaient. Youpi matin. Pour finir, j'ai pris le train jusqu'à Nancy, où on faisait étape, après avoir versé quelques larmes en introduisant ma carte bancaire dans la borne SNCF. Mais finalement, niveau confort c'était pas mal, j'ai pu bouquiner Hight Fidelity (Nick Hornby) tranquille dans le train à grande vitesse, sans avoir trop mal aux fesses.
Une fois arrivés - oui oui j'en viens aux faits ! - avec tout notre bordel (on venait d'acheter de la bouffe pour tout un régiment) la lose a continué = impossible de trouver un endroit où mettre notre campement. Finalement, on s'est serrés au bord d'une allée. On voyait déjà notre tente piétinée par une horde de mecs bourrés et inondée de bière allemande.
Les festivités ont continué lorsque, après Warpaint (très chouette malgré une ambiance un peu gueule de bois sur scène !), il a commencé à pleuvoir assez méchamment. Le site s'est transformé au bout de cinq minutes en une sorte de piscine boueuse. J'étais en short (tenue de rigueur pour n'importe quel festival, hein Marie) mais là, franchement, j'aurais mieux fait de m'abstenir. En plus, il n'a pas vraiment arrêté de pleuvoir pendant les trois jours, il s'est mit à faire un froid de fou avec du vent, j'ai failli échouer à l'épreuve "rentrer-à-la-tente-sans-rester-coincée-dans-la-boue"…Là je viens d'expliquer pourquoi on se sentait un peu comme des LOSERS pendant cet énorme festival plein de boue collante. C'était mon petit moment "une connasse au Southside" aha.
Maintenant, je vais essayer d'expliquer pourquoi, malgré tout, j'ai trouvé ce festival vraiment BIEN.
D'abord, la programmation était dingue, enfin concernant mes goûts, j'en suis venue à me demander quel groupe manquait ! Donc, un line-up de fou : Arcade Fire, Arctic Monkeys, Kaiser Chiefs, The Wombats, The Subways, Bright Eyes, The Kills, Friendly Fires, Two Door Cinema Club, Kasabian, The Hives, Elbow, Lykke, Li, I Am Kloot, Klaxons, Blood Red Shoes, Warpaint…
Le Top 3 des concerts que j'ai préféré :
Je pense qu'Arcade Fire, même sous la pluie battante, occupe la première place. Ce groupe est mon grand amour depuis le premier album. L'énergie qui se dégage d’eux sur scène est magique, c'est une sorte d'euphorie de groupe contagieuse. Je ne vais pas arrêter de le répéter, mais c'est très important pour moi de voir qu'un groupe est heureux sur scène.
[GUEST 2] Le Southside Festival - le grand périplePhoto : Dasding
Ils ont commencé par "Month Of May" et j'ai trouvé que c'était une chouette idée de commencer avec la chanson un peu plus rock du dernier album. Parmi les chansons qui m'ont marquée, il y a évidemment "Sprawl II", c'est une chanson pop géniale, avec une mélodie parfaite, évidente, belle. Ça nous rappelle Blondie, des trucs de new wave, et j’ai jamais entendu une montée d’un demi-ton aussi réussie. J'ai toujours l'estomac qui se retourne lorsque j'entends "We Used To Wait", avec Win (le chanteur, de son petit nom) qui lâche sa guitare, prend le micro et s'approche des gens. Les paroles de cette chanson ont beaucoup de sens pour moi. "Ready to Start" a été parfaite en rappel, avec sa version extended. Ensuite, il y a "No Cars Go", "Haïti", "Neighborhood #3", "Wake Up" grandiose pour clôturer le rappel… meehhh en fait je crois que je les aime toutes ! Leur visuel était aussi très impressionnant, de grands écrans diffusant des images bien choisies. Je garde un souvenir très fort des images d'architectures d'églises pendant "Intervention".
Working for the church
While your family dies
You take what they give you
And you keep it inside
[GUEST 2] Le Southside Festival - le grand périplePhoto : Dasding
Finalement, pour résumer mon amour pour Arcade Fire, je pense que je ne trouve chez aucun groupe cette énergie positive, épique. Ce qui me touche d'autant plus, c'est que cette énergie peut prendre une teinte mélancolique magnifique sans pleurnicher pour autant.Je garde un meilleur souvenir de leur concert à Lyon cet hiver, parce que je voyais beaucoup mieux (doux Jésus, les allemands sont tellement grands), du coup je me sentais plus proche, plus dans le concert. Et puis ils ont fait "My Body Is A Cage" et "Une Année Sans Lumière" (la nuit mes yeux t'éclairent) et ça c'est de la belle beauté.Spéciale dédicace au Roux avec les cheveux dans les yeux, je le trouve excellent.
[GUEST 2] Le Southside Festival - le grand périplePhoto : Dasding
The Subways, à 22h30 le vendredi (heure parfaite), sont en deuxième position dans mon cœur. Cette fois j'étais positionnée près de l'allée centrale dans la fosse, aucun allemand à l'horizon, j'ai absolument TOUT vu. The Subways est certainement le groupe le plus explosif que je n'ai jamais vu en live, ils sont vraiment terribles. J'ai vraiment vécu le concert à fond malgré la pluie qui commençait limite à percer mon poncho (eh oui, toujours), la boue dans les bottines et le froid qui s'installait. En fait ce qui me plait dans ce trio, c'est qu'ils viennent sur scène pour tout donner, tout retourner, communiquer avec le public, sauter partout, sans s'arrêter pendant 45min. Et ils le font vraiment bien. Alors évidemment, dans leur set il y a beaucoup de choses qui se jouent dans l'énergie, parfois au détriment de mélodies chiadées ou d'une justesse parfaite au chant, mais franchement quand on est dedans, qu'est ce qu'on s'en fout.L'entrée est parfaite, avec "Oh Yeah" et ça ne redescend pas jusqu'à la fin du set. Youpi ! Le public connait les lyrics par coeur, l'ambiance est vraiment trop bonne (les allemands sont les plus gros fans des Subways à ce qu'il paraît !) et les nouveaux titres sont accueillis avec chaleur, surtout "You Don't Need Money to Have a Good Time" que Billy a en partie adaptée en allemand. Du coup, tout le monde gueule "WIR BRAUCHEN KEIN GELD UUUM ZUUU FEIIIERN".
[GUEST 2] Le Southside Festival - le grand périplePhoto : Stuart Nicholls
Il y a quelque chose que j'aimerais rectifier, concernant tous les gens qui disent "ouiiii euh les Subways le premier album est trop bien mais le deuxième est pourri" : je ne suis pas d'accord ! Je suis d'accord, il y a vraiment des chansons fortes dans Young for Eternity par exemple "Rock'n'roll Queen", "I wanna Hear What You've Got To Say", "With You", "Oh Yeah"… Mais on ne peut pas rejeter en bloc All Or Nothing, il y a des chansons formidables sur ce disque. Pour ma part, j'adore "Shake ! Shake !", le refrain est mortel, "Move To Newlyn" a une mélodie trop belle, "Girls and Boys" qui ouvre l’album a une ligne de basse de fou ! Il y a aussi des chansons calmes, qui leur réussissent vraiment bien : "Strawberry Blonde" et "Lostboy". Mais OUI oui et oui, cet album est bien et c'est vraiment trop triste qu'il n'ai eu aucune radio en France pendant sa sortie !
Pour ceux qui se préparent à acheter le troisième album qui est pour septembre, attention, il y a de très bons titres. Le premier single "It's a Party" est en téléchargement gratuit sur leur site. Je pense que je préfère de loin "Celebrity" et j'espère que ça sera un single explosif !
Spécial dédicace à Marie "Mary is my best friend, she makes me my TEA".
[GUEST 2] Le Southside Festival - le grand périplePhoto : Dasding
Le dernier album des Wombats (This Modern Glitch) est l'album que j'écoute le plus en ce moment, c'est normal : il est génial. Voilà pourquoi j'ai VRAIMENT PRIS MON PIED à leur concert. On était super bien placés, on s'est barrés avant la fin des Hives (eh ouais).Ils ont fait une setlist parfaite :
Our Perfect Disease
Kill The Director
Party in a forest (Where's Laura?)
Jump Into The Fog
Here Comes The Anxiety
Techno Fan
Backfire At The Disco
Tokyo (Vampires & Wolves)
1996
Moving To New York
Anti-D
Let's Dance To Joy Division
Ils ont vraiment commencé fort en mettant "Kill The Director" en deuxième, les fans du premier album étaient en joie, et j'avais trois nanas devant moi qui chantaient toutes les paroles l'air euphorique, c'est idiot mais ça m'a fait plaisir.Je n'ai pas trouvé "Jump Into The Fog" spécialement réussie en live, mais je tiens à préciser qu'il existe une version acoustique merveilleuse ("This Acoustic Glitch") ICI.Franchement, quand le refrain part, avec les choristes, j'ai l'impression de mourir tellement c'est beau !Pour être honnête, ce groupe n'est pas vraiment foufou en live, ils sont plutôt réservés. Mais en fait, j'aime tellement leurs chanson que je trouve ça mignon. Certes, le chanteur n'a pas vraiment un physique à groupies, mais il a une sorte de charisme timide qui donne de la profondeur au groupe. Je me trompe peut-être, mais ce que je ressens des Wombats, c'est que ce sont des types humbles et sincères. J’aimerais vraiment les rencontrer un jour (et ça arrivera ! oui !).
[GUEST 2] Le Southside Festival - le grand périple
On peut retenir du set "Anti-D", chanson mélancolique avec une belle mélodie, comme quoi les Wombats ne sont pas seulement un groupe à chansons pop sautillantes qui vont à 200 à l'heure. J'étais aux anges quand ils ont fait "1996", parce que je crois qu'ils ne l'ont pas faite au Trianon. J'adore ce genre de chanson un peu entre-deux, le couplet ayant un fond triste et le refrain qui s'envole carrément. Bon, et puis "Let's Dance to Joy Division" a rendu tout le monde fou, normal, même si je me souviens que cette chanson m'énervait quand elle passait à la radio. Bon, à part ça, je suis un peu moins fan de "Techno Fan" (aha je fais de l'humour sans m'en rendre compte). Mais j'aime bien le clip, avec le chanteur planté au milieu de plein de gens en boîte de nuit, il est tout perdu et mal à l'aise, ça me fait marrer.Wombats, je vous aime.Spécial dédicace à Corentin qui m'a fait découvrir le groupe au temps du premier album, alors que "Let's Dance to Joy Division" m'énervait vachement et que je savais même pas qui c'était Joy Division.
[GUEST 2] Le Southside Festival - le grand périplePhoto : Dasding
Bon, en fait je ne sais pas trop si ça servait à grand chose de faire un "Top 3", j'aurais aussi pu faire "les trois groupes de mon Top 1", ils sont tous tellement géniaux.
Maintenant je vais un peu faire ma connasse, parce que quand même y'en a marre de dire que c'est beau, bien, super, parfait, génial, et tout ça.
Par exemple, Arctic Monkeys, je trouve que c'est vraiment nazasse en concert. Déjà, en plus d’avoir écrit des chansons inintéressantes dernièrement, ils ont l'air totalement blasés et indifférents sur scène. C'est insupportable, comme s'ils méprisaient leur public. Mais c'est dingue quand même, les mecs, vous êtes sur une scène énorme devant 50 000 personnes qui vous aiment, et un peu d'enthousiasme c'est vraiment trop vous demander. Alors après, il y a ces fans de groupes statiques soit-disant classieux et charismatiques, moi je prends plutôt ça pour du snobisme merdique. Pourtant Alex, tu as un joli visage, tu pourrais te fendre d'un sourire de temps en temps, ça nous ferait plaisir.
En plus, je suis une pédante qui pense vraiment que "Arctic Monkeys c'était mieux avant". Non, franchement, leurs deux premiers albums déchirent, mais après ça se dégrade sérieusement. Y'a un gars qui a mis en commentaire Youtube sur le clip de "Brick by Brick": "Arctic Monkeys Of The Stone Age". Bah voilà.
Je pense aussi que je déteste Foo Fighters. Quand je suis allée jeter un oeil, c'était un solo interminable. Ça m'ennuiiiie ce genre de truc. Grosse artillerie, gros show. Du coup ça tombait bien, les Subways jouaient en même temps. Je pense tout simplement que ce genre de groupe un peu heavy c'est pas mon truc du tout.
Le festival nous a aussi fait une petite blague en invitant The Sounds à jouer. C'est une sorte de variet' FM avec une voix de fille. La fille est totalement VULGAIRE, à commencer par sa tenue : on a vraiment l'impression qu'elle se trimballe en culotte et T-shirt. On voit la moitié de ses fesses, et même si elle est bien conservée, moi je trouve que ça met un peu mal à l'aise. Et tout en s'exhibant, elle marche prudemment afin de ne pas se rétamer avec ses talons de 10. Tout est de mauvais goût dans ce groupe : les mélodies, la voix de la fille (dur, rauque, froide, forcée), le son, le jeu, la teinture blonde, l'engueulade entre la pétasse et le guitariste au milieu du set.En fait si j'ai regardé une bonne partie du concert, c'est qu'il n'y avait rien d'autre à ce moment là, et qu'au milieu des gens il faisait plus chaud… tristesse.
Portishead aussi, c'était chiaaannnt. Alala. On dirait que la nana va clamser dans la minute qui suit, je trouve son chant mou et insupportable. Au secours !
Durant le festival, il y a aussi eu des petites déceptions concernant des groupes que j'adore…
J'attendais avec impatience Friendly Fires, j'aime beaucoup leurs deux albums (surtout le premier). Hélas, ils passaient à 15h, devant peu de monde, la moitié de la fosse condamnée tellement la boue était liquide…On ne va pas leur donner que des excuses : le son était pas terrible. Du coup, la sauce ne prenait pas, les chansons qui arrachent pas mal en CD ("On Board", "I Live Those Days Tonight", "Paris") donnaient une impression un peu raplapla. Trop dommage. Je vous avoue que j'étais quand même à fond, à chanter, avec les yeux qui brillent en suivant les pas de danse du chanteur. Ce gars bouge vraiment bien ! Façon boîte de nuit mais sans tomber dans le vulgaire. Je suis amoureuse de son déhanchement.Les Two Door ont fait un show sympa, de jour aussi. Le chanteur a une voix parfaitement juste, ils sont mignons. J'adore leurs chansons mais en live ça ne casse pas trois briques à un canard (?). Kasabian a fait un bon concert, sans plus, j'aime bien le timbre du chanteur. Mais j'en garde un souvenir totalement FOU de nuit aux vieilles charrues 2007 (merde, ça ne me rajeunit pas).
[GUEST 2] Le Southside Festival - le grand périple(cette pochette est trop classe, non ?)
Il y a aussi des groupes dont j'ai vraiment aimé les concerts mais sur lesquels je vais pas écrire un roman.Bright Eyes a vraiment une place dans mon coeur, surtout depuis le concert au Southside. J'étais pas dans les meilleurs conditions physiques (tard, froid, fatiguée, mal partout, blabla) mais je garde un souvenir formidable du concert. Ce n'est pas du tout le folk un peu mou, timide, et écorché vif auquel on s'attend. C'est énergique, puissant, presque rock'n'roll. À mon grand regret, je n'ai pas vu grand chose. Comme je le disais, les allemands sont putain grands, et en plus, le chapiteau est "en pente mais dans le mauvais sens", ce qui fait que je pouvais encore moins voir quelque chose. J'ai pu cependant apercevoir la cape de Conor, la disposition impressionnante du plateau (2 batteries, un piano et d'autres trucs que je n'ai certainement pas calculés). Je ne connaissais que deux chansons dans la setlist, "Road To Joy" (magique !) et "Arc Of Time" (beauté) mais j'ai vraiment aimé le reste du set, je suis tout de suite rentrée dedans, donc je pense que je vais me refaire le concert sur une playlist deezer pour réécouter tout ça.Bright Eyes, je veux te revoir. (en fait j’ai quand même écrit un roman…)
(vidéo de "First Day of My Life")
Les Blood Red Shoes ont fait un concert tout à fait honorable, voire super, à 14h30 ou un truc comme ça. J'aime beaucoup leur dernier album, avec des mélodies un peu plus pop que sur le premier. Je suis totalement fan de la voix de Laura-Mary (de son petit nom), elle chante vraiment juste en concert, c'est impressionnant. En même temps, ce qui est dommage, c'est qu'elle bouge pas trop son boule.
Elbow mérite un petit mot, même si le set avait l'air mou globalement, le dernier titre "Beautiful Day" allait parfaitement avec le retour du soleil, et le type chante à la perfection.
Les Hives, c'était cool, mais je ne voyais rien. Je trouve que certaines chansons sont mortelles, surtout dans le Black & White Album ("Try Again", "Tick Tick Boom", "Hey Little World"), mais il y en a aussi beaucoup qui me fatiguent. Tout le monde sait que ce qui est le plus intéressant dans un show des Hives, c'est de voir le chanteur grimper un peu partout, mais là vu que j'avais un mur de grands allemands devant moi, c'était pas évident. À voir en salle !
(vidéo de Blood Red Shoes "When We Wake")
Petites notes concernant le festival :
Dans les festivals allemands, ils ont une sorte de rituel dans la fosse : dégager un cercle pour ensuite courir au centre et à ce moment là, tout le monde se rentre dedans. Au début c'est un peu surprenant.Je pardonne les allemands d'être grands parce qu'ils sont vraiment aimables ! Les mecs à côté de notre tente se sont mis à nous parler direct. Même si ils oubliaient souvent qu'on ne parlait pas allemand.La petite surprise des douches communes était pas très sympa. Remember les vestiaires de sport au lycée.Dans une allée boueuse qui menait à notre tente, des mecs s'amusaient à tendre un fil à la dernière minute pour faire tomber les gens dans la boue. Les insultes ont commencé à pleuvoir alors ils ont arrêté.Un matin je me suis fait réveiller par quelqu'un qui a lancé un ballon de foot géant sur ma toute petite tente deux secondes. La frayeur de ma vie.Quand il fait moche, les allemands ne se laissent pas démoraliser. À la fin du festival, tout le monde faisait des cerfs-volants avec les barnums cassés, c'était assez étrange comme spectacle.
On était tous assez soulagés de quitter le froid, la boue et la pluie ; mais je savais qu'après coup je me dirai "ah putain c'était mortel".Conor Oberst, épouse moi.
(vidéo de "Lua" de Bright Eyes)
-----
[GUEST 2] Le Southside Festival - le grand péripleJe passe le plus clair de mon temps à jouer de la basse/chanter dans le groupe The Dancers et à me prélasser dans le canapé en faisant des câlins niaiseux au chat de la maison (pendant que les autres font à manger). Je suis totalement boulimique de musique.Je crois que mon but ultime dans la vie c'est rencontrer des tas de gens intéressants. Je pense aussi que j'ai envie de conquérir le monde avec The Dancers (qu'est ce qu'on fait ce soir, Cortex ?), en transmettant aux gens le plaisir que j'éprouve à être sur scène, et en faisant résonner ma voix un peu partout.En ce moment j'écoute The Wombats, Friendly Fires, The Pains Of Being Pure At Heart, Cults, Death Cab For Cutie, Coldplay (ET OUAIS J'AI MÊME PAS HONTE).Mon Thé préféré c'est le Russian Earl Grey.
PS : si vous voulez me faire plaisir, allez écouter et liker The Dancers, téléchargez gratuitement notre chanson " Lady Rodeo (acoustic)" et envoyez-nous des mots d’amour.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Teazine 5499 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte