Magazine High tech

Test de InFamous 2 sur PS3

Publié le 18 juillet 2011 par Axime
Test de InFamous 2 sur PS3

Mieux vaut vous prévenir tout de suite, il est inutile de penser à lire ce test ou à commencer le second épisode si vous n'avez pas eu la chance de terminer le premier. En effet, inFAMOUS jouissait d'un scénario vraiment prenant dont les coups de théâtre ont surpris tous les joueurs qui sont arrivés au bout de l'aventure. Il est donc préférable de vous mettre en garde et de convaincre le néophyte de s'essayer au premier, que vous avez surement déjà téléchargé via le Welcome Back Pack si vous n'aviez pas pu le faire en temps et en heure. Revenez lire ce qui suit après, car la suite du jeu à monde ouvert de Sucker Punch démarre en spoilant la totalité des secrets d'inFAMOUS. Vous voilà prévenu.

source - 318331
source - 294004
source - 294006

Par-delà le bien et le mal

Kessler, l'homme que vous avez traqué puis vaincu dans le premier inFAMOUS, et Cole McGrath, le héros du jeu, sont la même personne. Comme il vous l'a révélé avant de périr, un monstre que l'on surnomme La Bête s'attaquera bientôt à l'humanité dans l'intention de l'annihiler. Et malgré la puissance de l'homme électrique que vous êtes, vous ne pourrez pas le vaincre. C'est alors qu'une idée vous est venue. Revenir dans le temps, révéler vos pouvoirs plus tôt et vous endurcir afin que vous soyez assez puissant pour détruire l'ennemi à venir. Sous les traits de Kessler, vous avez infligé une série de tests abominables à votre moi passé dans le but d'en faire un véritable héros, impitoyable ou incorruptible, tel qu'il soit assez puissant pour sauver l'humanité.
Ce sont quelques mois après ces évènements que débute l'aventure d'inFAMOUS 2. Vous avez retrouvé la trace du créateur de la méta-sphère, appareil capable de révéler et augmenter les pouvoirs d'un porteur du mutagène, et êtes sur le départ pour New Marais dans l'idée de gagner encore plus de puissance. C'est alors que La Bête apparait, vous engageant dans un combat qui vous laissera pour presque mort. Vos amis vous ont empêché de périr et vous ont conduit à votre destination, laissant l'ennemi rayer votre ville de la surface de la Terre. Vous êtes à New Marais et devez améliorer vos pouvoirs avant que le monstre arrive à vous. Chaque jour la bête se rapproche, il faut faire vite.
L'histoire d'inFAMOUS 2 n'aura pas ce cachet de nouveauté que proposait la première aventure, mais a le mérite d'étendre l'univers de formidable manière sans oublier de lever le voile sur quelques expectatives laissées en suspens. Mais la force des deux inFAMOUS réside avant tout dans la mise en application de l'idée qui soutient la saga : le choix. Opposant toujours l'altruisme à l'égoïsme, Cole devra faire des choix afin de s'aligner en héros ou en démon. Chaque décision et action aura une influence et changera votre manière d'être, votre apparence et même la fin du jeu. Si le premier a su expliquer ce gameplay avec l'ambition de Kessler, le second propose à sa manière une vision assez intéressante de son idée. Ne vous attendez cependant pas à retrouver des choix aussi cornéliens que ce que vous avez connu, comme sauver votre petite amie ou une douzaine de médecins, mais plus vous progresserez dans le jeu, plus les oppositions qui s'offriront à vous deviendront radicales, différentes et tout aussi tentantes. Mention spéciale pour le choix final qui effacera un peu plus les frontières entre le bien et le mal avec pour but de vous faire tourner la tête.
Le travail scénaristique d'inFAMOUS 2 suit de près le l'ambition comics du premier. Mieux, il a réussi à offrir deux trames complémentaires suivant l'alignement que vous choisissez, là où les choix n'avaient que peu de répercussions lors de la première aventure. Les dialogues sont assez bons dans l'ensemble et la réalisation a subi un lifting depuis la dernière fois. Nous regretterons qu'il n'y ait pas plus de cinématiques stylisées comics, mais celles utilisant le moteur du jeu sont très dynamiques et bien faites. En outre, la réalisation sonore est toujours aussi remarquable, cette fois-ci teintée de sons jazzy et du bayou pour nous immerger dans cette ville clone de la Nouvelle-Orléans. Avec tous ces éléments, inFAMOUS 2 s'écarte légèrement de l'ambiance comics du premier pour obtenir une jolie façade cinématographique du plus bel effet. Et joli est bien le mot puisque le jeu a aussi subi un lifting graphique époustouflant, bien plus détaillé et possédant une patte moins grisâtre que le précédent opus. Les couleurs chaudes de New Marais et ses néons par centaines offrent enfin un peu de chaleur dans l'univers d'inFAMOUS.

Mais si le jeu éblouit par sa beauté, il faut reconnaitre que cette suite est affublée d'autant de problèmes techniques que son ainée. Pendant votre aventure, il ne sera pas rare de subir des bugs de collision assez étonnants, surtout lors d'affrontements vous opposant à plusieurs dizaines d'ennemis. Le nombre d'éléments affiché à l'écran a souvent tendance à ouvrir les portes de l'enfer, offrant des situations incongrues comme un vol plané à des kilomètres au-dessus de la ville, des danses sataniques de Cole dont vous perdrez momentanément le contrôle, ou encore des téléportations qui n'ont rien à voir avec vos pouvoirs. Si les bugs de ce genre sont l'apanage des jeux à monde ouvert, cela fait toujours un petit pincement au coeur d'en subir les aléas. Heureusement aucune tare notable ne vient gâcher honteusement la progression dans le jeu, et c'est bien le principal.

source - 315211
source - 318329
source - 315221

Super Claude-François

Vous vous attendez à ce que cette rixe d'entrée de jeu avec votre Nemesis vous prive de vos pouvoirs et, de part une extraordinaire pirouette scénaristique, vous devrez les récupérer pour combattre l'ennemi ? Erreur, vous commencerez le jeu avec l'ensemble de vos pouvoirs que vous aurez le loisir de réapprendre à utiliser lors des premières missions. Et jouer un super héros électrique dans un nouveau terrain de jeu, c'est comme lancer le dieu germanique Thor dans un repaire de géants : vous allez vous sentir puissant.

Les habitués prendront vite leurs marques. Cole peut toujours récupérer de l'électricité sur tous les appareils de la ville, escalader et se balader d'immeubles en immeubles à une vitesse époustouflante, sauter dans le vide et planer, se mettre à couvert et tirer des salves d'électricité ou encore jeter des grenades électriques et soulever des objets lourds via la télékinésie. En cela le gameplay n'a pas vraiment bougé, ce que certains considèreront comme une infamie alors que d'autres apprécierons retrouver notre bon vieux super héros. En tout cas les commandes fonctionnent toujours aussi bien et répondent au doigt et à l'oeil.

Reprises du premier titre, les commandes de combat principales sont le tir, les grenades, les ondes et les roquettes. Chacun de ces domaines pourra évoluer de manière différente suivant votre alignement. Il existe en effet trois types de pouvoirs : Maléfiques pour l'alignement mauvais, Bons pour l'alignement Héros et Neutre, représentant les pouvoirs utilisables par les deux alignements. L'exp que vous obtiendrez en réussissant des missions, sauvant la population et éliminant des ennemis, vous permettra d'acheter des améliorations pour chaque domaine. La force de la chose est que chaque amélioration a son intérêt. Comprenez qu'en débloquant une nouvelle capacité, elle ne sera ni meilleure ni moins bonne, juste différente. Pour cela inFAMOUS 2 permet de switcher entre vos divers pouvoirs de manière très rapide, en enclenchant un petit menu de sélection qui ne coupe quasiment pas le rythme de jeu. Ceci évite de devoir passer par de multiples menus et offre la possibilité de varier au maximum les affrontements contre vos ennemis.

Un nouveau type de pouvoir vient se greffer aux autres : la charge ionique. Disponible en quatre itérations différentes à débloquer dans l'aventure, la charge ionique se présente comme un pouvoir destructeur capable d'éliminer un grand nombre d'ennemis à la fois. Pour l'exemple, le premier pouvoir que vous débloquerez est un pouvoir neutre vous permettant d'envoyer une énorme tornade devant vous. Contrairement aux autres pouvoirs, la charge ionique n'utilisera pas votre barre d'électricité. Le coût d'utilisation d'une charge est d'un résidu de fragment, que vous trouverez sur certaines de vos victimes. Assez rare, vous ne pourrez au début en stocker qu'un seul à la fois, et jusqu'à trois lorsque vous serez suffisement puissant.

Si la puissance démesurée de la charge ionique peut paraitre troublante, on comprend vite la nécessité de son existence lors de la seconde moitié du jeu. Car plus vous avancerez, plus vous serez puissant, et plus vos ennemis le seront aussi. Le bestiaire est suffisamment diversifié pour exciter votre palpitant. Encore une fois six factions se dresseront avec ou contre vous dans cette nouvelle aventure. Chacune d'entre elles est représentée par un personnage important pour l'histoire, et votre alignement déterminera certaines affinités avec les uns ou les autres. Malheureusement, le système de faction, tout aussi bien pensé qu'il est, n'intègre toujours pas la possibilité d'infiltrer les camps que l'on souhaite. C'est l'alignement qui déterminera si, par exemple, vous serez du côté de la police ou si cette dernière vous traquera.
Comme inFAMOUS et quoiqu'il arrive, vous devrez tout de même entrer en conflit avec trois factions principales. Celles-ci sont de plus en plus puissantes, avec un système hiérarchique qui demande de toujours analyser la situation au lieu de rentrer dans le tas tel un kamikaze. Si les troufions de base ne sont armés que de fusils, l'escalade hiérarchique vous fera rencontrer des fusils à pompe, des snipers, des lance-roquettes, des sulfateuses, des hélicoptères, des monstres gigantesques, des arachnides creusant des galeries, des insectes par milliers et d'autres créatures de cauchemar ou militaires entrainés, garantissant un bestiaire varié, plaisant et dangereux. En outre, l'IA est aussi remarquable qu'avant, s'adaptant très bien à vos faits et gestes et aux réactions des différentes factions qui traînent. Rappelez-vous bien que ce que je viens de citer ne concerne que les monstres du jeu, pas les boss. Ceux-ci sont d'ailleurs peu présents dans inFAMOUS 2, mais se font remarquer avec classe. Les affronter est synonyme d'une séquence de jeu unique dans laquelle la mise en scène est vraiment travaillée. Cependant, ces combats de titan ne sont pas difficiles du tout, alors que beaucoup de missions principales et secondaires du jeu vous donneront énormément de mal. Ils sont au final une friandise, semblable à une belle cinématique après être enfin sorti de Midgar, dont on apprécie la beauté plus que sa ludicité.

source - 312496
source - 315212
source - 315214

The house of the rising sun

Maintenant que vous connaissez les détails du système de gestion du personnage, passons au plat de résistance : New Marais. Contrairement au premier opus, le nouveau terrain de jeu ne possède que deux îles. Mais si l'on prend la surface totale du jeu, le tout est bien plus grand que ne l'était Empire City. Alors que les trois îles du premier jeu étalaient clairement trois genres assez différents, les deux îles de New Marais proposent des quartiers et secteurs singuliers pour une ville plus vivante. La différence principale entre les deux îles est que l'une est intacte, alors qu'une partie de l'autre a subi l'ouragan Katrina. Les maisons délabrées sont à moitié imergées sous l'eau et la population, toujours aussi vivante et dense, vit sur les toits de cette partie inondée de New Marais. Comme dit précédemment, chaque morceau de la carte propose une architecture et des spécificités propres, surtout lorsque l'on se rapelle que l'homme électrique ne peut survivre dans l'eau.

Le level design de ce monde ouvert est encore plus fabuleux que ne l'était celui de son ainé. Garantissant toujours des ponts de diverses natures entre les différentes structures qui jonchent la ville, la fluidité des déplacements d'immeuble en immeuble donne cette sensation assez unique, dans les jeux vidéo, de se prendre réellement pour un super héros. Car là où la plupart des adaptations de comics ne prêtent que peu d'attention à l'escalade et à l'architecture, inFAMOUS se rapproche davantage d'Assassin's Creed. La différence notable entre les deux est que l'un se veut réaliste, alors que l'autre plonge dans le surréalisme total. Cole escalade toujours aussi rapidement et a des déplacements pensés pour naviguer efficacement entre les immeubles. Quelques nouveautés permettent d'augmenter la rapidité d'action, comme des tuyaux électriques posés sur les façades de certaines structures, permettant d'atteindre les toits de la ville en une poignée de secondes.

En tant que monde ouvert, tout est question de missions principales et secondaires. Comme le premier, vous devrez terminer 40 missions principales afin de boucler l'aventure. Si ce chiffre parait bien faible, il faut prendre en compte la diversité des missions, la longueur plutôt correcte de la plupart d'entre elles ainsi que la nécessité d'augmenter au préalable la puissance de Cole, en exécutant des missions secondaires ou des événements de la ville.

Si la trame se boucle plus rapidement qu'inFAMOUS, les missions proposent encore plus de variété. Des phases de combat, de plateforme, d'espionnage, de course, d'exploration ou encore de survie vous attendent, promettant une expérience très riche. Les missions secondaires proposent autant de variété. Mieux, elles sont nécessaires pour apprécier inFAMOUS 2 dans sa globalité. Lorsque vous démarrez le jeu, New Marais est divisé et appartient à différentes factions. Les missions secondaires vous permettront de libérer les quartiers en question pour que vos ennemis ne patrouillent plus en masse dans les rues. Plus vous ferez de missions secondaires, moins l'exploration hors mission sera dangereuse.

Afin de libérer certains quartiers, vous aurez l'occasion de faire des choix. Présentés sous forme de mission secondaire de couleur, rouge pour l'alignement mauvais et bleu pour le bon, ils influenceront votre karma et vous offriront des éléments d'histoire supplémentaires qui agrandissent l'univers du jeu.
En plus des missions, une quantité assez impressionnante d'évènements surviennent dans la ville. Chaque évènement possède une couleur liée à un alignement, et résoudre l'un d'eux influence bien évidemment votre Karma. Redonner de la vie à des citoyens en détresse, éliminer un passant qui détient un fragment, empêcher l'explosion d'une des bombes posées par un sinistre personnage, éliminer les artistes de rue par pure méchanceté, sauver un citoyen d'une agression ou encore affronter une patrouille de police, là encore la variété est de mise pour que vous ne vous ennuyez jamais durant l'aventure.

source - 315217
source - 315227
source - 315228

Pour les plus survoltés

Bien sûr, qui dit monde ouvert dit éléments de complétion. En plus des quartiers à libérer, vous devrez dénicher les boites mortes et les fragments. Comme dans le premier, récupérer des fragments permet d'agrandir votre barre d'électricité. Vous vous rappelez de l'immonde galère pour récupérer les 300 fragments d'inFAMOUS ? Je vais me faire un plaisir d'annoncer que vous n'aurez plus forcément l'obligation de parcourir chaque centimètre carré de la carte pour les retrouver. Après avoir libéré un certain nombre de quartiers et payé un petit paquet d'exp, vous pourrez en effet acquérir un détecteur de fragments. Remercions comme il se doit le membre de Sucker Punch qui, lors d'une séance de Brainstorming, a mis cette idée sur le tapis. En activant votre détecteur de source électrique, la direction du fragment le plus proche sera donc émise sur votre mini-map. Même si il est à l'autre bout de New Marais, l'emplacement du dernier fragment ne vous prendra pas plus de quelques secondes avant d'être révélé.

L'autre élément de complétion concerne les boites mortes. Dans le premier inFAMOUS, elles étaient collées sur des paraboles. Ici, la façon de les dénicher est un peu plus amusante. Pour une raison scénaristique que je ne vous dévoilerais pas, les boites mortes sont maintenant collées à des pigeons. Au nombre de 32, vous devrez envoyer une onde pour assommer ces pigeons clignotant qui patrouillent dans des zones définies. Il ne vous restera plus alors qu'à aller chercher la boite afin d'entendre des conversations audio qui réveleront quelques mystères supplémentaires.
Mais les acharnés de la perfection auront surtout le plaisir de refaire le jeu dans l'alignement autre que lors du premier run. En le finissant dans les deux alignements, vous aurez le loisir de débloquer et utiliser du contenu. Et comme annoncé un peu plus haut, Sucker Punch a bien fait son job en proposant deux manières d'aborder le jeu, aussi différentes et intéressantes l'une que l'autre. Cependant, on note que la fin Maléfique est bien plus prenante que la fin Héroique. Plus noire et longue, elle propose des moments assez troublants à jouer. En revanche, la progression dans le jeu propose des choses à voir, quel que soit le camp. Chaque alignement vous permettra d'en savoir plus sur l'histoire et la personnalité de deux personnages secondaires clefs, et vous offrira des points de vue et éléments que vous ne pourrez pas retrouver de l'autre côté du karma.

Si l'histoire principale peut se terminer en moins de dix heures, vous ne résisterez pas à l'envie d'engager des quêtes secondaires, libérer vos pouvoirs, sauver ou détruire la ville, en apprendre plus sur les personnages et bien sûr augmenter vos capacités. C'est au final plus de quinze heures de jeu qui vous attendent, pouvant s'étendre à vingt pour les plus acharnés d'entre vous. Ajoutez à cela la possibilité de refaire le jeu dans un alignement karmique autre que la première fois, pour une excursion d'une trentaine d'heures dans New Marais.

source - 318333
source - 315225
source - 318332

LittleBigCloclo

Popularisé grâce au jeu en ligne, le contenu généré par les utilisateurs se démocratise et est maintenant présent dans beaucoup de titres phares. Souvent utilisé pour modifier des apparences ou personnaliser des éléments, certains titres voient encore plus loin. C'est le cas d'inFAMOUS 2 qui, tel un LittleBigPlanet, offre la possibilité de créer des missions et de les partager en ligne. Si l'idée est bienvenue et augmente la durée de vie du titre, vous allez voir qu'il y a malheureusement du chemin à faire avant de s'improviser Sackboy...

Votre terrain de jeu est la ville entière et vous aurez l'occasion de créer des missions pouvant s'étendre aux quatre coins de New Marais. Avec comme outil un éditeur de niveau ultra complet, vous pourrez vous improviser Game et Level Designer en herbe. En effet, vous aurez autant la possibilité de créer des événements et scripts, qui aboutiront à des missions et cinématiques, que d'ajouter des structures, pour tendre vos pièges et modifier le monde. Le tout fonctionne de manière sensiblement similaire à LittleBigPlanet. Vous disposez des monstres et personnages du jeu, que vous débloquerez suivant votre progression, et dont vous pourrez modifier l'IA sur des points précis. Les objets peuvent aussi être modifiés sur certains critères, comme leur réaction face à la gravité ou le groupe logique duquel ils font partie. Si tout cela sera obscur pour beaucoup, les SackCréateurs comprendront où je veux en venir. Il y a en effet tout un tas d'outils de logique, de réaction et d'activation invisibles que vous pourrez placer pour créer vos petites missions. Tous possèdent leur propre utilité et peuvent être connectés entre eux afin de créer une logique de niveau. Par exemple, si vous prenez un objet de Zone et que vous le connectez à un objet de Fin de Niveau, la logique vous expliquera qu'il faut interagir de la manière voulue avec la zone citée - dont vous aurez défini les critères de taille - afin de terminer le niveau.

Cela semble complexe n'est-ce pas ? Ça l'est d'autant plus que Sucker Punch n'a pas daigné intégrer des didacticiels pour faciliter la compréhension de leur éditeur. Ainsi, si c'est un formidable outil qui permet de créer des niveaux amusants, il ne sera jamais accessible au plus grand nombre. Pire, là où LittleBigPlanet facilitait la tâche grâce au Pop-It et autres choses, inFAMOUS 2 échoue lamentablement en proposant des menus austères et des explications parfois floues.

Mais qu'importe. Vous avez passé des dizaines d'heures sur l'éditeur de niveau et faites à présent aussi bien que Sucker Punch. Votre dernière motivation est de partager votre création avec la toile, sauf qu'il est impossible pour vos amis de retrouver votre niveau en ligne. Les seuls filtre disponibles vous permettent de trouver les meilleurs niveaux, les plus récents, les vôtres, vos favoris et choisir la régions des créateurs, il faut donc faire une croix sur une recherche plus spécifique. Au final, et même si ce procédé offre la probabilité que seules les meilleures missions ressortent, la vôtre pourrait très bien finir dans l'inconnu sans être testée par vos amis. A notre avis, Sucker Punch a dû vouloir éviter le copinage à la LittleBigPlanet, dans lequel des niveaux lamentables joués des millions de fois ressortent un peu trop. Mais avec un éditeur de niveau difficile à assimiler, il aurait été bon de permettre aux créateurs de partager leurs niveaux avec leurs amis et la toile. Si l'idée et la réalisation de l'éditeur sont formidables, certains éléments viennent supprimer toute envie de mettre cet élément en point positif. Heureusement pour nous, inFAMOUS 2 est d'abord un jeu solo maîtrisé, long et prenant, que seule une poignée de courageux viendront alimenter de niveaux CGU.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Axime 898 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte