Magazine Santé

SIDA: Communauté de brevets, génériques, des mécanismes à élargir – Act Up-Paris

Publié le 18 juillet 2011 par Santelog @santelog

SIDA: Communauté de brevets, génériques, des mécanismes à élargir – Act Up-ParisAlors que s'est ouverte dimanche 17 juillet, la conférence scientifique de l'IAS sur le sida à Rome, Act Up-Paris s'inquiète fortement de l'avenir de l'accès aux traitements. Selon Act Up-Paris, l'accord trouvé par le laboratoire Gilead avec la communauté de brevets d'UNITAID («Medecines Patent Pool») excluerait 5 millions de malades du sida ede l'accès aux médicaments.


La communauté de brevets, lancée en 2009 par Unitaid, consiste à obtenir des firmes pharmaceutiques des licences volontaires, qui lui permettront ensuite de produire des génériques à partir de molécules brevetés de manière à pouvoir donner accès aux populations les plus démunies un accès à des traitements à bas prix.


Act Up revient également sur les accords Acta dont l'objet est de protéger les droits de propriété intellectuelle, la lutte contre la contrefaçon et les échanges illicites de fichiers mais qui pourraient menacer le passage aux douanes des médicaments génériques, sans lesquels, précise Act Up, l'accès universel aux traitements n'est pas envisageable.


Le “Patent Pool” ou communauté de brevets serait loin d'être satisfaisant car il excluerait de nombreux pays, dont la Chine, le Brésil, la Russie et la plupart des pays d'Amérique du Sud, la Malaisie, le Mexique, l'ensemble des pays d'Afrique du nord, les pays d'Europe de l'est. La Thaïlande, le Botswana, l'Indonésie, entre autres, n'auraient pas accès aux molécules en cours de développement du laboratoire Gilead. Ainsi, 5 millions de personnes vivant avec le VIH pourraient être exclues du Patent Pool. De plus, l'accord limite la production des médicaments aux seuls génériqueurs indiens, bloquant une plus large concurrence qui permet de faire baisser les prix, et restreignant la production locale.


Le lancement du patent pool d'Unitaid serait pénalisé par un contexte défavorable aux médicaments génériques à bas prix. Cf l'Acta, des accords commerciaux de l'UE avec différents pays en développement et de libre-échange avec l'Inde qui pourrait bloquer sa capacité de production et d'exportation des génériques.


La « victoire » du patent pool est donc très relative. Pire, l'ironie veut même que les médicaments fournis par UNITAID grâce à l'accord trouvé avec Gilead pourront être saisis aux frontières et détruits pour non-respect du droit des brevets.»” a déclaré Pauline Londeix, d'Act Up-Paris.


Source: Communiqué Act Up Paris (Visuels Medicines Patent Pool)


SIDA: Communauté de brevets, génériques, des mécanismes à élargir – Act Up-Paris
Lire aussi:MÉDICAMENTS : L'accord international ACTA pourrait menacer l'accès aux génériques -


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Santelog 71170 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazine