Magazine Culture

Owlle, Brigitte, Cascadeur, Selah Sue, Nadéah : les immanquables du Festival Fnac Live.

Publié le 18 juillet 2011 par Swann
FNAC LIVE

Indétendance est mort, vive Fnac Live. Cette année, le festival garde ses quartiers devant le parvis de l’Hôtel de Ville, mais ce n’est pas sur quatre week-end que les concerts sont étalés, mais sur quatre jours. Intense ! Pleins de concerts à voir, mais certains sont à ne surtout pas rater ! Lesquels ? On te livre une petite liste des artistes qu’il faut absolument voir :

1. Nadéah, le 21 juillet

Cette australienne complétement frappée a fait ses armes avec Nouvelle Vague mais prend son envol seul avec sa guitare et ses deux acolytes cette année. Complétement délurée, un look improbable, elle est la définition même de Folie Douce. On a craqué pour elle, il y a déjà un bon moment, et impossible de ne pas être charmé par cette belle blonde qui te fait pleurer et danser à la fois.

2. Asaf Avidan & The Mojos

Aucun mot ne peut définir la musique et la personnalité d’Asaf et de son band. Je te dirais simplement que lui, quand il chante tu l’écoutes. Un sorcier, un chamam qui avec sa guitare et son timbre particulier capte l’attention de n’importe quelle assemblée. Et, si pendant une soirée privée de la musique ou seuls les pros sont là pour boire des verres gratuits, il arrive à faire chavirer les coeurs, alors séduire l’Hôtel de Ville sera un jeu d’enfant pour lui.

Ce soir-là il y aura Moriarty, Aaron, Mamani Keita, et Antoine LeonPaul

3. Owlle, le 22 Juillet

Si tu suis un peu le blog, tu sais qu’on a complétement craqué pour cette demoiselle aux très longs cheveux rouge, qui subjuge n’importe quel auditoire avec sa voix et ses machines. Mi-Portishead, mi-Brian Eno, Owlle joue avec son omnichord, nous colle des frissons ou nous fait danser, cela dépend du son qu’elle balance, mais le résultat est toujours le même : on aime et on en redemande. Pas étonnant, que la belle soit partout, sa musique est irrésistible, et c’est donc sans surprise qu’elle fasse l’ouverture de Fnac Live, et encore moins étonnant de voir son nom à Rock en Seine. Personne ne résiste à Owlle.

2. Cascadeur, le 22 Juillet

Depuis qu’on a fait sa rencontre à l’Eglise St Eustache, Cascadeur a fait bien du chemin, et ses concerts sont un plaisir pour les oreilles mais aussi pour les yeux, puisque jeux de lumière et projections accompagnent l’homme casqué durant ses sets. On ne se lasse pas d’écouter son Walker, ou Into de Wild, et si tu n’as pas encore eu la chance de voir cet OVNI en concert, ne loupe pas cette date.

Ce soir-là il y aura aussi : Loane, Nasser, Chilly Gonzales et Christophe

3. Brigitte, le 23 juillet

Une hippie, et une espèce de vamp à grande lunette. Une blonde, une brune, deux voix qui se mèlent à merveille et qui racontent des histoires de bandits, de putes, de cocues, d’infidèles. Elles sont toutes les femmes d’une vie habillées dans des robes de paillettes et elles t’en mettent plein la vue. C’est chic, c’est glam, c’est Brigitte. Et nous, on les aime.

4. Luce, le 23 Juillet

Elle est complétement dingue Luce, elle a été découverte par le biais de la Nouvelle Star, et fait ses gammes aujourd’hui sur scène pour présenter son premier album : Première Phalange, ou elle joue elle aussi tous les rôles d’une vie : elle est triste, joyeuse, allumeuse, allumée…pas étonnant que Katerine est craqué pour elle et lui offre un titre « je veux mes tongs ». Nous, on veut voir Luce et son petit monde coloré sur le parvis de l’Hotel de Ville.

Ce soir-là, il y aura aussi : Lisa Portelli, Oh La La!, Zaza Fournier et enfin Mademoiselle K

5. Bertrand Belin, le 24 Juillet

Il est drôle et classe, il a fait chavirer mon coeur aux Francos alors que je n’étais pas tellement transporté par son album. Comme quoi il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis. Transition loufoque, et une voix qui pourrait parfois faire penser à Bashung. Putain, mais il ne faut pas passer à côté de ce dandy de chez nous.

6. Selah Sue, le 24 juillet

Elle est the New-Amy en mieux, parce qu’elle ne fait pas que de la soul, elle mélange les influences rap, reggae, funk, pour en faire un joyeux melting-pot musical à la fois mélancolique et frais. Elle est sur toutes les radios, elle n’a pas 21 ans et a déjà fait le Stade de France : elle, c’est Selah Sue, adoubée par Prince en personne, et adorée par RockNFool qui ne se lasse pas de chanter son Faya Faya !

Ce soir-là il y aura aussi : Da Brasilians, Cyril Mokaiesh,Florent Marchet et la grande Catherine Ringer.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Swann 78144 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte