Magazine Culture

Les recluses - Koffi Kwahulé

Publié le 18 juillet 2011 par Malaurie @jfbib

Les recluses - Koffi Kwahulé

Koffi Kwahulé est né en Côte d’Ivoire. Acteur, metteur en scène, dramaturge et romancier, sa formation a oscillé entre Abidjan et Paris. Il est l’auteur d’une vingtaine de pièces de théâtre, traduites dans de nombreuse langues et jouées en Afrique, Europe et Amérique du Nord.

Ses textes sont des armes redoutables : il dénonce les exactions, les guerres, les violences. Son écriture est très musicale, libre et rythmée comme un air de jazz. Ses textes sont souvent teintés d’humour.

« Les recluses » raconte l’histoire tragique de femmes violées par des soldats pendant la guerre. Ces femmes se reconstruisent en se parlant, première étape pour briser le silence imposé. Elles racontent leurs blessures, leurs amours, leur vie. Rien n’est simple, les douleurs sont encore si présentes et certaines cachent encore ce qu’elles ont vécu à leur mari ou leur futur époux.

L’amour ouvre et clôt cette histoire. Celle d’une femme qui va bientôt se marier et refuse de parler. Elle subit encore, auprès d’un notable, le juge du village, un chantage odieux. Malgré la gravité du propos, ce texte est plein d’espoir, de rage et de valeurs positives. Les dialogues sont entremêlés des 4 projections : monologues filmés de témoignages authentiques de femmes qui évoquaient dans leur langue ce qu’elles avaient vécu, qui se lisent aisément.

Ci-dessous un commentaire sur la pièce, dans une production du Théâtre Varia (en coproduction avec le Théâtre des Bambous (Ile de la Réunion) et la MFB (Maison des Femmes au Burundi)) jouée en 2009 à Bruxelles, après avoir été crée au Burundi avec des femmes violées.

La pièce est jouée cet été en Avignon, par la Compagnie La Troup’Ment au chapiteau du Théâtre Fou sur l’île de la Barthelasse (jours impair à 14h). Leur page Myspace.

Un billet critique d’enfants de 5èmeG dans le cadre du prix Sony Lambou Tansi des lycéens (Belgique).

Un article sur la RTBF, avec un commentaire audio.

Extrait :

Kaniosha. : - Nahima,

je souhaite que

tu ne la racontes plus.

Dis-toi que

cela ne s’est jamais passé…

Tu me comprends ?

Cela ne s’est jamais passé…

Il ne faudrait pas que

quelqu’un par recoupements,

comprenne que…

Vous voyez ce que

je veux dire ?

Je me marie bientôt…

J’aimerais que

vous fassiez cela pour une amie…

Vous m’avez comprise ?...

J’aimerais que

vous me laissiez une chance

de tout recommencer,

de me laver…

D’oublier

Mazélé. – On a compris. Ne t’en fais pas, on ne la racontera plus. De toute façon, cette histoire n’a jamais existé.

Kaniosha. – Voilà,

c’est cela,

elle n’a jamais existé…

Cette histoire n’a jamais existé.


Les recluses

Koffi Kwahulé, éditions Théâtrales, 2010 – 11,50 €.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Malaurie 915 partages Voir son profil
Voir son blog

Dossiers Paperblog

Magazine