Magazine Culture

L'accouchement facile d'un enfant de bonne fortune

Par Nichiren
Nichiren Daïshonin écrivit cette lettre le 7 mai 1271. Elle est adressé à Nichigen-nyo, la femme de Shijô Kingo. C'est le plus ancien des nombreux documents connus à ce jour envoyés à la famille Shijô. Au moment où elle a été écrite, Nichiren Daïshonin vivait Kamakura.
J'ai appris que vous alliez bientôt donner naissance à un enfant. Puisque vous m'avez demandé un "gohifu" (pour faciliter votre accouchement) j'en ai préparé un, choisi par ceux qui m'ont été transmis. (Toutefois pour qu'il produise un effet bénéfique) il faut que vous ayez une forte croyance. Même un médicament d'une efficacité très rare aura très peu d'effet si l'on y mélange du poison. De quel utilité peut être un sabre, si l'on a peur de s'en servir ? Vous et votre mari, tout particulièrement, êtes des pratiquants du Sûtra du lotus. Vous aurez certainement un enfant précieux qui continuera après vous à planter la graine de la propagation du Sûtra du Lotus. Comme c'est magnifique ! Cet enfant héritera à la foi des aspects physiques et spirituels de votre vie. Comment pourriez-vous tarder à accoucher ? Très certainement, votre accouchement sera facile. Si vous prenez ce "gohifu", cela ne fait aucun doute. Les ténèbres se dissipent lorsqu'on allume une lampe et même une eau boueuse s'éclaire lorsque la lune s'y reflète.Que peut-il y avoir de plus brillant que le soleil et la lune ? De plus pur que la fleur de lotus ? Le Sûtra du Lotus est comparable au soleil, à la lune et à la fleur de lotus. C'est pourquoi on l'appelle Myôhô Rengué Kyô (le Sûtra de la Loi merveilleuse du lotus). Nichiren également peut être comparé au soleil, à la lune et à la fleur de lotus.Si l'eau de la foi d'une personne est claire, immanquablement, la lune des bienfaits s'y reflète et les divinités la protègent. Soyez certaine que votre accouchement sera facile. Il est dit dans le Sûtra du Lotus : "Une Loi aussi merveilleuse...(Chap 2) et ailleurs : "En accouchant de manière paisible, elles donneront naissance à un enfant de bonne fortune" (Chap 19). J'ai transmis oralement à Benkô en détail les instructions concernant "gohifu". Ainsi, il est l'envoyé du Bouddha. Renforcez votre foi.(La divinité du soleil) Amaterasu ô mikami fit don d'un joyau à Susanoo no Mikoto (le dieu des tempêtes) grâce auquel il obtint un garçon précieux. C'est pourquoi elle le considéra comme son propre enfant et lui donna le nom de Masaya Akatsu (véritable conquérant). Parce que moi, Nichiren, j'ai donné (à votre enfant) la graine pour une naissance facile, comment pourrais-je le considérer autrement que comme mon propre enfant ? Il est dit dans le Sûtra du Lotus qu'il existe un joyau aussi précieux que tout un système de mondes majeur (Chap 12). Et on y lit aussi : "Nous avons obtenu le suprême monceau de joyaux sans l'avoir cherché." (Chap 4). Le bouddha Shakyamuni déclara : "Tous les êtres humains (qui vivent dans le Monde des Trois Plans) sont mes propres enfants." (Chap 3). Les intentions de Nichiren ne diffèrent en rien de celles que le Bouddha exprime dans tous ces passages. Quelle joie immense (que la naissance imminente de votre enfant) ! Quel bonheur ! Quel bonheur ! Je vous écrirai à nouveau dès que je le pourrai.
Avec mon profond respect,
Nichiren.
"Gohifu" : une sorte de remède donné par Nichiren Daïshonin dans certaines circonstances particulières, ayant des vertus à la fois protectrices et curatives.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Nichiren 14 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog