Magazine Cinéma

Les Kennedy : minisérie, grande saga

Par Cineblogywood @Cineblogywood
Les Kennedy : minisérie, grande saga En DVD : Refusée par plusieurs gros networks US puis déprogrammée, la série Les Kennedy a confirmé que tout ce qui touche à cette famille américaine est maudit et finit mal. Diffusée sur France 3, elle sort par ailleurs en coffret DVD chez France Télévisions Distribution. L'occasion de mettre la polémique de côté et d'apprécier à sa juste valeur une grande série américaine.
La polémique, venons-y justement. Le clan Kennedy et ses soutiens ont tiré à boulets rouges sur ce feuilleton accusé de salir la mémoire de JFK and co. Première constatation : la minisérie ne souille rien, ni ne révèle quoi que ce soit que l'on ne connaisse déjà. J'irai même plus loin : elle ne s'apesantit pas sur les coucheries de JFK et ne fait qu'effleurer les liens étroits entre Joe Kennedy, le patriarche, et le crime organisé. Enfin, elle présente Robert Kennedy, le frère de JFK, comme un gentil père de famille et un idéaliste, qui aurait succombé aux charmes de Marilyn Monroe avant de se reprendre bien vite. Bref, on pourrait presque accuser les producteurs d'y avoir été trop mollo par rapport à la réalité. Ce serait leur faire un mauvais procès.
Modernes Atrides
Car Les Kennedy parvient à présenter une saga familiale riche en heurs et surtout malheurs, tout en respectant les faits. En huit épisodes, le spectateur assiste à la montée en puissance de JFK jusqu'à son assassinat puis à celui de son frère, avec de fréquents retours dans le passé de la famille. On nage en pleine tragédie grecque : meurtres, argent, pouvoir, maladie, sexe... Les Kennedy, ce sont les Atrides des temps modernes !
On (re)découvre un clan dominé par un patriarche prêt à tout pour faire élire un de ses fils à la présidence tandis que la mère détourne les yeux sur les errements de son mari (mais la vengeance est un plat qui se mange froid...). JFK et Robert ne sont au départ que des marionettes, tout comme Jackie, finalement. Puis chacun surmontera ses faiblesses (une maladie invalidante pour John F., un manque d'ambition pour Bob) et se révélera face à l'Histoire (crise des missiles à Cuba, lutte pour les droits civiques et contre le crime organisé...).
La reconstitution est superbe et les comédiens, bluffants, sans jamais tomber dans l'imitation. Greg Kinnear incarne un JFK plus vrai que nature. Barry Pepper (Robert Kennedy), Tom Wilkinson (Joe Kennedy) et Katie Holmes (Jackie Kennedy) livrent également des prestations mémorables. Les deux derniers épisodes sont particulièrement émouvants. Le coffret de trois DVD comprend un making of qui permet de mieux saisir le travail effectué sur cette minisérie de grande qualité. Personnellement, j'ai adoré.
Anderton

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Cineblogywood 2265 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines