Magazine Cinéma

Kickboxer

Publié le 19 juillet 2011 par Olivier Walmacq

kickboxer1

genre: action (interdit aux - 12 ans)
année: 1989
durée: 1h35

l'histoire: Kurt et Eric Sloane se rendent en Thaïlande pour affronter le redoutable Tong Po. Après la défaite d'Eric, Kurt décide de s'entraîner avec un grand maître, afin de venger son frère.

la critique d'Alice In Oliver:

En vérité, Jean-Claude Van Damme (JCVD) connaîtra la gloire et la célébrité avec Bloodsport, une petite production qui cartonnera dans les salles.
L'acteur belge confirmera son irrésistible ascension avec Kickboxer, tourné l'année d'après, donc, en 1989, et réalisé par le duo David Worth et Mark DiSalle.

Au niveau du scénario, rien de nouveau sous le soleil. L'histoire de Kickboxer est pour le moins basique. Attention, SPOILERS !
Eric Sloane est le champion du monde de kickboxing, un titre qu'il a obtenu difficilement face aux meilleurs champions d'Europe et américains.
Mais Eric a quelque chose à prouver et a bien l'intention de montrer son talent en Thaïlande, la terre du kickboxing et du muyai thaï.

kickboxer

Une fois arrivé sur place, Eric est entraîné par son frère, Kurt (JCVD), avant de se retrouver sur le ring face au champion local, le terrible Tong Po.
Le match est une véritable tragédie. Tong Po expédie Eric dans les cordes et le blesse grièvement. Eric est envoyé aux urgences de l'hôpital. Le diagnostic des médecins est sans appel.
Eric restera paralysé à vie. Ecoeuré, Kurt décide de le venger et veut affronter Tong Po en combat singulier.

Pour cela, Kurt fait appel aux service d'un vieux maître et s'entraîne durement. C'est indéniablement la partie la plus intéressante du film.
Les séances sont pour le moins difficiles, Kurt effectuant le grand écart à la demande, et supportant la douleur dans tous ses excès (il s'explosera la jambe contre un arbre: un conseil, ne faites pas la même chose chez vous !). JCVD est totalement investi dans son personnage, à la fois naïf et attachant.
Il s'éprend également de Mylee, une belle jeune femme thaïlandaise. Mais le gang de Tong Po fait pression.

kickboxer

Avant l'ultime confrontation, le frère de Kurt est enlevé et Mylee est violée. Certes, au niveau du scénario, Kickboxer pourra revoir sa copie.
Toutefois, au niveau des combats, le film de David Worth et de Mark DiSalle délivre largement la marchandise, alternant humour, violence et film noir.
Si certaines séquences prêtent à sourire (notamment l'entraînement de Kurt), l'ensemble se suit avec grand plaisir.
Par exemple, le combat final tiendra toutes ses promesses. L'un des meilleurs crus de JCVD.

Note: 13/20


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Olivier Walmacq 11545 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines