Magazine Cinéma

Le professionnel (1981)

Par Littlebigxav

Film de affiche_Professionnel_1981_1.jpgGeorges Lautner

FRANCE, Genre: Policier

Avec: Jean-Paul Belmondo, Robert Hossein, Jean-Louis Richard, Michel Beaune, Jean Desailly, Bernard-Pierre Donnadieu, Sidiki Bakaba, Cyrielle Clair, Elisabeth Margoni, Pierre Vernier...

Musique: Ennio Morricone

Pour plus de détails voir IMDB

SYNOPSIS: Afrique fin des années 1970, Josselin "Joss" Beaumont est jugé dans un Etat africain, le Malagawy, pour tentative de meurtre sur la personne du chef de l'Etat. Drogué, on lui soutire des aveux. Il prend perpète. Mais quelques temps plus tard il s'évade et rentre en France. Paris début des années 1980, Joss Beaumont est un barbouze. Il sait que sa hiérarchie l'a trahi et donné au président du Malagawy pour raisons politiques. En rentrant il sait qu'il sera recherché par ses ex-collègues pour être au mieux arrété, au pire assassiné. Il prévient cependant qu'il a l'intention d'achever la mission pour laquelle il a été envoyé: tuer le Président N'Jala en visite à Paris. On lui lâche aux trousses le commissaire Rosen un super flic vicelard aux méthodes gestapistes. Mais Joss Beaumont a plus d'un tour dans son sac, et il se rapproche de plus en plus de sa cible...

CRITIQUE: Film paradoxal à la fois très caricatural, parfois raciste, et un peu idiot. Mais c'est un pur plaisir. De l'entertainment sans complexe. Et ça fonctionne comme tel. Georges Lautner tient bon la barre de la réalisation pour éviter un naufrage, et il bénéficie du charisme indéniable de sa star Jean-Paul Belmondo au sommet de sa forme ainsi que d'un casting haut de gamme et d'une des musiques les plus célèbres et mémorables du compositeur italien Ennio Morricone
  "Chi Mai" Ennio Morricone

Et même si Michel Audiard n'est plus au sommet de sa forme plumitive c'est toujours un plaisir d'entendre ses dialogues. Dans le film on a droit à un duel comme dans un western, et aussi à une belle poursuite en voitures. Bref tous les ingrédients sont là pour passer du bon temps sans réfléchir aux tenants et aboutissants de l'oeuvre visionnée, qui, ça tombe bien n'en a pas.

La scène d'anthologie: Le meurtre du Président N'Jala: Joss Beaumont le fait tuer par un flic qui devait le protéger. Joli pied-de-nez.

NOTE: 14/20

L'anecdote: Jean-Paul Belmondo qui cherchait à l'époque à battre des records d'entrées dans les salles, trustant énormément de salles dans une France qui n'avait pas encore investit dans des complexes multisalles, pensait que si son personnage n'était pas mort à la fin il aurait fait encore plus d'entrées. L'année suivante avec "L'as des as" de Gérard Oury, il atteindra le sommet de tickets vendus sur son nom. Le système CERITO est à son apogée.

Film de Georges Lautner déja commentés:

  • "Le guignolo"
  • "Les tontons flingueurs"
  • "L'oeil du monocle"
  • "Le pacha"

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Littlebigxav 1260 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines