Magazine Culture

Mission de sauvetage

Publié le 19 juillet 2011 par Fabe33
Mission de sauvetageVous n'êtes pas sans savoir qu'en ce moment c'est la période des soldes. La musique est aussi concernée par la baisse des prix avec des offres du genre 4 cd pour 20 euros. Mais ce n'est pas ça qui m'intéresse durant cette période. Ce qui m'intéresse ce sont les cd laissés pour compte, abandonnés, archi bradés voir presque donnés. Ce week-end je me suis rendu dans une grande enseigne qui porte tout haut l'étendard de la culture sur fond bleu, un supermarché de la culture. J'avais pour mission d'aller farfouiller dans ces fameux bacs à 1 euro. Oui vous n'hallucinez pas, j'ai bien écrit 1 euro le cd. Je ne vous raconte même pas ce que l'artiste va toucher sur cette misère. C'est toujours un défi pour moi de trouver un cd parmi une compil de dance, un cd de r'n'b, un cd de musique classique et une vieille variété française. Et je n'ai pas été déçu. J'ai pu sauver deux disques du naufrage :

L'album Mabused dMission de sauvetagee The Mabuses qui date de 2007. The Mabuses est un groupe de pop indé fabuleux qui nous vient d'Angleterre. Seulement trois albums à leur actif dont celui-ci qui est le dernier en date. Leur musique est une sorte de space pop (et je ne dis pas ça à cause de cette pochette interstellaire), empreinte de psychédélisme. C'est très libre et complètement surprenant. Et je ne désespère pas de réentendre parler d'eux car je sais qu'il y a eu un rapprochement récent entre le groupe et JP Nataf. Je ne serais pas étonné de voir naitre quelque chose de cette collaboration.


Mission de sauvetageLe premier album solo de Stephen Malkmus. Dois-je présenter ce monsieur ? Bon d'accord, je sais qu'il y en a qui ne le connaisse pas ici. Stephen Malkmus c'est le fondateur des mythiques Pavement, LE groupe lo-fi des années 90 mais pas seulement puisqu'il a aussi fait partie de Silver Jews et mène une carrière solo entourée des membres de The Jicks.
Voilà comment je perçois les soldes : une sorte de mission humanitaire donc l'objectif est de sauver de cette honteuse braderie de très belles pièces du rock indépendant. Je suis bien heureux de pouvoir acquérir de tels disques pour un symbolique euro mais il est vrai que cela fait un peu mal au cœur pour les artistes.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Fabe33 609 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines