Magazine Culture

Les fresques de Goya à San Antonio de la Florida à Madrid

Publié le 21 juillet 2011 par Cardigan @onlyapartmentsF

Selon la légende, près du deuxième tiers du XIIème siècle, San Antonio – appelé docteur évangélique, à cause de sa fabuleuse éloquence, l’arche des testaments, à compte de son exhaustive connaissance des écritures que les chrétiens disaient sacrées, et le saint de tout le monde, de par l’universalité de sa renommée – a du interrompre temporellement sa labeur de prédication à Padoue et retourner chez lui parce que son père s’était vu impliqué tragiquement dans un fait divers exubérant. À Lisbonne, il allait être exécuté, accusé d’avoir commis un assassinat infâme. Comme il n’y avait pas de temps à perdre, Saint Antoine aurait été transporté jusqu’au Portugal dans les bras bien formés d’un ange particulièrement beau. D’une manière ou d’une autre, la sensualité semble être un attribut qui accompagne les histoires référentes à Saint Antoine, de qui on affirme que pendant sa jeunesse il a été vivement attaqué par les passions sensuelles de manière singulièrement féroce (en fait il semblerait qu’à 17 ans il ait été déplacé de Lisbonne au prieuré de Coimbra avec le but déclaré et ambigu de l’éloigner des distractions que lui causaient les plus qu’habituelles visites de ses amis et il se peut que le fait qu’on fasse appel à lui à propos des objets perdus aussi bien que pour demander époux et amants, se trouve en relation directe avec le caractère douteux de ces affirmations).

frescos goya madrid

Bien qu’aucune source ne soit explicite à propos de ce qui aurait pu arriver pendant ce voyage prodigieux et exhalté par le monde des astres, la majorité sont prolixes à l’heure de raconter ce qui est arrivé à Lisbonne. Premièrement nous assistons à un échec sans précédent dans la vie du saint. Son proverbial éloquence, capable de triompher mémorablement dans les chapitres religieux face aux dominicains et franciscains ne lui a servi de rien face aux juges de Lisbonne, qui se sont maintenus inflexibles.
C’est alors que s’est produit le miracle. Face à la déroute des mots, Saint Antoine décide de recourir au pouvoir du surnaturel et ressuscite le mort pour que celui-ci déclare devant tous que cela n’avait pas été son père qui l’avait tué. Il en a fait ainsi. Deux mystères demeurent depuis lors: qu’est devenu le mort après qu’il ait déclaré et qui était le véritable assassin, présent pendant le prodige.

Les visiteurs qui admirent les ravissantes peintures murales de Goya qui représentent la scène dans l’ermitage de San Antonio de Florida jouent depuis des siècles à répondre à la seconde de ces questions. Ces fresques peintes en un temps record de six mois et appelées par beaucoup, peut être avec exagération mais non sans aucun fondement – aussi extraordinaire et inoubliable qu’elle soit – la chapelle sixtine de Madrid.

Paul Oilzum Only-apartments Author
Paul Oilzum


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Cardigan 4102 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazines