Magazine Animaux

Race chevaux : L’akhal-Téké

Par Passionéquitation

Bonjour à tous !

Je souhaite aujourd’hui vous faire découvrir sur le blog forum une race chevaux pour laquelle j’ai eu un véritable coup de cœur : L’akhal-Téké.

La première caractéristique qui m’as captivé chez L’akhal-téké, c’est sa robe d’une beauté à tomber ! Chez certains Akhal-téké, la robe fait indéniablement penser à du bronze et, au soleil, le cheval immobile possède des reflets métalliques de toute beauté !

Originaire d’une oasis du Turkménistan, au nord de l’Iran, ce cheval a été élevé par une tribu depuis près de 3 000 ans. Sélectionné avec précision, ces chevaux ont acquis une résistance hors du commun, indispensable pour supporter des températures torrides la journée et le froid glacial la nuit. Lié d’une manière très forte à son cavalier, on raconte qu’il préfère mourir à la tâche plutôt que d’abandonner ce qui lui a été demandé !

En 1935, deux Akhal-Téké réussirent un exploit sans précédent : parcourir 4300 km en 84 jours, dont 3 sans boire et sans manger dans le désert de Karakoum.

Ce cheval, d’une rare beauté, était méconnu jusqu’à ce qu’il soit offert à Elisabeth II en 1950 et au président Mitterrand dans les anneés 1980, le célèbre Gendjim.

Petite fiche technique blog cheval :

  • Taille : 1,50 à 1,60 mètre
  • Robe : bai, alezan, isabelle, noir, gris, palomino, cremello (suivant les couleurs, les robes font apparaître des reflets dorés ou argentés)
  • Tête : fine, chanfrein rectiligne
  • Morphologie : silhouette très longiligne, encolure longue et fine, garrot marqué, dos long, rein étroit, peau fine.

Et maintenant, les photos de cette race magnifique.

Akhal teke

akhal teke

Race chevaux : L’akhal-Téké [ Blog cheval - Passion Equitation ]

Race chevaux : L’akhal-Téké [ Blog cheval - Passion Equitation ]


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Passionéquitation 1036 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine