Magazine Cinéma

"Goldman" : 1969/1979, l'affaire Pierre Goldman, fiction inédite sur Canal+ fin aout

Par Vierasouto


26 - 07
2011
Version imprimable -Commenter l'article


 
Pitch.
Les 10 dernières années de la vie de Pierre Goldman, figure mythique du mouvement contestataire des années 60. Condamné
à perpétuité en 1974 pour meurtre, rejugé, acquitté, puis, assassiné par un commando mystérieux en 1979.
25 ans après sa mort, un film de fiction, largement documentaire dans ses sources, tente de raconter les dernières années de la vie de Pierre Godman et de restituer une époque, celle du réveil de mai 68. Le 19 décembre 1969, deux pharmaciennes sont abattues bd Richard Lenoir à Paris. Très vite, on accuse Pierre Goldman, figure centrale du mouvement contestataire des années 60, qui revient de quelques mois de guerilla au Venezuala et à Cuba. En fait, en mai 68, Pierre Goldman était en Amérique latine et pas à Paris. Dévasté par la mort du Che, il revient en 1969, en perte de repères historiques, et répartit son temps entre ses anciens amis activistes et les exclus de la société, passant ses nuits avec des antillais sur fond de salsa et rhum.
Fils d'un résistant juif polonais émigré en France, Pierre Goldman se considérera toujours comme un "juif polonais né en France" et non pas le contraire, comme son père. Arrêté, emprisonné, condamné en 1974 par la cour d'assises de Paris à la prison à perpétuité, Pierre Goldman sera acquitté à le 26 avril 1979 à l'issue d'un second procès en cassation à Amiens, défendu par l'avocat Georges Kiejman. Dans l'intervalle, son procès a passionné et divisé la France, des comités de soutien fleurissent avec l'intelligentsia française, Sartre, Simone de Beauvoir, Mendes-France, Simone Signoret, Maxime Leforestier, etc... En prison à Fresnes durant 5 ans, Goldman apprend l'hébreu, passe deux licenses, écrit un livre ("Souvenirs obscurs d'un juif polonais"). A sa sortie, il est engagé  comme pigiste à Libération avec qui il se fâche bientôt. Le 20 septembre 1979, Pierre Goldman est assassiné à 35 ans dans une rue du 13° arrondissement de Paris, un acte revendiqué par le groupuscule d'extrême droite "Honneur de la police". Il est enterré le 27 septembre 1979 au Père-Lachaise, le film montre des documents d'époque des funérailles avec une foule immense. On est à l'aube de l'arrivée de Mitterrand au pouvoir 18 mois plus tard avec cette union de la gauche que Pierre Goldman détestait...
Le film est très intimiste, démarrant sur l'assassinat des deux pharmaciennes, puis, sur Pierre Goldman, sa solitude, sa révolte, ses réunions avec ses anciens copains activistes qu'il ne comprend plus, ses soirées embrumées. Un rapide flash-back sur les années au Quartier latin, Pierre Goldman est alors responsable du service d'ordre de l'UEC (union des étudiants communistes). Scènes fantômatiques des hold-up que Goldman a avoué : chez Vog, 1969, place de la Madeleine, l'agression d'un employé des allocations familiales, 1970. Scènes du second procès avec les plaidoiries choc de Kiejman. Hormis ces quelques scènes et l'insertion de quelques documents d'archives, c'est surtout l'acteur Samuel Benchetrit, inteprétant un Goldman cassé, désaxé, révolté, qui est montré. A ses côtés, l'ami de toujours, devenu avocat, Franck (Arié Elmaleh). On est loin d'un grand film comme "Carlos", ici, c'est une production modeste mais précise qui a surtout pour vocation de démontrer les mécanismes et les forces en place d'"une autre époque" qui vont mener à l'élection de Mitterrand en mai 1981.

Samuel Benchetrit, photo Canal+
Epilogue : à ce jour, personne n'a jamais été arrêté pour l'assassinat de Pierre Goldman. Un document va être diffusé à la suite de ce film "Goldman" le 29 aout sur Canal+ : "Comment j'ai tué Pierre Goldman". Abattu dans la rue le 20 septembre 2011 par un mystérieux commando de quatre hommes armés, ce meurtre fut revendiqué par le groupe "Honneur de la police" tout en restant une énigme judiciaire. Dans ce "Spécial investigation", pour la première fois, un homme s'accuse du meurtre de Pierre Goldman et explique les raisons de son geste. Michel Despratx recueille ce témoignage inédit et enquête sur les autres membres du commando pour tenter d’élucider cette affaire.
diffusion : Canal+ le 29 aout 2011
"Goldman" création originale (2011)  de Christophe Blanc, écrit par Dan Franck
lundi 29 aout 2011 à 20h50
"Comment j'ai tué Pierre Goldman", (spécial investigation, une enquête de Michel Despratx)
lundi 29 aout 2011 à 22h30


Extrait : Comment j'ai tué Pierre Goldman par bakchichinfo

Mots-clés : CinéTVSéries, ,

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Vierasouto 1042 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines