Magazine Cinéma

Il faut sauver le soldat Ryan

Publié le 30 juillet 2011 par Olivier Walmacq

il faut sauver ryan

Style: Guerre
Année: 1998
Durée: 170min
Acteurs: Matt Damon, Tom Hanks, Vin Diesel...
Réalisateur: Steven Spielberg

Résumé: En 1944, après le débarquement en Normandie, une petite escouade est envoyée derrière les lignes ennemies pour retrouver un soldat disparu...

La critique de Duncan:

Le patriotisme est une valeur importante pour nos amis américains. Pour certains réalisateurs, comme Michael Bay, c'est souvent à voir au second degré (Armageddon ou dans une moindre mesure, Transformers).
Le problème vient de là: lorsqu'un film est sérieux, ça passe tout de suite moins bien.

Preuve en est aujourd'hui avec Il faut sauver le soldat Ryan, énième film de guerre pour rendre hommage au gentils américains sauveurs du monde libre.

Pourtant, de prime abord, ça saute pas aux yeux, ou tout du moins si, parce que vraiment, niveau effets spéciaux, ça explose la rétine.
Passé un débarquement très bien foutu et tres long (bien que la prise de la colline de La ligne rouge est encore mieux), le fim devient lourd.

Les personnages sont sympathiques mais les dialogues sont creux, peu inspirés. De ce fait, on ne ressent rien quand un personnage meurt.
Vin Diesel crève ? Rien à foutre en gros. Certaines scènes sont spectaculaires, c'est sûr, mais c'est basique et plat.
Et nous en venons évidement au patriotisme, qui est en fait sous notre nez depuis le début: le drapeau américain volant au gré du vent. C'est la scène finale du film.

Pour Steven Spielberg, il tient à nous faire comprendre une chose: son pays a sauvé la France. Et les résistants, Jean Moulin, l'Angleterre ?
Même pas mentionné une seule fois alors qu'ils ont contribué largement à la liberation de la France, et en particulier, en Normandie.

En résulte donc un film de guerre sans âme, au patriotisme hypocrite et prétentieux, plûtot spectaculaire même si on a fait  mieux dans le genre depuis. Le film est sauvé in extremis par la performance des acteurs, Tom Hanks étant très bon.
Mais vraiment, il existe 2 fois mieux dans le genre: Windtalkers, Lettres d'Iwo Jima, Mémoires de nos pères, La ligne rouge ,sans compter les classiques des années 40 avec Errol Flynn ou John Wayne.
Un Spielberg très décevant et plûtot médiocre.

Note: 10/20


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Olivier Walmacq 11545 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines