Magazine Culture

Etre ou ne pas être à l'Assemblée Nationale : les bonnes raisons d'un Arnaud Montebourg d'être absent

Publié le 03 août 2011 par Jcgrellety

C'est Libé qui l'affirme : "Les grands gagnants du crû 2010-2011 de l'absentéisme en commission parlementaire sont le député UMP Patrick Balkany, et les socialistes Arnaud Montebourg (qui à d'ores et déjà annoncé qu'il ne se représenterait pas) et Michel Delebarre. Comme l'an dernier, le collectif Regards citoyens publie une étude sur l'absentéisme des députés en regard des règles de l'Assemblée. Cela fait en effet deux ans que les absences sont sanctionnées. Enfin, un certain type d'absences: l'article 42 du règlement prévoie une retenue de salaire pour «chaque absence supplémentaire au delà de deux absences par mois dans sa commission permanente du mercredi matin». Cette retenue s'élève à 355 euros (soit  25 % de l'indemnité mensuelle de fonction d'un député, qui s'élève à 1420,03 €).", sans aucune mise en perspective.

Il faut dire que mettre sur une même ligne, M. Montebourg et M. Balkany, si opposés, permet d'avoir une belle accroche pour l'article. Sauf que M. Balkany est un élu de la majorité et que la majorité à l'assemblée nationale est responsable des projets de lois et des votes, alors que M. Montebourg est un élu d'opposition, et que les quelques projets de lois proposés par celle-ci ont été systématiquement rejetés par la majorité UMP. Autant dire qu'être élu d'opposition à l'assemblée nationale revient à voir passer les plats, sans avoir aucune influence possible. Or être élu "représentant du peuple français", c'est, lorsqu'il vous est interdit de participer à des choix politiques au sein même de l'Assemblée, en devoir d'être en relation avec ce "peuple", de le connaître, et ceci se fait en dehors de l'Assemblée Nationale. Certains sont très présents à l'Assemblée mais ils brillent par leur absence au sein même de cette présence : ils se contentent de voter ce qu'on leur demande de voter, ils mènent leur petite vie parisienne, et se désintéressent totalement de ce "peuple". Ce n'est pas le cas de M. Montebourg et de quelques autres. La simple lecture quantitative de "Regards Citoyens" laisse donc dans l'ombre les activités, la vie et les sentiments de ces élus qui dans l'opposition sont réduits à une présence passive, et qui en outre subissent une Constitution, inique, de la "5ème République", anti-démocratique, avec des droits et des pouvoirs réduits aux élus de l'Assemblée Nationale.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Jcgrellety 408 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine