Magazine Environnement

Ingérence écologique : à méditer

Publié le 19 février 2008 par Erwan Pianezza

sellafield490.jpg

Alors que le Kosovo, quelques jours après sa déclaration unilatérale d’indépendance, commence à jouir de la reconnaissance de nations du monde entier, nous nous penchons sur le cas d’une autre nation plutot jeune, où la liberté a eu le temps d’exprimer ses vertueuses propriétés : L’Irlande, république depuis 1921, vit aujourd’hui sous de meilleurs cieux -autant en termes économiques que de mesure du bonheur-  après un long purgatoire de plusieurs siècles. A Dublin, les politiques ont eu le temps d’essayer toutes les combines du pouvoir, des affaires de financement de parti aux participations de l’ancienne présidente, Mary Robinson, aux instances internationales en tant que Haut Commissaire des Nations unies pour les droits de l’homme (de 1997 à 2002). La semaine dernière,  John Gormley, ministre Irlandais de l’Environnement, inaugurait un nouveau genre : il propose d’instaurer en Irlande le droit de regard sur ses installations nucléaires de Grande Bretagne. Tout en militant pour conserver l’Irlande vierge de toute installation nucléaire, il souhaite, tout en respectant le droit souverain de la Grande Bretagne à choisir son alimentation énergétique, instaurer un système de surveillance Irlandais sur les centrales Anglaises, comme celle de Sellafield, de l’autre coté de la petite mer d’Irlande (photo ci dessus).

Source : The Oserver, “Dublin wants right to inspect UK nuclear stations”
Crédit Photo : WikiPedia / Visitcumbria.com


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Erwan Pianezza 53382 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte