Magazine Culture

Yehezkel Ben-Ari, neurobiologiste, in Philosophie Magazine n°51 (en réponse à l'entretien de Henri Atlan dans le n° 50 du même magazine).

Par Xavierlaine081

 yehezkelbenari.jpg

C’est pendant le deuxième trimestre de la gestation que se forme le cortex cérébral : les cellules se divisent (entre quarante et cent quarante jours de gestation), puis les neurones primitifs migrent vers la couche qui leur est assignée et se connectent pour construire les cartes corticales. […] La construction du cerveau n’est pas automatisée. Le cerveau est formé pendant la gestation suivant un programme génétique amendé de façon continue par l’environnement. Ainsi, nous ouvrons les yeux vers la fin du premier trimestre de gestation ; nous ne voyons pas grand-chose, mais cette activité que la rétine génère est essentielle à la construction du système visuel. La modifier altère la formation des centres visuels. De même, les mouvements intra-utérins que provoque l’embryon – les femmes enceintes en savent quelque chose – sont générés par la périphérie et non par les centres moteurs corticaux comme chez l’adulte. L’activité électrique engendrée par ces mouvements va façonner la construction des centres nerveux. L’embryon sent l’odeur de sa mère, écoute avec elle les bruits environnants et bouge différemment selon que la mère écoute du Mozart ou du techno-rock. Ce dialogue permanent entre le programme génétique et l’environnement est fondamental, forge vraisemblablement le futur petit et le prépare aux évènements qui l’attendent dehors. Il faut avoir une vision un peu robotisée pour penser fabriquer cet environnement qui constitue une des sources de notre individualité. 


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Xavierlaine081 5039 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte