Magazine Cinéma

"Les Cerfs-volants de Kaboul" : honnête et poignant

Par Ffred

Les Cerfs-volants de Kaboul

L'histoire

Au début des années 70, au coeur de Kaboul, deux amis, Amir et Hassan, partage le bonheur d'un après-midi à faire voler des cerfs-volants. Mais conduit par la peur, Amir trahi son ami, qui sera à jamais blessé, puis quitte l'Afghanistan. Vingt ans plus tard, il revient dans son pays, marqué par le passage des Talibans, à la recherche de la paix et du pardon...

Mon avis

Enfin ! Voilà un film de Marc Forster qui m'a plu. Certes on ne peut pas crier au chef d'oeuvre mais on peut l'appeler un très bon film. Car pour une fois, ce qui manquait à tous ces précédents films est là : l'émotion. Il faut dire qu'avec une histoire et un sujet de ce genre il est difficile de ne pas faire naître cette émotion. Le récit est vraiment déchirant. N'ayant pas lu le livre il semblerait que l'adaptation soit assez fidèle. Le scénario est assez solide, il n'évite pas les longueurs surtout au début et quelques invraisemblances ça et là. L'histoire semble assez cousue de fil blanc et le dénouement arrive tel qu'on l'attendait, presque trop facilement. Mais il arrive à nous intéresser à la destinée des ces enfants puis de cet homme dans un Afghanistan dont on voit bien le basculement dans les ténèbres. L'Histoire en toile de fond de l'histoire. Pas toujours efficace mais bien négocié ici. La mise en scène de Forster est assez sobre, en tout cas elle n'en fait pas trop et laisse le libre champ à l'histoire aux personnages. Rien de renversant donc mais on assiste quand même à de belles scènes poétiques, parfois lyriques, souvent dures mais qui évitent le pathos. L'interprétation est solide, les jeunes enfants sont très biens. Tous les autres acteurs sont aussi très bons dont Khalid Abdalla (Vol 93) très convaincant. Au final un film avec quelques défauts, une réalisation honnête, une histoire poignante, une belle interprétation et techniquement réussi (très belle photo et magnifique musique de Alberto Iglesias). Pas le film de l'année mais une belle émotion. Marc Forster remonte dans mon estime (en attendant 007 : Quantum of Solace).

Oscar 2008 : nomination meilleure musique

Golden Globes 2008 : nomination meilleur film étranger et meilleure musique

Bafta 2008 : nominations meilleur film étranger, scénario adapté et musique

  

'Les Cerfs-volants de Kaboul' scene (Image 18861338.jpg)


&
 
Les Cerfs-volants de Kaboul - ma note pour ce film :
Réalisé par Marc Forster
Avec Saïd Taghmaoui, Wali Razaqi, Shaun Toub, ...
Année de production : 2006

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Ffred 143 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines