Magazine Culture

Le serrurier volant de Tonino Benacquista et Tardi

Par Labibdadi

Le serrurier volant de Tonino Benacquista et TardiAuteurs: Tonino Benacquista et Tardi

Titre: Le serrurier volant

Edition: éditions Estuaire 2006 (150 pages)

Quatrième de couveture: « - Je suis enfermé dehors.

Après trois ans de métier, Marc ne relevait plus les phrases toutes faites, et celle-là était la plus courante. Il se contentait de saisir son matériel et d’enfourcher son scooter pour voler au scours du client… »

J’ai découvert Benacquista dans l’émission La grande librairie, à l’occasion de la sortie de son roman Homo Erectus. Les commentaires semblaient dithyrambiques, et le nom de l’auteur en jetait, et sa tête inspirait de la sympathie.  Ce qui m’a donné la curiosité et l’envie de le lire.

Le serrurier volant est l’histoire de Marc, un homme qui se voulait sans histoire. (Notez le jeu de mot :p). Tout ce qu’il désire c’est profiter des délices que peut lui offrir une vie tranquille et routinière, entrecoupée des visites de Magali son amour d’adolescent. Mais la vie a cette part de mystère qu’on ne peut prévoir, et les conséquences d’actes soudains peuvent chambouler complètement l’existence, comme le démontre Benacquista avec l’histoire de Marc.

De fil en aiguille, Marc adopte le métier de serrurier. Devenu noctambule, il arpente sur son scooter les rues de Paris qu’il fuyait avant, à la rescousse de personnes enfermées dehors, fuyant ainsi son propre enfermement. L’agression dont il a été victime pendant son boulot précédent, l’accident comme il l’appelle, a complètement changé sa vie. Il ne recouvre sa tranquillité que par le truchement de son circuit, de client en client, et par le sentiment d’indépendance que cela lui procure.

L’humour chargé d’ironie et de glauque de Benacquista, uni aux croquis sombres et glaciaux de Tardi, procurent à cette œuvre particulière une ambiance noire et un aspect décalé que j’ai beaucoup apprécié.

A la cliente à qui il explique qu’il ne sera pas aisé de forcer le type de serrure qu’elle possède, et qui a la bonne idée de dire que les voleurs y arrivent bien, eux, il répond au tac au tac : « faites appelle à un voleur! ». Bref, j’aime beaucoup!

Le serrurier volant de Tonino Benacquista et Tardi

Je remercie Pimprenelle qui a choisi Benacquista pour la découverte de ce mois ci, en réponse à ma suggestion. et je remercie surtout Cathy Tulisquoi qui m’a envoyé cet exemplaire ainsi qu’un autre roman de Benacquista Saga, que je lirai prochainement.

Lu également du même auteur : Tout à l’égo

Le serrurier volant de Tonino Benacquista et Tardi


Filed under: analyse, Critiques, Culture, humour, littérature, Livres, reflexion, roman, Tonino Benacquista Tagged: Culture, humour, insolite, le serrurier volant, littérature, Livre, Tardi, Tonino Benacquista

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Labibdadi 582 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte