Magazine Beaux Arts

Graffiti

Publié le 15 août 2011 par Myarts

ligne de démarcation du Mur de BerlinL’acceptation du graffiti est une affaire de sens. Si ça a du sens pour la collectivité, qu’il soit d’une laideur abjecte, difforme ou disgracieuse, il serait hissé au piédestal du patrimoine et protégé au nom de la mémoire collective. Sinon, l’effaceur du graffiti serait à l’oeuvre pour panser les plaies urbaines. ;-)

Certains disent que la beauté est une et la laideur multiple. On célèbre la beauté et le reste se finit à se confondre dans l’ordinaire. Si l’art n’est plus l’art, l’art conserve sa propriété caractérielle, soit d’être légitimé et émerger du lot. Car la beauté, elle aussi, est issue de la masse populaire. Le produit d’un processus d’homogénéisation.

Une oeuvre d’art n’a besoin ni d’être beau, ni d’être laid, mais atteindre la pleine plénitude de la vie. Le graffiti est à l’image de la pulsation des courants réactionnaires en quête d’affirmation de soi et d’être le véhicule affirmatif pour d’autres, des voix silencieuses.célébration, mur de berlin, grafitis

Voilà pour aujourd’hui, des images pour illustrer les limites d’espace : barrière avec ou sans obstruction de la vue, absence d’obstacle et indication visuelle de sa présence; butoir muséal devant des sections de mur de Berlin couvertes de graffitis et devenues des artefacts, représentation  du Mur cérémonial décoré de graffitis.  N’est-ce pas fertile l’esprit humain dans ses variations de l’acceptable ou de l’inacceptable? Allons, faisons face à la vie et ayez l’hymne du 9e de Beethov en tête… Une excellente semaine à tous!

Joie ! Joie ! Belle étincelle divine,
Fille de l’Elysée,
Nous entrons l’âme enivrée
Dans ton temple glorieux.
Ton magique attrait resserre
Ce que la mode en vain détruit;
Tous les hommes deviennent frères
Où ton aile nous conduit.

Si le sort comblant ton âme,
D’un ami t’a fait l’ami,
Si tu as conquis l’amour d’une noble femme,
Mêle ton exultation à la nôtre!
Viens, même si tu n’aimas qu’une heure
Qu’un seul être sous les cieux!
Mais vous que nul amour n’effleure,
En pleurant, quittez ce choeur!

Tous les êtres boivent la joie,
En pressant le sein de la nature
Tous, bons et méchants,
Suivent les roses sur ses traces,
Elle nous donne baisers et vendanges,
Et nous offre l’ami à l’épreuve de la mort,
L’ivresse s’empare du vermisseau,
Et le chérubin apparaît devant Dieu.

[...]

graffiti
Musée impérial de la Guerre, Londres
graffitis
Dallas, Texas
mur grafitti
Washington, Newseum

Note : L’artiste graffitiste en vedette est d’ex Allemagne de l’Est : Indiano ou Jürgen Grosse. Il est connu pour son intervention sur le Mur de Berlin entre 1989 et 1990 : 223 sections du Mur peintes en 7 mois. Aujourd’hui, certaines de ces sections peintes par Indiano sont exposées à travers le monde : Londres, Washington, Dallas, Honolulu, Johannesbourg, Tokyo, Santiago du Chili, Berlin…


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Myarts 493 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines