Magazine Culture

Automne allemand

Par Lonesloane

De Stig Dagerman.

Automne allemand
Automne 1946, quelque part dans les ruines d’un reich qui devait durer mille ans. L’auteur, essayiste et reporter suédois, poursuit des investigations journalistiques dans un pays ravagé par les bombes, dans un pays aux centaines de milliers de disparus, dans un pays ou la misère et la faim se lisent sur les visages laiteux et les corps faméliques d’une population plaine de rancoeur et de tristesse.

Des familles vivent dans les caves d’immeubles éventrés, les chevilles plongées dans une eau stagnante. Les enfants sont malades, les vieillards agonisent, on suit avec effroi la lute résignée  d’une population en quête de survie. La vie ne tient plus qu’à un fil pour de nombreuses personnes, entre marché noir, vol et rapine (pour les plus forts d’entre eux), les tribunaux de dénazification ne font qu’exacerber une sorte de désillusion qui s’insinue dans l’esprit des gens. Beaucoup de dignitaires de l’ancien régime sont passés entre les mailles du filet, alors qu’on cherche avec acharnement à prouver un passé nazi au citoyen lambda.

Il y a aussi ce fossé qui se creuse entre les populations urbaines et rurales, les uns considèrent que les autres les ruinent en vendant à prix d’or le produit de leurs récoltes, tandis qu’à l’inverse, les ruraux accusent les citadins de tout prendre sans rien produire. C’est un monde de chaos dans lequel l’Allemagne s’est enfoncé en l’espace d’un an. Ou comment passer du statut de Grand Reich à celui de « sous-nation » divisée et occupée.

C’est un témoignage bouleversant que nous propose Stig Dagerman, sans prendre parti, il présente une société ravagée physiquement et moralement, une société gangrénée par la suspicion et la haine, dans laquelle règne la loi du plus fort… Mais plus encore qu’un « simple » état des lieux dans les ruines d’un passé fasciste, l’auteur invite le lecteur à se plonger dans une réflexion autour de la notion de « punition » de tout un peuple, ou comment ressentir une sorte d’indulgence à l’égard de personnes qui ont commis avec méthode des actes plus qu’odieux.

Une lecture dérangeante et difficile, mais qui a selon moi la vertu de proposer au lecteur un éclairage différent sur une des pire période de l’histoire de l’humanité.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Lonesloane 295 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines