Magazine Conso

Putain d'usine

Publié le 16 août 2011 par Lorraine De Chezlo
PUTAIN D'USINEde Jean-Pierre Lavaray et Efix

Bande dessinée - 135 pages
Editions Petit à petit - septembre 2007


Près de Rouen, à l'usine de Grande Paroisse (groupe Total, production d'engrais chimiques, d'ammoniac, d'hydrogène...) classé Seveso 2, des hommes travaillent et vivent de nombreuses heures de leur existence, en se relayant selon les 3x8, en allant au boulot le ventre serré, en affrontant des équipements dangereux, en rigolant des blagues dans le réfectoire, en sombrant parfois dans l'alcoolisme, en préférant les quarts de nuit où personne n'est sur votre dos. Malheureusement, des accidents, parfois mortels, font aussi partie de leur vécu, de leurs discussions, de leurs craintes. Les grèves surviennent de temps à autre. Mais il faut bien reprendre le travail un amer matin. Reprendre le chemin de l'usine. Putain d'usine.


PUTAIN D'USINE

L'usine comme lieu familier, quotidien, symbole du métier d'une vie, d'un ancrage pour des hommes qui ne se verraient plus apprendre d'autres gestes. L'usine comme broyeur d'existence, anéantisseur de week-end en famille, symbole d'un travail qui ne plaît plus.
L'usine de Grande Paroisse, c'est la soeur jumelle d'AZF à Toulouse. Après l'explosion médiatique de 2001, l'employé Jean-Pierre Lavaray, 30 ans de boîte en Normandie, se décide à écrire sur ces métiers dangereux et méconnus, sur des lieux protégés par le secret industriel, sur ses angoisses et son aliénation de salarié. Un récit sous forme de roman qui deviendra une bande dessinée grâce à Efix. Ce dernier possède un graphisme très rond, rappelant les BD humoristiques. Ca contraste beaucoup avec la gravité du récit, et ce décalage peut heurter au début. Les profils tout de noir qui surgissent plus tard, rendent au récit une ambiance plus sombre.
Autour de notre ouvrier-narrateur, des collègues parfois rassurants, dilettantes, angoissés, déçus ou qui pètent carrément les plombs. On se souviendra des planches qui décrivent ce salarié mis à pied qui traverse Rouen sur un caterpillar pour rejoindre les ruelles étroites de la rive droite où habite son patron....

Une autre BD d'usine dont on se rappelle : Noir Métal.

Putain d'usine, témoignages et JP Lavaray en vidéo - Dailymotion
L'avis de Jean-François - Le génépi et l'argousier

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Lorraine De Chezlo 64 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines