Magazine Culture

GREEN LANTERN (3D) de Martin Campbell

Publié le 16 août 2011 par Celine_diane
GREEN LANTERN (3D) de Martin Campbell
Hal Jordan est le premier humain à intégrer la Green Lantern Corps, armada de guerriers intergalactiques dont la mission est de préserver la paix dans l’univers. Aux commandes de ce géant vert en 3D ? Martin Campbell, le réalisateur néozélandais qui multiplie les bons divertissements : de La Légende de Zorro à Casino Royale, en passant par le sous-estimé Hors de contrôle. Le bonhomme aime le risque. Relancer la franchise des James Bond, remettre Gibson en selle, s’attaquer- ici- à la première adaptation des aventures d’un super héros de DC Comics, depuis Batman et Superman. Coïncidence puisque l’épine dorsale du récit est une apologie du courage. Ou comment un (simple) humain va sauver la planète en bravant sa peur. Ca vous rappelle le récent Thor ? Oui, à nous aussi. D’ailleurs, Green Lantern est par bien des aspects très proche de l’univers du long-métrage de Branagh, d’abord parce qu’il alterne les allers-retours réussis entre le monde tel que nous le connaissons, et les immensités extraterrestres ; ensuite, parce que même s’il ne dispose pas du budget d’un Avatar (les effets spéciaux, il faut l’admettre, sont bien en deçà des prouesses techniques de Cameron), il parvient tout de même à remplir haut la main l’essentiel de son contrat : le divertissement, dans toute sa splendeur.

Pour cela, les ingrédients sont savamment dosés. Passée une longue introduction qui manque de rythme, le plaisir prend toute la place. Petite bluette pour les filles, grandes explosions pour les garçons : tout le monde y trouvera, quelque part, son compte. D’autant plus que l’opposition (manichéenne, certes, mais n’est-ce pas l’essence même du comics dixit un certain Shyamalan ?) entre le bad guy frustré (Peter Sarsgaard, comme toujours, à sa place) et l’allergique à l’engagement obligé d’endosser de nouvelles responsabilités (Ryan Reynolds, moins falot qu’à l’accoutumée) possède une petite touche rétro, façon Spiderman vs le Bouffon Vert, franchement craquante. C’est clair, Clark Kent et Bruce Wayne ont trouvé leur digne successeur.

GREEN LANTERN (3D) de Martin Campbell


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Celine_diane 512 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines