Magazine Concerts & Festivals

Folkin'Ro 2011, Boesdaalhoeve, Sint-Genesius-Rode, le 13 août 2011

Publié le 13 août 2011 par Concerts-Review

Grosse concurrence pour le gratis folk festival de Rhode-Saint-Genèse ayant lieu dans le magnifique cadre de la Boesdaelhoeve: le BSF, blues rock à Ternat, Jazz Middelheim, Marktrock te Leuven, Antillaanse Feesten, Krotrock- Wolvertem, Dworpse Feesten et le Dodentocht... et pourtant les organisateurs afficheront un beau sourire, le public n'a pas boudé Folkin'Ro, faut dire que le menu valait le coup!
Tu salues quelques connaissances, des gars du Meent ou du Candelaershuys, te tape une première pintje ( 1€60) et prend place dans la cour pour assister, à 15h pile, au gig ( acoustic) de Blunt!
P1140092.JPG
Dix ans déjà que ce folk/rock combo uit West-Vlaanderen propose ses jigs and reels aux quatre coins du continent.
Quatre albums à leur actif, 'Changes' le dernier sortait en 2010.
Quelques changements de line-up et en 2011 tu peux voir et entendre: Rik Vandewalle - zang, viool en akoestische gitaar/Stijn Deldaele - basgitaar, 5 snaren!/Pieter Nuyttens - toetsen/Stéphane Landtmeters - gitaar/Gino Verstraete – drums.
Pas tout à fait acoustique le set du jour mais néanmoins plus folk que rock.
Soixante minutes agréables, peut-être un rien trop sages, Blunt, tu confonds pas avec un joint ou un couteau émoussé, est le band idéal pour amorcer un festival!
En route pour le champ de bataille: ' On to the battlefield', un instrumental virevoltant.
'Not that bad' de l' Irish folk bien enlevé, aux senteurs Clannad ou Oysterband, même si ces derniers sont de Canterbury.
Beter afblijven van drugs, les enfants, il n'y a pas de ticket retour: ' One way track'.
Essaye la Guinness au lieu du LSD!
La suivante narre la triste histoire d'un street musician perdant sa compagne ' Join and enjoy', joli petit xylophone.
Yihaaa, une gigue nerveuse: 'At last' au final marche militaire, manquaient que les Pipes & Drums et leur black bearskin cap!
Et un kilt?
Si tu veux, Polleke!

P1140096.JPG
Une pucelle tenant à sa virginité 'The Girl', la fin de l'épisode après les pubs!
Une belle ballade sentimentale ' These days' et un folkrock qui secoue ' She'll be back'.
C'est sûr, ces gars connaissent leur job: un violon fringant, un piano qui cabriole, un chant entraînant et une assise rythmique solide: pas question de s'endormir!
'The proof' une famille s'agrandissant, kinderbijslag chaque mois!
Après l'expansion de la maisonnée, le mari wants to fool around a bit, ah les petits femmes de Pigalle... ' Natural deeds' .
An Irish tune pour introduire le traditionnel et mouvementé ' Jan mijne man'!
'I would grow' traite d'une jeune personne ennuyeuse, mais le truc déménage comme une salve des Levellers!
Stijn a composé 'Keep it to yourself' et 'Silver girl' décrit une dame à la chevelure grise.
Blunt termine par un folk Al Gore ' This World'!
Beau succès d'estime!
Second podium, binnen( heureusement, un crachin infâme arrose Rode!): Carmine
P1140126.JPG

P1140127.JPG
Un groupe managé par Wifried Brits qui nous confie qu'ils ont mis le feu au folk festival d'Aymon ( France)!
Ils étaient six sur scène, mais le nucleus c'est Laura D'heedene ( vocals) et Karel Van Mileghem ( backings, guitare et mandoline).
Ce duo se connaît depuis 2004, avait déjà fait partie de l'aventure Charlie et compte bien remplir le Madison Square Garden un de ce jours!
Sur scène ils sont accompagnés par un quatuor pas débile: Laurens Billet op drums, Dirk Naessens op viool( remplacé aujourd'hui par la gentille Joke) , Serge Hertoge op gitaar en Jill Delien, j'aime Sandie Shaw, op bas!
Pour la petite histoire, Laura fut Laura D qui participa à l'Eurosong 2006, remporté par Kate Ryan et Karel se souvient avoir joué à la Boesdaelhoeve lors d'un Zennetoer qui tourna au fiasco!
Soyons bref: Carmine c'est de la bombe, Laura c'est Janis Joplin pas bouffée par la came et les compos du Karel, c'est pas du caca!
Folk?
Tu oublies: du powerful blues rock bien graisseux décoré d'un violon pour justifier l'étiquette folk!
Guitare/voix: 'In my head'!
Cette petite blonde doit pas dépasser le mètre cinquante, mais elle a un coffre géant, une soulful voice faisant passer tous les clones d'Amy Winehouse pour ce qu'elles sont: des clowns!
Et le brave gars de Mileghem, à la bouille Smashing Pumpkins, assure un max!
' What are we up to', que tu peux entendre sur leur frais CD 'Homemade' , est à ranger dans le tiroir folkrock fébrile, tout comme le sautillant 'The town next door'.

P1140128.JPG

P1140139.JPG
Une soulballad with balls et sans sauce tomate ' All into you', du Bonnie Raitt blond!
Vais tomber amoureux!
' City Satellite' une touche de blue-eyed soul à la Kim Carnes, deux pointes de Laura Branigan, une pincée de Linda Ronstadt ou de Karla Bonoff au choix, tu secoues, t'ajoutes du cumin, voilà Carmine, tu sers chaud!
'Rome' un midtempo Romulus et Remus, suivi de 'Heart-Cooked' , tu veux le secret de ma recette?
Achète le CD!
Watte, Pol?
Elle est mignonne, la bassiste!
Je te rappelle, menneke, que t'as convolé il y a peu..
'Light that torch' du gros rock, bien torché.
'Neighbours' à propos d'une voisine ayant trucidé son compagnon et l'ayant enterré dans le potager.
Un cierge pour le Serge à la guitare!
Mon folk est mort, rock a gogo: ' Big Fall' mieux que Niagara et une wah wah torrentielle.
Un slow après l'orage: ' Sing for you' et le mélodramatique 'The bullet' est inspiré par World War I .
Magistral!
' Saint-Peter', un saint sexy!
Face au podium, une délurée entame une danse suggestive, elle poursuivra son numéro pendant 15'.
'Lately' un uptempo qui cogne dur et une cover, devinez de qui?
Come on... come on..
Le club des 27!
Fais un effort!
Janis Joplin: 'Piece of my heart'!
Bingo!
Vite , il nous reste deux rocks en stock : 'Brand new day' couplé à 'Good luck'.
Impressionnant!
C'est certain, Carmine va cartonner!
Clochard
P1140148.JPG

Pas marrant de mendier sous la pluie.
Folkroddels a élu Clochard best live act in the Benelux, on peut les comprendre: leur Vlaamse traditionele folk is geen shit et ici, à Rode, c'est le premier 'vrai' folk band à l'affiche!
P1140150.JPG

L'instrumental 'Pas de panique' donne le ton, ce sextet(David Dessers: zang, banjo, fluiten/Ezra Dessers: diat. accordeon, zang/Frans van Hamersveld: viool, zang/Mark van Dal: gitaren, mandoline/Katrien Bos: contrabas/Jo Zanders: percussie) va faire danser le Rand!
Le titre de leur dernier CD: 'Vrolijk overleven' .
Vrolijk? Alors que 't bier was niet te drinken?

Une mandoline à la slide, c'est pas courant, ' Doorgaan' est le meilleur exemple de hip hop folk anarchiste et entraînant que tu puisses trouver sur le marché!
Jo s'est tapé des vacances à Porto Alegre, pas pour les voluptueuses nanas, non, pour apprendre à jouer du tambourin.
Montre, Jo!

P1140149.JPG
Une démonstration, mais bien vite la samba vire ethno-arabic world: ' Carlama'!
Une valse triste 'Alles komt en gaat', violon volant ( comme een Hollander) à la fête!
Le brillant: ' Adios Compañeros' est suivi de l'exotique 'Venezolaanse wals', dédiée à Hugo Chavez.
N'avais plus entendu du folk de cette qualité depuis Rum!
Ezra au chant pour 'Suzanne' de Jaap Fischer, un titre bal populaire/ boerendans imparable.
Elle est comment cette Suzanne?
Blonde, des couettes, des sabots et des mollets à la Kluivert.
T'as son numéro?
Elle a pas le téléphone!
A reel: ' Dit is een huis' à Kessel -Lo, près de Louvain et ensuite 'Niet veel meer' du regretté Dirk Van Esbroeck.
Merci, monsieur le Clochard!
' Daglicht' il nous manque que les Choeurs de l'Armée Rouge pour les laï laï laï...
Un kazatchok bolchévique au lever du jour!
'Walsen voor dromers' is een schlager, en fait, c'est mon tonton, qui joue avec Emballage Kado, qui a adapté 'Waltzing for Dreamers' de Richard Thompson en néerlandais.
Clochard finit son set par 'John', du ska folk narrant l'histoire d'un pôv gars au chômage s'étant engagé car faut bien vivre.
On l'envoya au front... Madness, you said!
Un concert, auquel tu pris grand plaisir!
Johan Verminnen
P1140172.JPG

60 ans, 40 ans de scène, une gueule, du vécu: un chansonnier in hart en nieren.
P1140168.JPG
Le gars de Wemmel, épaissi, des poches sous les yeux, a fourni un prestation impeccable, émouvante et pro à la fois.
Sint-Genesius- Rode lui a fait un triomphe cent fois mérité!
Entouré d'un band impeccable: Leo Caerts: toetsen/Nils De Caster: viool, lapsteel/Bert Candries: contrabas/P. Steenaerts: gitaren/Gert Meert: drums, le copain de Paul Louka entame son set avec 'Vrienden van vroeger'.
Une voix profonde, chaude, puissante, une comparaison immédiate, le Vlaamse Jacques Brel.
Et il a voyagé, la preuve l'exotique ' Ik wil de wereld zien': cocktail music concoctée par un chanteur de charme pour femmes vieillissantes.
Pour sa maman, centenaire en septembre: l'émouvant ' Ik herinner mij' et puis un premier gros hit: 'Kom, Jeanine', le Brusselse swing chantant le bistro du coin: kom Jeanine, schenk ons nog eens een... et une guitare rockant salement.
Grand!
Sa chanson fétiche qui te fait pleurer 'Brussel', Johan, aussi, doit sécher une larme!
Mon père jouait aux cartes à la Gildenhuis, il oubliait l'heure du souper, on était 'Met zeven aan tafel', superbe travail à la lapsteel de Nils, que tu vis avec Bruno Deneckere et Derek pour un Dylan Tribute, et quand Mr Steenaerts enchaîne à la wah wah, tu te dis que pas mal de petits groupes se voulant rock peuvent aller se terrer sous 20 mètres d'argile.
Le poétique et ambitieux ' Spelers en drinkers' suit avant d'attaquer 'Een of andere dag', enregistré jadis avec Toots.
Du Carlos Jobim uit Wemmel, ce violon pute, c'est dégueulasse, tu chiales et tu peux pas te cacher.
'Vakantie in mijn straat' au resto chez Zorba, le Grec de la rue Pletinckx, on cassait les assiettes si la chanteuse était jolie: osso-bucco, mezze et un Château Migraine pour avaler ce mélange!
Ecrit il y a 24 ans:' Paulien', elle a 24 ans!
Le titre plébiscité sur internet pour dresser la setlist idéale: ' Volle Maan'.
Non, Lee, pas vuile man: pleine lune, gaffe aux loups-garous!
Corneille:
Le temps aux plus belles choses
Se plaît à faire un affront :
Il saura faner vos roses
Comme il a ridé mon front....
Epitaphe sur la tombe de Brassens!
Voilà 'De tijd' qui meurt en gypsy dance!
Bravo, Jojo!
Avec Raymond van het Groenewoud à la guitare, début 70, ' Op het bal': le bal du rat mort, un rock saignant.
Toutes les ménagères occupées à la vaisselle la chantent et nous aussi ' Laat me nu toch niet alleen' .
On allume les briquets et on aime tout le monde!
P1140158.JPG

Il salue et prend congé!
Avec tout Rode, tu le pries de revenir, ça doit être le sang flamand coulant dans tes veines, et il rapplique!
'Rue des Bouchers', la folie dans la salle.

Allez Rode, vous êtes brave mensen, on va tester une nouvelle sur vous...
Le comédien envoie son schlager numéro 1 'Mooie dagen' .
C'était un beau jour!

P1140200.JPG

21:00 Jamie Clarke's Perfect
Juillet 2009, Lot, c'est là que tu vis le band de l'ex Pogues et, depuis, le line-up a changé.
Si le rouquin Pierre Lavendel est toujours aux guitares, mandoline , banjo et backings et Tommy Bitch, le Suisse derrière le mini kit de batterie, Jamie a trouvé un nouveau bassiste du côté de Prague, un chauve qui chauffe!
Quant à la musique, aucun changement: du folkabilly punk sentant l' alcool et la sueur, joué brut, sans freins, pied au plancher!
P1140195.JPG
Armés de 10 Jupiler chacun, sauf le sobre Tchèque , ils sont prêts à balancer leurs 18 grenades fumigènes sans compter les rappels.
Un punk/country/folk concis et noisy pour les rude boys et puis ' Pray', some Irish music played par un band cosmopolite jouant in Belgium avant d'aller bouffer Chinois.
Y a des Aussies ici?
Non, madame!
Tant mieux:'South Australia' une chanson à boire pas catholique!
Ces mecs sont aussi raffinés qu'un troupeau de taureaux n'ayant plus croisé une vache depuis six mois!
Un traditionnel irlandais pour suivre, le truc est joué façon charge de la brigade légère.
' Psychic TV' un programme carré blanc: sex & folk!
Sur notre dernier EP ' The sun & the moon'.
Si tu voulais de l'intellectuel, Bernard-Henri, t'es prié de changer d'adresse.... tu voulais de l'énergie, du gras et de la rigolade, t'as sonné à la bonne porte!
' I fought the law' David Cameron a déclaré tolérance zéro, les copains!
Pierre a écrit 'Crazy Daisy Boogie' de l' oberbayern boogie.
Une nouvelle: 'Beatboys', on vous recommande la vidéo .
Merci Jamie, on ira checker!

P1140223.JPG
Ecrit par un pote à nous, l'instrumental délirant 'Bob Crowes' à l'intro Hendrix maltraitant l'hymne Yankee.
Une reprise bordélique de 'Sunny Afternoon' des Kinks et puis une ballade sentimentale ' Ride on' .
Rode, c'est pas du U2, ce soir, it's fucking rebel rock ' Dirty old town'.
Rode est un peu mou, tu joues ça à Belfast et on danse sur le comptoir!
'It's a sloth' volle gas avant de se calmer avec un petit rock aux accents pop ...Victoria, you're my little girl...
Pour ceux qui font le ramadan: 'Big Mac' et puis 'Mad World' un baston punk dément.
Un interlude hispano jazzy pour montrer qu'on sait jouer et une dernière chevauchée fantastique , le terrible 'Young Ned of the hill' au répertoire des Pogues.
Un bis, vite fait?
Ouais, ça gaze: un rodéo punk et puis l'inévitable 'Whiskey in the jar'.
Quoi, vous en voulez encore?
Toi, le Tchèque, raconte une blague à ces braves gens:
Ahoj vám všem, milovníkům češtiny Radia Praha...
On la connaissait, fieu!
Pour rire ils amorcent 'The Wall' pour nous annoncer: ça va pas la tête, on est pas des dinosaures et embrayer sur 'Streams of Whiskey' qu'ils viennent jouer en se mêlant au public.
Du 225 miles an hour en ignorant les feux rouges...
P1140215.JPG

Vite une dernière pintje et goodbye Rode, ne verrai pas le dernier band, Andes!
 


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Concerts-Review 35011 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte