Magazine Cinéma

Resurrection

Publié le 16 août 2011 par Olivier Walmacq

resurrection 1999

Style: Thriller (interdit aux - 16 ans)
Année: 1999
Durée: 104 min
Réalisateur: Russell Mulcahy

Résumé: L'inspecteur John Prudhomme est à la poursuite d'un tueur en série démembrant ses victimes pour recréer le corps du Christ pour Pâques,le jour de la resurrection de celui-ci...

La critique de Duncan:

Christophe Lambert est ce qu'on peut appeler un zeddard, multipliant les productions foireuses telles que Face à Face ou Hercule et Sherlock (sans doute, son pire film).
Pourtant, l'acteur français peut se targuer d'avoir à son actif trois excellents films: Subway, Greystoke et Highlander.
Certains défenseurs de l'acteurs, comme moi, auront le courage de rajouter Fortress à cette liste.

Et bien, j'en rajoute un autre, Résurrection, thriller sorti en 1999. Alors attention, c'est loin d'être un grand film, même pas un très bon film, mais un long métrage fort sympathique, divertissant et bien trash.Mais attention,c'est loin d'etre la fête du slip,le film est loin d'être parfait.
Le premier problème, le personnage de Lambert est réelement pompé sur le personnage de Brad Pitt dans Seven. C'est le même genre de héros alcoolique torturé ayant des problèmes avec sa femme.

Les similitudes avec le film de Fincher s'arrêtent là. Donc, l'argument copie honteuse de Seven ne marchera pas.
Voilà pourquoi:
- Pas de duo d'inspecteur (son coéquipier reste une bonne partie du film à l'hôpital)
- Le film se termine sur un happy end
- L'intrigue n'a rien, mais alors, rien à voir (c'est beaucoup plus gore que Seven)
Donc, pas question d'entendre: “lol, cé Seven en mo1 bi1 !", parce que d'une, c'est faux, le film ne cherche pas à rivaliser avec le maitre du thriller, et de deux, ce serait casser sans aucun prétexte, mis a part que c'est du Lambert.
Non, les autres vrais problèmes sont ailleurs.

Déjà, notre Totof national n'est pas bon, mais alors pas bon du tout. Fade, mauvais, peu expressif et ridicule. Et lorsqu'il faut faire preuve d'émotion, c'est pas ça du tout.
Le second problème vient de certaines scènes tristes ou tragiques malheureusement à mourir de rire: le flash back de la mort de son fils m'a fait avoir un rictus furtif par exemple.
Le troisième vient du scénar:il est cohérent,crédible et tout,mais pourquoi tous ces meurtres?Pourquoi reconstituer le corps du Christ le jour de Pâques?On a pas vraiment de réponses,mis à part évidemment la folie du Tueur.

Le dernier problème vient de la tenue du tueur qui est vraiment moyenne: une cagoule verte trés moche assez grotesque,le problème,c'est qu'on le voit pas mal même si sans la cagoule,il a l'air vraiment dingue.

Pourtant, malgré de nombreux défauts, j'aime bien. C'est crédible, trash, très gore, poisseux, inventif au niveau scénario(malgré des faiblesses) et niveau meurtres. En quelques mots, ça se tient bien et c'est divertissant.
Il est évident que je ne le classerai pas en rareté, ni en chronophage, mais je ne le classerai pas non plus en nanar ou en navet, donc je le mettrai dans la catégorie “pas un nanar, pas un navet".
mais encore une fois, ce n'est ni très bon, ni très mauvais, juste regardable et
divertissant malgré de nombreux défauts, en particulier d'interprétation et de mise en scène.

Note: 11,5/20


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Olivier Walmacq 11545 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines