Magazine Culture

Review Festival : Osheaga Festival 2011 - Day 3

Publié le 17 août 2011 par Wyngaal
Review Festival : Osheaga Festival 2011 - Day 3 Dernier jour du festival Osheaga à Montréal, la journée la plus équilibrée des 3.
Après le semi-bide de la veille avec Elvis Costello mais l'extase et la bonne humeur avec les adorables Fucked Up (sans rire!), le dimanche avait une belle programmation en fin de soirée : City & Colour (le guitariste des défunts Alexisonfire sur son excellent projet solo), The Tragically Hip (Groupe culte canadien), Death Cab For Cutie et The Flaming Lips playing The Soft Bulletin.
Review Festival : Osheaga Festival 2011 - Day 3 Double bubble at Montreal (c) Wayne Coyne <!--more-->
Typhoon (Scène de la Rivière)
Review Festival : Osheaga Festival 2011 - Day 3 Encore une troupe de plus d'une dizaine de musicien pour commencer, Typhoon fait aussi dans la pop riche en sonorités : plein de guitares, cuivres en masse et des chœurs mixtes.
Je ne connaissais pas mais j'ai trouvé cela moins prenant qu'Hey Rosetta! la veille.
Frightened Rabbit (Scène de la Montagne)
Review Festival : Osheaga Festival 2011 - Day 3 Frightened Rabbit, je les ai découvert quand ils ont fait la première partie de Death Cab For Cutie, en novembre 2008.
Puisqu'ils ont été choisis par Ben Gibbard pour la tournée actuelle de DCFC en Amérique, c'était donc logique que les écossais étaient de la partie à Montréal.
Un set (trop) court du meilleur du groupe : cela fait toujours plaisir d'écouter Old Old Fashioned, The Modern Leper ou encore Nothing Like You en live, avec le petit coté de fin épique sur Keep Yourself Warm que le groupe sait bien maitriser.
Eels (Scène de la Rivière)
Review Festival : Osheaga Festival 2011 - Day 3 Ah mon bon vieux E, moi qui était autant fan de tes travaux, ma déception de tes concerts ainsi que tes dernières productions fût terrible.
J'ai longtemps hésité pour les 2 Bataclans, mais vu que le show n'a pas changé, je ne regrette pas du tout !
Comme l'année dernière, Eels n'est plus l'Eels que j'aime, il ramène pleins de musiciens barbus en costume et font leur set en interprétant toutes les chansons dans un coté blues-rockabilly (Saturday Morning... mon dieu quel massacre.)
Par contre : Il a joué Novocaine for The Soul et ça, c'est cool !
The Sounds (Scène de la Montagne)
Review Festival : Osheaga Festival 2011 - Day 3 Le set de The Sounds au Southside m'avait donné envie de me pencher sur la discographie du groupe suédois.
Mis à part le son des synthés, j'aime beaucoup les mélodies des chansons, très efficaces!
Ici à Montréal, le groupe n'a pas le même statut qu'en Allemagne, c'était donc logique qu'il n'y avait quasiment aucune ambiance à ce concert.
Le groupe à joué quand même un set honorable avec Tony The Beat, Something I Could Die For ou encore Living In America "A song you might know!".
Maja Ivarsson chante vraiment bien en live, j'ai parfois l'impression qu'elle chante en playback mais en regardant de près, ce n'est pas le cas.
The Pains of Being Pure At Heart (Scène Verte)
Review Festival : Osheaga Festival 2011 - Day 3 Oui, je n'avais pas encore vu The Pains of Being Pure At Heart jusque là. C'est vrai que les dires sur la justesse du chant a toujours été un frein et Osheaga était la bonne occasion de se faire une idée.
Du haut de leurs 2 albums, The Pains a livré un set shoegaze puissant, avec tellement de fuzz que je n'entendais que Kip Berman (mais pas Peggy !).
Il a d'ailleurs salué "The national treasure, Damian from Fucked Up" qui a joué la veille à Osheaga.
C'était pas si mauvais que ça finalement, mes favorites Everything With You et This Love Is Fucking Right ont été joués (ouais je reste très LP1)
The Joy Formidable (Scène des Arbres)
Review Festival : Osheaga Festival 2011 - Day 3 Je reste sur un concert assez poussif de The Joy Formidable à la Flèche d'Or où ça bousculait à la moindre note de guitare, c'était bien lourd.
A Montréal, j'ai pu apprécier le groupe sans ces "violences" là, et bien, j'avoue que j'aime beaucoup ce qu'ils font.
Entre les moments où un son énorme sort du trio, les regards malicieux de Ritzy Bryan (la chanteuse), The Joy Formidable au cours d'un set court (30mn) a su me rajouter à la fanbase actuelle... et ce n'est pas parce que Dave Grohl a dit que Whirring était la meilleure chanson de l'année!
City & Colour (Scène de la Montagne)
Review Festival : Osheaga Festival 2011 - Day 3 Il y a eu un retard accumulé de fou sur les grandes scènes, jusqu'à 30 minutes! Beirut m'a un peu enervé car au lieu de sacrifier la dernière chanson, ils l'ont fait durer au moins 15 putain de minutes!
C'est donc avec une grande tristesse que je vois Dallas Green sur scène, sous un tonnerre d'applaudissement, attendant la fin de Beirut et annonçant qu'il fera un set partiel à cause du retard... "come on, you will see more Tragically Hip et Death Cab!"
Au Canada, Dallas Green, c'est un peu la fierté du pays. J'aime beaucoup City & Colour surtout l'album Bring Me Your Love, de belles chansons acoustiques, un chant angélique... je suis immédiatement devenu fan de toutes les chansons de cet album, ça m'a immédiatement parlé.
J'ai d'ailleurs toujours uniquement aimé les parties de Dallas dans Alexisonfire.
En revanche, je n'aime pas "encore" le dernier album, Little Hell, très différent de ce que j'aimais dans ses 2 précédents albums.
Il jouera Weightless et Fragile Bird de cet album puis aussi sur Sleeping Sickness, Gord Downie (Tragically Hip) est venu chanté sa partie comme sur l'album : un moment exceptionnel!
Review Festival : Osheaga Festival 2011 - Day 3
The Tragically Hip (Scène de la Rivière)
Review Festival : Osheaga Festival 2011 - Day 3 The Tragically Hip, communément appelé "The Hip", est l'un des groupes canadiens culte mais qui n'a pas d'impact au déla des frontières.
Je connais The Hip car Chris Walla (Death Cab) a produit l'album solo de Gord Downie, le chanteur des Hip au chapeau de paille.
Idéalement placé à la barrière entre les 2 grandes scènes, je n''ai eu qu'à me retourner pour assister à leur set (et tout au long de la soirée aussi, l'un des principaux avantages d'Osheaga.)
J'assiste impuissant au set des Hip, le public connaissant toutes les chansons et les chantant par cœur avec ferveur. J'aime beaucoup ce qu'ils font (plus que Sam Roberts), cela me rappelle un peu Cheap Trick.
Ambiance folle donc, moi je me réserve pour Death Cab!
Death Cab For Cutie (Scène de la Montagne)
Review Festival : Osheaga Festival 2011 - Day 3 Si tu connais bien mon blog, tu sais que le nom Chris Walla ou Ben Gibbard est cité au moins sur 80% des articles et vu que je ne vois pas assez souvent Death Cab For Cutie, je fût un peu excité! (d'ailleurs, mes voisines de fosse se foutaient un peu de ma gueule.)
La nuit tombée, le groupe entame direct I Will Possess Your Heart, histoire de planter le décor puis enchainera une setlist que je qualifierais de "parfaite"!
Pas trop de morceaux de Codes & Keys, seulement mes 2 préférées de l'album Doors Unlocked And Open (et ses rythmes krautrock) et le single You Are a Tourist.
Ben nous a dit qu'ils étaient content de jouer à Osheaga, surtout au coté des Hip ("We are big fans") et des Flaming Lips!
Review Festival : Osheaga Festival 2011 - Day 3
Petite surprise : We Looked Like Giants a été jouée où Ben finira la chanson à la batterie!
Le set se terminera par The Sound of Settling (personal favorite!) et ses "pa paaaa" repris par le public.
Setlist :
I Will Possess Your Heart
Crooked Teeth
Why You'd Want to Live Here
Doors Unlocked and Open
Grapevine Fires
Soul Meets Body
You Are a Tourist
The New Year
Cath...
We Looked Like Giants
The Sound of Settling
Review Festival : Osheaga Festival 2011 - Day 3
The Flaming Lips (Scène de la Rivière)
Review Festival : Osheaga Festival 2011 - Day 3 Quoi de mieux que les Flaming Lips pour clôturer un festival ?
Cette fois-ci, c'était un set spécial vu que le classique The Soft Bulletin a été joué intégralement, l'un des meilleurs albums du groupe.
Les classiques de Wayne Coyne était encore au rendez-vous (Space bubble surf, ballons, confettis, laser hands) mais surtout la bonne humeur générale sur les 3 premières chansons était géniale.
Race For The Prize  est toujours aussi jouissive, tout comme les "I stood up and I said YEAH!" de The Spark That Bled.
 
Coté animations, comme vous pouvez le voir, ils ont réussi à faire synchroniser A Spoonful Weights of Ton avec l'intro des Teletubbies : énorme!
Wayne Coyne nous explique que c'est sûrement la dernière fois que certaines chansons sont jouées en live, du à sa peur de la justesse sur certains morceaux. Que d'émotions lorsqu'ils nous demande de chanter avec lui Waitin' For A Superman "a very emotive song...", reprise en chœur par Montréal.
Review Festival : Osheaga Festival 2011 - Day 3 Au moment du rappel : Wayne présente 2 personnes déguisés en personnages du Magicien d'Oz, c'est en faite une demande en mariage organisée par le festival.
Quoi de plus que de se marier durant un concert des Flaming Lips sous les acclamations du public, side stage avec un finale sur Do You Realize???
"Do you realize??? That you have, the most, beautiful face..."
Top : 
- Fucked Up
- Eminem
- Death Cab For Cutie
- The Flaming Lips
- Hey Rosetta!
- Ratatat
Flop : 
- Elvis Costello
- Le retard sur la grande scène dimanche


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Wyngaal 100 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte