Magazine Afrique

Zone Cemac : Des habits neufs pour le gendarme du secteur bancaire

Publié le 18 août 2011 par 237online @237online

Écrit par Mutations   

Jeudi, 18 Août 2011 11:11

éèééééèûàéé
Le chef de l'Etat gabonais vient de remettre aux dirigeants de la Cobac, les clés du nouvel immeuble siège de cette institution.
La Commission Bancaire de l'Afrique Centrale (Cobac), le régulateur de l'activité bancaire dans la zone Cemac, a réceptionné son immeuble siège le 16 Août dernier à Libreville, la capitale gabonaise. L'inauguration de cet édifice a réuni tout le gratin des autorités des instances dirigeantes de la Banques des Etats de l'Afrique centrale (Beac), des ministres et experts financiers de la sous-région, et surtout la nomenklatura politique du l'Etat gabonais en tête de laquelle sr trouvait le président de la République, Ali Bongo Ondimba, qui a officiellement procédé à la coupure du ruban symbolique.
Situé en plein c?ur de la capitale gabonaise, au boulevard Jean-Paul II, ce joyau architectural jouxte l'immeuble siège de la Beac nationale. Un bâtiment moderne, gracieusement offert par l'Etat gabonais, qui occupe une parcelle de 9700 m2. L'édifice qui abritera désormais le siège de la Cobac est constitué des bureaux et des salles de réunions. Le transfert de ces services, notamment le secrétariat général, devra se faire effectivement dans les prochains mois. Des commodités qui, pour le gouverneur de la Beac par ailleurs président de la Cobac, constitue «un cadre de travail entièrement fonctionnel et moderne dans lesquels le personnel pourra donner la pleine mesure des ces capacités».

L'inauguration de cette bâtisse vient ainsi parachever la feuille de route qui avait été fixée au président de la Cobac par la conférence des chefs d'Etat de la Cemac en janvier 2010 à Bangui. La Cobac, mise sur pied le 16 Octobre 1990 par une convention signée à Yaoundé pour résorber la crise bancaire généralisée dans la zone Cemac, venait ainsi pallier «l'absence d'un dispositif et d'un organe chargé d'assurer de façon efficace et indépendante la supervision du système bancaire.»
Après plus de deux décennies d'existence, le gendarme de l'activité bancaire en zone Crmac a fait du chemin avec des résultats jugés satisfaisants.
Selon le président de cette institution, Lucas Abaga Nchama, «la Cobac a rempli efficacement les missions qui lui ont été assignées.» En plus de la mise en place du cadre réglementaire, disciplinaire et de contrôle des établissements bancaire, la Cobac vient de mettre en place le Fogadaf (Fonds de garantie des Dépôts en Afrique Centrale), en charge de la protection des dépôts des clients des banques de la zone Cemac. Aujourd'hui, 44 banques, 19 établissements financiers et 653 établissements de microfinance sont assujettis au contrôle de la Cobac.


Follow


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


237online 2277 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte