Magazine Culture

Rock En Seine 2011, c’était mortel

Publié le 29 août 2011 par Swann

Quel est le point commun entre : Death In Vegas, The Kills, Funeral Party et Death From Above 1979…Jean Paul Huchon y va de sa petite blague : « la programmation cette année est mortelle »… Peut-être est-ce pour cela que l’on a eu un temps maussade, histoire de se mettre dans l’ambiance cimetière ! En tout cas, ce n’est pas le temps capricieux, qui nous a empêché de nous en mettre plein les oreilles pour cette édition 2011 réussie. Quand je pense que j’ai failli ne pas y aller…

  1. Dave Grohl, mon héros. Oui bon à la base je ne pars pas très objective. Mais, il faut dire qu’avec deux heures de concerts complètement fous entre crachats et lancés de guitares, les Foo Fighters ont été énormes. Peut-être, voire sans doute le meilleur concert de cette édition.
  2. The Kills, on retourne presque en arrière. On prie le ciel pour que bientôt même pour qu’ils retrouvent en entier, cette petite tension qui existait auparavant entre VV et Hotel. Ne chipotons pas, ce concert était presque mieux que celui du Bataclan. Alison elle, fidèle à elle-même était on-ne-peut-plus rock, féline et sensuelle. Jamie Hince, aminci lui était moins figé derrière son micro. Et sur scène, ils jouaient encore aux « je t’aime moi non plus », moi j’adore.
  3. Anna Calvi, sauvage et élégante. La scène paraissait trop grande pour elle, petite chose à la bouche cramoisie, pourtant elle n’était pas intimidée. Au contraire, c’est droit dans les yeux du public qu’elle a assuré son concert, torturant avec classe sa guitare avec un jeu absolument remarquable.
  4. Cat’s Eyes… PLANANT. Un rock psyché parfois à tendance gothique avec de longues phases instrumentales planante au possible. On n’aime pas d’ailleurs quand ça s’arrête.
  5. François & The Atlas Mountains, c’est bizarre comme musique, tellement ça ne ressemble à rien d’autres qui existent déjà. Un peu de rock, de l’électro, des sonorités tribales, et des paroles qui reviennent encore et encore pour faire bouger ton corps. C’est beaucoup mieux qu’une séance vaudou « je suis de l’eau, je suis de l’eau, je suis de l’eau »… I Like !
  6. Miles Kanes…De loin ça sonne comme Oasis…j’aimais pas les premiers, j’aime pas non plus le second.
  7. Deftones…Pour la première fois de ma vie je les ai vu en vrai…Et bien, j’ai tenu trois titres…Des fois on se dit, qu’il y a des groupes qui vieillissent mal et définitivement plus à la page…un peu comme Deftones quoi.
  8. Non j’ai pas vu Wu Lyf. Toute la planète hype se branle devant ce groupe d’anarchiste. Mais je suis désolée, à moins de retirer la voix du chanteur, je n’y arrive pas. Je comprends pas la vague Wu Lyf, et donc c’est sans peur que je dis a) j’aime pas b) j’irais pas les voir en concert nulle part. Jamais.
  9. Nadéah est folle. J’aime les gens un peu timbrés. Donc j’aime Nadéah. Et sous la tente IDF c’était complètement dingue. Sexy au possible, et rock par-dessus tout, l’australienne a mis une claque au gens présent. La tente était beaucoup trop petite pour elle qui se baladait entre les spectateurs interloqués. Moi j’ai adoré.
  10. 108 000 spectateurs et moi, et moi, et moi… Carton plein pour le festival !

On a aimé aussi Owlle, plus sereine sur scène. D’un concert à l’autre, elle prend de l’assurance et son set à mesure que les concerts passent évolue et change. Toujours aussi irrésistible.

Hervé Salters de General Elektriks a-t-il des ressorts sous ses pieds ? Non parce que pour bondir comme il le fait, je ne vois pas d’autres explications ?

Moi j’aime pas les pogos, mais de haut, c’est rigolo à observer…qu’est ce qu’ils ont l’air débile à se taper les uns sur les autres…comme par exemple pendant le set de My Chemical Romance

Autres détails…

  1. Une centaine de mains au fesses et pelotages accidentels… C’est un milliers de personnes qui se sont frottés à mon corps ce week-end…non en festival il ne faut pas être contre la promiscuité
  2. Le Festival du look. Les parisiens ont compris, un festival c’est fait pour se faire voir, et se retrouver dans la rubrique « les looks les plus extravagants de… ». Donc beaucoup ont rivalisé d’imagination pour ressembler de près ou de loin à Jack White ou Nina Hagen…avec plus ou moins de succès
  3. Entendu « Rock en Seine c’est un festival rock en seine » ? Non tu crois ? Je pensais que c’était du reggae moi !
  4. On voudrait une scène IDF un peu plus grande et pas fermée. C’est pas parce que ce sont des jeunes talents qu’il faut les cacher. ET ne pas les annoncer…Regarde encore ton programme tu vois Sheeduz, Owlle ou Nadéah qui figurent sur le programme ? C’est un peu naze quand même.
  5. C’est la fête à la binouze. Parfois, il est pas encore 5 heures que certains sont déjà fortement alcoolisés. Du coup, en plein milieu d’une allée, ils tombent raides par terre… Au début ça fait bizarre, et puis plus le festoch avance et plus tu dis…que la jeunesse est de toute façon perdue…Et puis c’est un festival Rock…



Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Swann 78144 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte