Magazine Culture

L'équation africaine

Par Jostein

africaine Titre : L'équation africaine

Auteur : Yasmina Khadra

Editeur : Juillard

Nombre de pages : 327

Date de parution : août 2011

Résumé :

Autour d un phénomène dramatique - les prises d otages récurrentes au large de la Somalie -, Yasmina Khadra, au sommet de son art, construit un roman éblouissant, qui mêle suspense, récit d aventures et histoire d amour enfiévrée.
Médecin à Francfort, Kurt Krausmann mène une existence ordinaire, limitée à ses allers-retours entre son cabinet de consultation et son appartement bourgeois. Jusqu au drame familial qui va le précipiter dans le désespoir.
Afin de l aider à surmonter son chagrin, son meilleur ami, Hans, un riche homme d affaires versé dans l humanitaire, lui propose de l emmener sur son voilier jusque dans les Comores, pour les besoins d une bonne cause.
Au large des côtes somaliennes, leur bateau est assailli par des pirates. Kurt et Hans sont enlevés puis transférés dans un campement clandestin. Dans leur geôle improvisée, se trouve déjà Bruno, un otage français que tout le monde semble avoir oublié, et qui tente péniblement de concilier sa passion pour le continent africain avec l angoisse de sa captivité.
Une détention à l issue incertaine, des conditions de vie innommables, une promiscuité dangereuse avec des mercenaires sans pitié, c est le début d une descente aux enfers dont personne ne sortira indemne. Mais parce que le drame est propice aux revirements de situation, c est aussi pour Kurt le début d une grande histoire d amour.
En nous offrant ce voyage saisissant de réalisme, qui nous transporte, de la Somalie au Soudan, dans une Afrique orientale aux multiples contradictions - tour à tour effrayante, irrationnelle, sage, fière, digne et infiniment courageuse -, Yasmina Khadra confirme une fois encore son immense talent de narrateur. Construit et mené de main de maître, ce roman décrit la lente et irréversible transformation d un Européen, dont les yeux vont, peu à peu, s ouvrir à la réalité d un monde jusqu alors inconnu de lui.
Un hymne à la grandeur d un continent livré aux pires calamités.

Mon avis:

D'un côté une femme riche, belle, comblée qui met fin à ses jours pour une promotion ratée et de l'autre de pauvres hères qui ne veulent pas céder une miette de leur pauvre existence.

Yasmina Khadra utilise le récit d'une prise d'otages d'européens par des terroristes africains pour nous servir une leçon de morale.

En Europe, les hommes qui baissent facilement les bras face à l'échec, qui se plaignent de petits désagréments quotidiens et de l'autre des gens courageux, optimistes, poètes qui font constamment face à la mort.

Même si l'histoire est prenante, dynamique, au moins sur la deuxième parie, j'ai toutefois ressenti un certain enlisement dans le moralisme, avec de plus un ton souvent par trop romancé. Le style un peu trop romanesque peut faire de cette histoire actuelle (prise d'otages, conditions au Darfour) une simple histoire d'amour si toutefois le lecteur ne s'attache pas aux questions sous-jacentes du récit.

Car c'est tout de même un roman qui pose un certain nombre de questions sur le clivage mondial, sur le sens de la vie, sur la nature ambivalente des hommes.

Grâce aux visions de Kurt et de Bruno, un français amoureux de l'Afrique, l'auteur montre que ce continent n'est pas foncièrement sauvage (attitude des kidnappeurs), mais qu'il y a une vraie foi, une appréciation de la vie à sa juste valeur.

Le livre se découpe en trois parties. tout d'abord, l'auteur explique le contexte d'esprit de Kurt Krausmann et ce qui le pousse à quitter l'Allemagne. Ensuite, c'est la partie la plus dynamique consacrée à la prise d'otages, aux conditions sordides de détention. C'est l'Afrique sauvage, inhumaine, pourtant défendue par Bruno. Puis, vient la libération, la rencontre d'africains humains, pleins d'espoir et le retour difficile vers l'Allemagne. Cette dernière partie se perd quelquefois dans trop de moralisme et fait malheureusement oublier l'action de la seconde partie. La fin est assez prévisible.

Vous l'avez compris, ce dernier roman de Yasmina Khadra n'est pas mon préféré mais il m'a tout de même réouvert l'oeil sur certaines questions cruciales.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Jostein 443 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines