Magazine Conso

Homo erectus

Publié le 30 août 2011 par Lorraine De Chezlo
HOMO ERECTUSde Tonino BenacquistaRoman - 270 pagesEditions Gallimard - mars 2011
Denis, serveur dans une grande brasserie parisienne, est convaincu que les femmes avec lui se vengent de leurs injustices amoureuses. Yves Lehaleur, poseur de fenêtres, a rapidement quitté sa femme en apprenant qu'elle le trompait. Philippe sociologue, rendu célibataire également, réfléchit beaucoup aux relations hommes-femmes. Tous les jeudis soir, ces trois hommes aisni qu'une centaine d'autres, anonymes, se retrouve dans un lieu différent et témoignent chacun de leurs déboires amoureux, de leurs souhaits affectifs, leur solitudes, leurs difficiles relations avec les femmes, sans questionnement, sans jugement, sans encadrement, en toute liberté.
Un roman qui déroute par son fonds : c'est évidemment une histoire, des histoires de 3 hommes avant tout, qui connaissent des changements dans leur vie affective. Des comportements bien différents, très tranchés. Denis devra cohabiter avec une femme mystérieuse ayant élu domicile de force chez lui - un symbole ? -, Yves se consolera en collectionnant les soirées auprès de prostituées, auxquelles au final il permettra l'accès à la vie de leur rêve, Philippe entretiendra une relation avec Mia, une mannequin people, à l'opposé de son milieu intellectuel.Mais on lit aussi comme une étude sociologique sur la condition masculine contemporaine. Comme un exposé des situations actuelles, des problèmes rencontrés, des mal-êtres tus.
Extrait :"Aujourd'hui tu téléphones pour avoir toutes les femmes que tu veux, et ça peut durer comme ça tant qu'il y aura des hommes avec des sous en poche, et des femmes toutes prêtes à les en soulager. Mais demande-toi ce que tu perds à ne plus chasser, à ne plus séduire. Un jour, tu n'auras plus les sens acérés, tu ne sauras plus repérer les signes, tu ne prendras plus le risque qu'une femme lise en toi, et tu vas perdre ta belle désinvolture."
C'est cet aspect "exposé de cas" et "réflexion sociologique" qui peut desservir le roman, surtout si comme moi on aime le Tonino Benacquista auteur d'histoires renversantes, captivantes, comme Quelqu'un d'autre ou Saga. Lecture assez décevante pour moi donc.

L'avis de Les livres de GeorgesL'avis d'Asphodèle - Les livres du jardin d'Asphodèle

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Lorraine De Chezlo 64 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines