Magazine Cinéma

Copernic, La Révolution de la Terre

Publié le 30 août 2011 par Olivier Walmacq

r_volution_terre

genre: documentaire
année: 2008
durée: 50 minutes

Synopsis: L'histoire d'une idée révolutionnaire, déjà avancée par Ptolémée, mais décrite de manière insistante par Copernic, qui dut faire face à la censure religieuse.

la critique d'Alice In Oliver:

Il ne faut pas l'oublier. A la base, nous devons la compréhension de notre monde et plus largement, les bases de l'univers à Nicolas Copernic.
Sa découverte révolutionnaire fait partie des trois blessures de l'Humanité (les deux autres appartenant à Darwin et à Freud).
Au XVIème siècle, Copernic pense que le soleil est au centre de l'univers et la Terre est une planète qui tourne en orbite de notre étoile.

Ce qui s'oppose évidemment à la Bible et rencontre la censure religieuse. La thèse de Copernic se confronte également à celle d'Aristote, largement dominante, selon laquelle la Terre est le centre immuable de l'univers. En un sens, la théorie de Copernic marque le début de l'ère moderne.
Un autre astronome, Tycho Brahe, est fasciné par les travaux de Copernic. En 1572, Tycho Brahe remarque une étoile très brillante dans le ciel.

Il pense alors assister à la naissance d'une nouvelle étoile. Donc, Tycho Brahe conclut que le ciel est bien en mouvement et qu'il connaît des changements.
Il confirme ainsi l'hypothèse de Copernic. Tycho Brahe établit alors la première cartographie de notre ciel et répertorie toutes les étoiles et planètes qu'il peut observer. Pendant de nombreuses années, Tycho Brahe essaie de prouver que la Terre est en mouvement mais il échouera dans ses diverses recherches.

Pourtant, d'autres perturbateurs inquiètent l'Eglise et certains pensent que l'univers serait inifni. Par conséquent, il existerait une infinité d'étoiles et de planètes. De ce fait, la Terre n'est pas le centre de l'univers.
Ce n'est qu'un point parmi tant d'autres. Mais ces perturbateurs sont enfermés, torturés puis brûlés vifs.
Ces contestataires sont considérés comme des hérétiques.

Après la mort de Tycho Brahé en 1601, Johannes Kepler définit trois lois mathématiques qui gouvernent notre monde: 1. Plus les planètes sont proches du soleil, plus elles tournent vite autour de cette étoile.
2. Les planètes extérieures tournent en orbite plus lentement que les planètes intérieures.
3. Les planètes tournent en ellipse autour du soleil.

En Italie, Galilée est le premier astronome à découvrir d'autres centres présents dans l'univers. En 1610, il découvre les quatres principales lunes de Jupiter.
Ce qui conteste encore les théories d'Aristote. Les conclusions de Galilée confirment les idées de Copernic. Il observe également que la surface de la Lune est irrégulière et pense que la Voie Lactée comporterait une infinité d'étoiles.

Galilée est alors convoqué par le Tribunal de l'Inquisition. Une procédure est menée contre Galilée. Lui aussi est considéré comme un hérétique.
Lors d'un procès, Galilée est contraint d'abjurer tout ce qu'il a confirmé. En 1648, après la Guerre de Trente Ans,, la vision de Copernic est enfin admise.
Pourtant, Galilée est assigné à résidence mais il poursuit tout de même ses recherches. Ce dernier s'interroge alors sur la direction d'un boulet de canon lorsqu'il est projeté dans le ciel.
En résumé, quelle est la force qui fait retomber le boulet au sol ?

En 1655, Isaac Newton s'asseoit près d'un arbre. Un pomme tombe à ses pieds. Pour Newton, c'est une véritable révélation.
La force qui fait chuter la pomme au sol est la même qui fait tourner la Terre autour du soleil. Ainsi, Newton découvre la gravité.
Par conséquent, les planètes du système solaire tournent en gravité autour du soleil. Pour illustrer le mouvement des planètes, il reprend l'idée du boulet de canon émise par Galilée.

Au même titre que la pomme, la force qui fait tomber le boulet de canon est celle de la gravité. Newton découvre également que les océans influencent la force gravitationnelle de la Lune, du soleil et de la Terre. Toutefois, pour Newton, cette force gravitationnelle serait créée par Dieu.
Bien plus tard, au XIXème siècle, Foucault démontre la rotation de la Terre sur elle-même en faisant une démonstration avec un objet suspendu au bout d'une pendule.

En 1992, le Pâpe Jean-Paul II présente ses excuses contre les procès menés par Galilée. L'astronome fut le premier à comprendre que l'univers compte une infinité de centres. Aujourd'hui, les découvertes de Copernic représentent les fondations de la science, des recherches actuelles et sont les bases de la compréhension de notre monde.

Note: 16/20 


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Olivier Walmacq 11545 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazines