Magazine Culture

Saint Antoine-Marie Claret

Par Sblaval
Saint Antoine-Marie Claret Né en 1807 au petit village de Sallent en Catalogne, Antoine-Marie Claret apprend d’abord le métier de tisserand à l’exemple de son père et se montra un modèle de piété pour ses camarades ouvriers. Ses dons intellectuels facilitent son orientation vers le séminaire et le sacerdoce.
Après un essai en chartreuse et chez les Jésuites, il exerce son ministère en région rurale, et là, il se lance dans les missions populaires et dans l’apostolat par la presse dont il est l’un des pionniers. Il crée pour son apostolat la Congrégation des Missionnaires de Cœur Immaculé de Marie, ou Clarétins. Sa réussite exceptionnelle lui vaut d’être remarqué par Pie IX qui le fait ordonner évêque pour la ville de Santiago de Cuba. Au delà de l’océan, il poursuit le même genre d’activités avec autant de succès et non moins d’épreuves, échappant même à un attentat sanglant. Il imprime et distribue images et brochures, prend la défense des esclaves, condamne les exactions des grands propriétaires. Puis il est rappelé dans sa patrie pour être confesseur de la Reine d’Espagne Isabelle II.
Banni par la Révolution de 1868, il vient finir ses jours à l’abbaye cistercienne de Fontfroide dans l’Aude, où il meurt le 24 octobre 1870.

Saint Antoine-Marie Claret Antoine-Marie Claret a été béatifié en 1934 par le Pape Pie XI et canonisé en 1950 par le Pape Pie XII.


Congrégation clarétaine
51 bis, rue de la pompe, 16ème arr.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Sblaval 20 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog