Magazine Cinéma

Ah ben ça commence bien la saison -1

Par Plumesolidaire

 

Salvador Dali-2

Et ben, ça commence bien avec cette jeunesse antillaise de 88 ans  qui en fait 70, impatiente de prendre son tour et qui court dans le couloir pour me suivre à la trace. C’était juste pour une plainte au Procureur de la République contre un brocanteur qu’elle a invité à venir voir ses lithographies.

Il lui a fait une offre de 500 € qu’elle a acceptés.

Il lui a fait un chèque…en bois.

Détail en passant : dans les lithos il y a un Magritte et deux Dali.

C'est pas à moi que ça arriverait, de posséder des toiles de maîtres.

J'ai dit

Plume Solidaire

- - - - -

Madame …….

………………..

75019 PARIS

Monsieur le Procureur de la République

Près le Tribunal de Grande Instance de Paris

Palais de Justice de Paris

4 Boulevard du Plais

75001 PARIS

Paris le 8 septembre 2011

OBJET : plainte pour escroquerie et abus de faiblesse, substitution d’oeuvres d’art et objets divers

Monsieur le Procureur de la République,

Je viens vous saisir des faits suivants dont j’ai été victime le 1 juillet 2011 révélant une escroquerie ou à tout le moins un abus de faiblesse.

Agée de 88 ans, je suis célibataire et vit seule.

J’ai sollicité le 1 juillet  Monsieur ……, annonçant sa raison commerciale par l’intermédiaire d’un panneau informant de son métier de brocanteur et «Débarras tous locaux » apposé contre son véhicule rue de Meaux dans le 19 ème arrondissement, pour savoir s’il serait intéressé par des estampes lithographiques dont je suis propriétaire.

Après prise de rendez-vous, Monsieur … s’est rendu à mon domicile le 1 juillet à 15 heures. Il a décroché cinq estampes installées sur les cloisons de mon appartement, a assemblé les différentes pièces décoratives qui l’intéressaient (Pièce N°1).

Parmi les œuvres décrochées se trouvaient une œuvre de René MAGRITTE et deux œuvres de Salvador DALI dont je possède les certificats d’authenticité, que Monsieur ...m’a demandé de lui transmettre ultérieurement.

Pour l’ensemble des pièces assemblées il m’a fait une offre d’achat de 500 €, m’a demandé de ne pas présenter le chèque à l’encaissement, s’engageant à me payer en numéraire contre remise de ce chèque bancaire.

Monsieur …. ne s’étant pas présenté à mon domicile comme convenu, j’ai présenté son chèque à ma banque le 23 juillet 2011, chèque qui m’a été retourné pour défaut ou insuffisance de provision le 5 août 2011 (Pièce N°2).

Les contacts que j’ai entrepris avec le soutien de mon neveu auprès de ce commerçant, sont demeurés vains, Monsieur …. s’étant engagé verbalement à me restituer l’ensemble des œuvres dérobées. Démarche non réalisée à ce jour.

J’estime a minima la valeur totale de cette escroquerie à la somme de....

Je sollicite votre intervention pour obtenir la restitution de mes tableaux et des divers objets subtilisés, à défaut de donner à cette affaire la suite judiciaire qui conviendrait.

Dans l’attente des suites que vous réserverez à ma plainte,

Je vous prie de croire, Monsieur le Procureur de la République, l’expression de ma considération distinguée.

 

Pièces jointes :

-   Pièce N° 1 : Inventaire et estimation de la valeur des œuvres et des pièces décoratives

-   Pièce N°2 : Courrier du 5 août et Attestation de rejet de chèque de la Banque Postale - Copie du chèque rejeté

-   Copie demande d’aide Juridictionnelle

-   Copie du courrier du 9 septembre de mise en demeure de restitution des objets

  

 

 

Madame ……..

…………….

75019 PARIS

Monsieur ……….

……..

.………………

75015 PARIS

Paris le 8 septembre 2011

OBJET : Mise en demeure de restitution d’œuvres

Lettre recommandée avec accusé de réception

Monsieur,

Je viens par la présente et pour la dernière fois vous mettre en demeure de me restituer sans délai les tableaux suivants que vous avez substitués à mon domicile le 1 juillet 2011.

Vous n’avez à ce jour répondu malheureusement à aucune des demandes qui vous ont été faîtes en ce sens par moi-même et mon fils.

Aussi je vous informe que je dépose plainte auprès du Procureur de la République Tribunal de Grande Instance de Paris pour escroquerie.

Je vous prie d’agréer, Monsieur, l’expression de mes salutations distinguées.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Plumesolidaire 573 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte