Magazine Culture

À l’abri de rien

Par Lecteur En Série

a-labri-de-rien.png

En savoir + sur l’Auteur ?

 

4eme de Couv.
Marie se sent perdue. Son mari, ses enfants sont le dernier fil qui la relie à la vie.
Ce fragile équilibre est bouleversé le jour où elle rencontre les “Kosovars”, ces réfugiés dont nul ne se soucie et qui errent, abandonnés, aux confins de la ville.
Négligeant sa famille, Marie décide de leur porter secours. Et de tout donner : nourriture, vêtements, temps, argent, elle ne garde rien pour elle. Entraînée par une force irrésistible, elle s’expose à tous les dangers, y compris celui d’y laisser sa peau.

 

Pour vous situer…
Depuis la mort de sa soeur dans un accident de voiture, Marie n’est plus la même. Elle est psychologiquement très fragile. Plus grand chose n’a de valeur pour elle, y compris son mari et ses deux enfants, qu’elle aime mais dont elle ne s’occupe plus.
Dans cette ville côtière du nord de la France, passage obligé pour l’Angleterre, nombreux sont les réfugiés en attente, stagnant dans la rue, dans le froid, d’une nouvelle vie.
Un jour, Marie décide de franchir le pas et de secourir ces hommes, en compagnie d’Isabelle, une des responsables d’un centre d’accueil… Mais, petit à petit, Marie va se détourner de sa famille et tout donner à ces hommes : son temps, le peu d’argent qu’elle possède, sans prendre garde au danger, qu’il soit physique ou, surtout, mental…

 

Ma vision de ce roman
J’ai littéralement dévoré ce livre. Ce roman est bouleversant : d’abord dans ce qu’il raconte : la souffrance des réfugiés face au froid, face à notre mépris, face, parfois, à la violence des policiers ; la souffrance sociale à laquelle beaucoup de Français se trouvent confrontés. Bouleversant aussi dans sa manière de raconter nos travers, nos contradictions, et une écriture faisant parfois fi de la ponctuation, directe, sans détours, sans chercher la moindre complaisance ; une écriture où l’on ressent toute sa colère…
C’est un roman extrêmement proche de nous, et dont l’”happy end”, d’ailleurs, est pour le moins… nuancé.

 

Bonus !
Voici 2 vidéos dans lesquelles Alice Butaud, comédienne, lit des extraits du roman…

 

 

 

POUR ALLER PLUS LOIN

Le MySpace de l’Auteur   |   Site de l’Éditeur

 

À l’abri de rien
Olivier Adam
Éd. de l’Olivier, 2007
218 pages


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Lecteur En Série 5 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines