Magazine Cinéma

Au service secret de Sa Majesté (On Her Majesty's Secret Service)

Publié le 18 septembre 2011 par Cinephileamateur
L'affiche du film
De : Peter Hunt.
Avec : George Lazenby, Telly Savalas, Diana Rigg, Bernard Lee, Lois Maxwell, Desmond Llewelyn, Gabriele Ferzetti, Joanna Lumley, Ilse Steppat, Bernard Horsfall...
Genre : Espionnage.
Origine : Grande Bretagne.
Durée : 2 heures 14.
Date de sortie : 12 décembre 1969.
Synopsis : L'agent secret James Bond est appelé à la rescousse pour mettre un terme aux malversations de Blofeld. Ce dernier tente de mettre au point un virus qui mettrait un terme à toute vie végétale sur la planète.
Bande annonce originale
1,5
Continuant sur ma lancée dans la saga James après "On ne vit que deux fois" je me suis attaqué à "Au service secret de Sa Majesté". C'est la première fois que je voyais ce long métrage et c'est aussi la première fois (logique ^^ ) que je voyais George Lazenby dans le rôle de l'agent 007. Du coup, j'étais quand même curieux de découvrir le résultat.
Je suis vite tombé de mon siège je dois avouer. J'ai eu beaucoup de mal à rentrer dans ce film dont le scénario écrit par Richard Maibaum est très ennuyeux je trouve. Divisé en deux parties, il ne se passe ainsi rien du tout dans la première si ce n'est une romance qui s'installe et qui fait vraiment très tâche dans l'univers de James Bond. Est ce qu'on à voulu changer l'image de notre héros ? Je ne sais pas mais en tout cas j'ai trouvé ça très déstabilisant (en plus de ne plus voir Sean Connery) et surtout j'ai trouvé que ça sonné faux. Je n'y ait jamais cru et du coup l'ennui à vite pointé le bout de son nez. Heureusement, il commence enfin à se passer quelque chose après une bonne heure de film mais l'ensemble se perd tellement en partant dans plusieurs direction que du coup là encore je n'ai jamais accroché. J'ai juste été un peu plus captivé par le fait de retrouver un tant soit peu d'action et d'espionnage, bref de retrouver ce que je souhaitais voir à la base. La pseudo romance du film empêche même de trouver un quelconque intérêt aux différentes James Bond girls ce qui est dommage car vu la deuxième partie, il y avait peut être moyen de faire quelque chose de sympa tout en restant dans l'esprit James Bond. Après un final qui sonne encore plus faux, la vrai bonne idée de ce scénario tient dans sa toute dernière scène qui nous offre un moment assez fort, surtout pour un James Bond. J'aime bien ce genre de fin c'est juste dommage que durant tout le film je n'ai jamais réellement sympathiser avec les personnages car du coup cette fin ne fut pas aussi poignante pour moi que ce qu'elle aurait du être.
Du côté du casting Sean Connery est parti... La constatation est simple mais pourtant elle parle d'elle même. L'acteur avait donné ses lettres de noblesse à James Bond et avait marqué la saga de son charisme et de sa présence. George Lazenby s'en sors bien mais à aucun moment il n'arrive à la hauteur de son prédécesseur au point qu'on regrette fortement le changement de comédien. C'est dommage car George Lazenby montre de bonnes choses et à sans doute de bonnes intentions mais malheureusement il n'arrive jamais à s'imposer car il ne possède pas la même classe. De plus, le scénario ne l'aide pas non plus à livrer quelque chose de plus consistant ce qui est regrettable. Il en est de même pour Telly Savalas qui à eu du mal à me faire oublier Donald Pleasence dans le rôle de Blofeld surtout qu'en le voyant à l'écran je n'avais de cesse de me rappeler cet acteur dans son rôle culte de "Kojak". Pourtant Telly Savalas aussi essaye de faire de bonnes choses mais lui aussi manque un peu de charisme dans ce rôle et n'est pas aidé par un scénario qui en fait un méchant vraiment peu convaincant. Pour les James Bond girl, il faut voir du côté de Diana Rigg en Tracy Theresa Draco, celle qui va faire chavirer le cœur de Bond et par qui la pseudo romance va avoir lieu. L'actrice s'en sors très bien. J'ai bien aimé sa prestation et même si je ne suis pas fan de l'utilisation de son rôle, je dois bien avouer que l'actrice reste très bonne à mes yeux au point qu'elle éclipse totalement les autres femmes de cette distribution. Pour le reste du casting, il n'y à rien à dire... car les rôles sont souvent inutiles. Les personnages sont traités sans importance et du coup les acteurs n'arrivent pas toujours à faire exister leurs personnages respectifs. C'est encore plus flagrant quand on retrouve Bernard Lee en M, Desmond Llewelyn en Q et Lois Maxwell en Miss Moneypenny qui sont toujours aussi excellent mais malheureusement le scénario les abandonne sur le bas côté de la route et on ne les voit quasiment pas et que leurs rôles n'ont pas la même force que dans les anciens films.
Pour la réalisation, Peter Hunt nous livre quelque chose d'assez fade mais pour sa décharge là encore je pense que c'est surtout à cause du scénario inexistant car malgré tout il y à quand même quelques bonnes idées dans la mise en scène comme les fameuses scènes de descente à ski qui malgré les effets visuels qui ont pris un coup de vieux restent tout de même intéressante à regarder. Il en est de même pour la fameuse scène finale qui clôture le film qui aurait pu être plus forte si le scénario nous avait permis de nous attacher aux personnages. C'est dommage aussi que le côté glamour est fortement disparu de cet opus. Il n'y à pas de charme, pas d'exotisme et même pas de gadgets dans ce volet qui à l'air d'être totalement passé à côté de la plaque à force d'avoir voulu faire une cassure avec les volets précédents. Même la musique composée par John Barry n'est plus aussi percutante malgré un thème phare revisité et un générique d'ouverture qui nous rappelle avec nostalgie les anciens volets tout en nous donnant mal à la tête. Les décors ne sont pas toujours bien exploités aussi malheureusement (sauf pendant les scènes de descentes à ski tout de même) ce qui est une nouvelle fois dommage car on n'as plus cette invitation au voyage qui pouvait nous faire rêver. Avec un suspense inexistant, le film nous ennuie donc plus qu'il nous amuse et j'ai vraiment eu l'impression qu'il y à eu tromperie sur la marchandise.
Pour résumé, "Au service secret de Sa Majesté" m'as vraiment déçu. Je m'attendais à une cassure avec le changement de l'acteur principal mais là ça marche vraiment pas sur moi. La nouvelle distribution peine à nous faire oublier l'ancienne, la mise en scène possède de bonnes idées mais n'arrive pas à les exploiter mais pire que tout, le scénario s'avère extrêmement ennuyeux et inintéressant (heureusement que la deuxième partie s'emballe un peu plus). C'est long, trop long et du coup il s'inscrit pour moi comme un volet très faible de la franchise qui m'as vraiment procuré très peu de plaisir et qui ne fera pas parti des épisodes que je voudrais revoir...
Diana Rigg et George LazenbyTelly Savalas et George Lazenby



Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Cinephileamateur 3469 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines