Magazine Autres sports

Sautons aux Conclusions, les matches de 13h

Publié le 18 septembre 2011 par Sixverges
Sautons aux Conclusions, les matches de 13hLes Titans surprennent les Ravens! Duel épique à Buffalo! Voici notre résumé des early games...
Ravens 13, Titans 26
CBS Seattle était supposé montrer Raiders-Bills mais visiblement quelqu'un a dit « come on l'gros, Raiders-Bills? » Premier fait saillant, une interception de Flacco directement dans les mains d'un certain Verner. Douteux, reverra-t-on le Joe des mauvais jours? Le premier quart se termine sans point, on cherche les Ravens de la semaine dernière. Seulement 25 v d'attaque au premier quart! Rob Bironas (Titans) rate un placement de 34 v pour débuter le 2e quart, on a du plaisir. Pour ceux qui se posent la question: Chris Johnson a l'air extrêmement rouillé. On dirait que le camp d'entrainement sert à quelque chose, finalement! L'attaque aérienne est fonctionnelle cependant et Hasselbeck a l'air à l'aise. Les Titans finissent par briser la glace avec un placement mais les Mauves répliquent tout de go avec leur premier effort soutenu du match. La poussée de 7 jeux, 81 v culmine sur un screen à Ray Rice qui s'étire sur 31 v pour le TD. 7-3 Baltimore. L'attaque aérienne du Tennessee continue à faire des dommages avec une poussée de 80 v en neuf jeux, touché de Kenny Britt: 10-7 Titans. Pas pire petite game. En plus, David Reed ramène le kickoff jusqu'au 30 des Titans, il y a de l'action. Un gros sack de Nate Ball limite les Ravens à un placement, 10-10 à la mi-temps. Hasselbeck paraît vraiment très bien, il orchestre un super drive en ouverture de 3e quart: 8 jeux, 75 v, course de touché de 10 v Javon Ringer sur un 4e et 1. Les Titans ont surpris l'adversaire avec une course à l'extérieur dans cette situation, un jeu qui marche souvent à Madden. 17-10 Titans. La défensive des Titans fait également du bon travail, menottant une équipe qui faisait flèche de tous bois la semaine dernière. Deux placements plus tard, les Titans avaient l'air d'être en voiture avec une avance de 23-10. Les Ravens ont raté une belle opportunité avec 7:30 à faire, se contentant d'un placement alors qu'il leur fallait vraiment un touché. 23-13 Titans et les Oiseaux Mauves avaient besoin d'un miracle. Hasselbeck réussit une superbe passe de 29 v. à Kenny Britt sur un 3e et 9, permettant aux Titans de continuer à tuer le temps. Hasselbeck a terminé sa journées avec 358 v par la passe (!!!), 1 TD et 1 INT tandis que Britt a amassé 131 v en plus de son touché Très belle performance des Titans (1-1) contre des Ravens (1-1) qui étaient peut-être au-dessus de leurs affaires. Leur défensive en arrachait et l'attaque ressemblait aux bons vieux Ravens laids et plates qu'on a connus par le passé.
Seahawks 0, Steelers 24
Les Hawks ont stoppé les Steelers à la porte des buts au premier quart mais ceux-ci se sont repris avec un TD d'une verge de Rashard Mendenhall. À ce moment-là (3:00 à faire au 1e) le Pittsburgh menait 102-2 au niveau des verges totales. Aaargh, Aaron Curry échappe un pick six assuré qui aurait pu changer l'allure du match! Évidemment, Isaac Redman court sur 20 v pour le majeur quelques instants plus tard 14-0 Steelers. La demie se termine 17-0 Steelers et les Hawks n'ont que 81 v d'attaque contre 234 pour leurs adversaires. Les locaux ont ajouté un TD à la reprise, 24-0 et c'est pas mal ça qui est ça. La saison va être longue à Seattle. Tarvaris Jackson a complété 20 de ses 29 passes pour 159 v et l'attaque au sol n'a amassé que 31 v. Bon match pour Mike Wallace: 8 catches, 126 v, 1 TD. La game était terminée à 15:47, un fait rare.
Raiders 35, Bills 38
J'ai quand même cru bon jeter un oeil sur ce match via des moyens détournés, juste pour avoir une idée des forces en présence. Disons que le premier quart m'a convaincu que les gens de CBS Seattle avaient bien fait de changer de game. Les deux équipes combinées ont amassé 32 v par la passe dans un premier quart sans point. Le jeu de course du Silver and Black s'est activé au 2e quart, menant à deux touchés rapides de McFadden et Bush, 14-0 Oakland. Jason Campbell ajoute un TD sur 1 v suite à un beau drive et c'est 21-3 Raiders à la mi-temps. Les Bills ne sont peut-être pas de retour, finalement. Un TD de 43 v. de Fred « Freddy » Jackson donne un soubresaut de vie aux Bills au retour de la pause et soudainement le vent semble tourner. L'offensive des Raiders s'embourbe, Stevie Johnson marque un touché et c'est 21-17! Un autre touché de Freddy Fred et c'est 24-21 Bills! C'est comme la game contre Houston en séries dans les années 80! Contrairement aux Oilers de l'époque, les Raiders n'abandonnent pas et reprennent les devanst 28-24 sur une passe de 12 v de Campbell à McFadden. 28-24! Évidemment, les Bills ne se sont pas laissés faire, orchestrant une poussée de 80 v qui s'est conclue avec un TD du tight end Scott Chandler. On était pas au bout de nos surprises car peu de temps après, Campbell rejoignait la recrue Denariues Moore sur 50 v pour un TD de toute beauté en pleine double couverture. Oh mercy! Il restait toutefois plus de 4 minutes au tableau, les Bills avaient le temps en masse. Ils profitent de ce temps et de leurs trois timeouts pour franchir le terrain tranquillement pas vite, se rendant dans la zone rouge du Oakland avec moins d'une minute à faire. Sur un 4 et 1 avec 18 secondes à faire, Fitzpatrick a rejoint le jeune David Nelson fin seul dans la zone des buts: 38-35, victoire des Bills. Tout un match, dire que les deux équipes n'avaient que 32 v au total après le premier quart. Total combiné: 911 v d'attaque. Chapeau aux deux équipes, ce fut tout un match. Qui va arrèter Ryan Fitzpatrick? Qui?
Bears 13, Saints 30
Les Ours évitent le désastre de peu quand un fumble de Devin Hester sur un dégagement se retrouve en touche... Le match commence lentement, le premier fait saillant étant un hit de Roman Harper, le casque drette dans le chest de Earl Bennett. Ça va être un amende, ça, Roman! Les Bears assemblent une bien belle poussée pour prendre les devants 7-0 sur un TD du jeune Dane Sanzenbacher. On présume que son père est fabricant de saucisse bavaroise. L'attaque louisianaise se met un peu en marche sur la possession suivant mais c'est quand même ardu. Les gains sont courts et les Ours agressifs. Le drive achoppe dans la zone rouge et c'est un placement pour le N'Arwlins. Les Bears continuent à m'épater. Bon, pour me contredire, passe de 77 v de Brees à Devery Henderson. Une vraie bombe comme dans les jeux vidéos, ostie que c'est l'fun! 10-7 Saints. C'est dur d'arrêter Drew pour une longue période. Sur leur drive suivant, les Fleurs de Lys reviennent au dink and dunk mais c'est suffisant pour les mener à un placement. Ils ont de la grosse misère avec le short yardage, une tare majeure. Les équipes s'échangent des placements et c'est 16-10 Saints à la mi-temps, un match sérieux. Après un placement des Ours, Cutler se fait ravir le ballon par Turk McBride au 29 du Chicago. Brees rejoint Robert Meacham peu après et les Saints prennent un peu plus le contrôle du match avec une avance de 10 points. Un TD de Darren Sproles avec 12 minutes à faire concrétisait cette impression. Les Bears sont pleins de belles qualités mais ils ne sont pas bâtis pour revenir de l'arrière. Les Bears ont fait ce qu'ils pouvaient mais ils manquaient de munitions.
Packers 30, Panthers 23
Les Packers ont regardé le Cam Newton Show au premier quart: 13-0 Panther, 10/14, 151 v, 1 TD, 0 INT. Calvaire. Un touché de Kuhn avec 10 minutes à faire au 2e a ramené les champions dans le match. La défensive du Pack, Clay Matthews en tête, a ensuite brassé un peu le jeune QB adverse, en restant couché dessus un peu plus longtemps que d'habitude après un sack. Juste pour écœurer. Les Panthers se lèvent sur la possession suivante et forcent un punt. La Caroline donne toute une opposition, des deux côtés du ballon. C'est toujours 13-7 à la pause et Newton domine Aaron Rodgers 181-99 en terme de verges par la passe. C'est ben pour dire. Les Packers se déniaisent dès la reprise avec une passe de 49 v à Greg Jennings pour le majeur. Les Packers ont ajouté un trio de placements par la suite et à 23-13, le parfum d'upset commençait à s'estomper. Le pointage s'est toutefois resserré par la suite, au point où le Pack a du récupérer un botté court pour préserver son avance de 30-23. Ouais, les Panthers (0-2) ne se laissent pas faire. Les chiffres pour Newton: 432 v, 1 TD, 3 INT avec 53 v et un TD au sol. Les INT sont de trop mais le reste est franchement impressionnant. Les Packers (2-0) s'en tirent à bon compte.
Chiefs 3, Lions 48
Todd Haley a du passer proche de s'évanouir quand Jammal Charles a quitté le match au premier quart, blessé au genou lors d'une insignifiante chute en touche. Ça va déjà assez mal pour les Chiefs! Les Lions ont piétiné le KC comme c'est pas permis dans ce match, une deuxième défaite honteuse en deux matches pour Haley et sa bande. Atroce comme début de saison. Tout baigne pour les Lions, un autre méga-match pour Matt Stafford: 294 v, 4 TD, 1 INT. Matt Cassel s'est fait intercepter trois fois, rien ne va plus à KC.
Bucs 24, Vikings 20
Le bandwagon des Bucs devait être rendu pas mal vide à la mi-temps, les Vikings menant 17-0. Le scénario s'est toutefois inversé en 2e demie avec une domination totale des Bucs 24-3. Un TD de LeGarrette Blount a donné les devants aux siens avec 31 secondes à faire devant une foule pantoise. Wow, ça va faire mal aux Vikes. Donovan McNabb a été correct avec 17/29, 203 v, 0 TD, 0 INT mais ce fut insuffisant. Gros match pour Adrian Peterson dans une cause perdante, 120 v et 2 TD.
Browns 27, Colts 19
Vraiment, sans Manning les Colts (0-2) sont une joke. Que des placements pour la bande à Kerry Collins (ça sonne drôle), jusqu'à ce qu'il soit trop tard. Collins a encore été bien ordinaire et personne d'autre n'est en mesure de s'imposer. Les joueurs importants des Browns (1-1) ont fait le nécessaire: 211 v et 1 TD pour McCoy, 94 v et 2 TD pour Hillis.
Cardinals 21, Redskins 22
Rex Grossman a lancé deux interceptions mais il a quand même réussi à mener les siens à une victoire in extremis et à une fiche de 2-0. Un TD de Santana Moss suivi d'un placement avec 2:35 à faire ont suffi à combler un déficit de 9 points au 4e quart. Les Bills et les Skins à 2-0...that's why they play the games!
Jaguars 3, Jets 32
Hey ben, les Jets ont leurs habits des Titans de New York, les pires throwbacks de tous les temps. La laideur de leur linge ne les empêche pas de marquer un TD sur leur première possession via Santonio Holmes. On ne donne pas cher de la peau des Jags. Et voilà, safety. 9-0 Jets et je dirais que Luke McCown a l'air confus. Une belle INT de Willie Middleton donnera un peu de vie aux Jacksonville mais ça mène à un autre three and out. À 9-3, Rashean Mathis se retient d'arracher la tête de Shonne Green sur une passe dans le flat. Ouf, si on était en 1971, Shonne serait à l'urgence. Avec un score de 12-3, ce même Mathis intercepte une bien vilaine passe de Sanchez dans un triple coverage. Hmm, match ordinaire pour le Latin Lover. Les Jag ne marqueront évidemment pas de points mais bon. La défensive du Jax est de toute évidence bien mieux rodée que l'attaque, ils donnent pas mal de fil à retordre aux Jets. 15-3 Jets après 2 quarts. Dustin Keller a marqué sur onze verges en milieu de 3e et on pouvait fermer les livres sur ce match. Le NYJ (2-0) a connu quelques ratés en attaque mais la défensive était TELLEMENT plus forte que l'offensive adverse que ça importait peu. Excellent match pour Dustin Keller avec 6 catches, 101 v et 1 TD. MJD va se sentir bien seul au sein de l'offensive des Jags (1-1). Note: Blaine Gabbert a vu un peu d'action pour les Jags: 5/6, 57 v.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Sixverges 1945 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines