Magazine Culture

LA RENAISSANCE DE LA GUITARE A LA FIN DU 19 ème SIECLE

Par Elisabeth Leroy

Trois compositeurs et un interprète de génie en sont à l'origine.

medium_GUITARE_ANCIENNE.jpg
Le 1er de ces compositeurs est Francisco TARREGA : après des études de piano et de composition au conservatoire de MADRID, il entreprend l'étude approfondie de la guitare à laquelle il se consacre en tant que virtuose et compositeur.

Deux élèves de TARREGA, comme lui interprètes et compositeurs, poursuivent son oeuvre : Miguel LLOBET (ami de RAVEL et de DEBUSSY) est surtout connu pour ses harmonisations de mélodies populaires catalanes.

D'une toute autre importance est l'oeuvre d'Emilio PUJOL : sa méthode de guitare en 4 volumes reste la plus complète à l'heure actuelle, ses transcriptions des vihuelistes espagnols sont à la base du renouveau de la vihuela et ses compositions s'apparentent par leur style à l'oeuvre de l'Ecole Nationale Espagnole du début du XX ème siècle, notamment à GRANADO (Tonadilla, Tango, Guajira).

Mais c'est surtout aux qualités interprétatives exceptionnelles d'Andrès SEGOVIA que la guitare classique doit son immense popularité : la qualité de ses concerts a en effet réussi à convaincre de nombreux compositeurs non guitaristes du début du XX ème siècle d'écrire pour l'instrument.

Le plus célèbre de ces compositeurs est certainement Manuel DE FALLA, son hommage pour le tombeau de Claude DEBUSSY (1920) reste l'une des plus jouées par les interprètes contemporains.

A la suite, de nombreux compositeurs espagnols et sud américains ont consacré à la guitare des oeuvres influencées par la musique populaire de leur pays pour la thématique et le style néo classique en ce qui concerne la construction : les plus importants sont :

- pour l'Espagne :

medium_torroba.jpg
 Joaquim TURINA, compositeur prolifique dont l'oeuvre s'étend à toutes les formations instrumentales (ex : pour guitare seule une Sonatina en 3 mouvements et un hommage à Tarrega),

Federico Moreno TORROBA a composé plus de 100 pièces dont certaines avec orchestre. Ses plus belles réussites mélodiques sont les petites "pièces caractéristiques".

Ses oeuvres les plus ambitieuses sont : Sonatina, Suite Castellana, le Concerto Castallan, les Nocturnes pour deux guitares et orchestre,

Joaquim RODRIGO est célèbre pour son Concerto d'Aranjuez. Son style proche de celui des 2 compositeurs précédents se distingue cependant par une orchestration très colorée et l'influence du style galant du 18 ème siècle ( Fantaisie pour un Gentilhomme - Concerto Madrigal).

Frédérico MONPOU dont le style est marqué par DEBUSSY se singularise par l'absence de modulations, le renoncement au développement et son goût pour les mélodies populaires (suite compostelana).

- pour l'Amérique Latine :

Augustin BARRIOS est un guitariste virtuose dont l'oeuvre est marquée par l'influence de Bach et celle du folklore (la Catedral et de nombreux préludes et études - suite andine - danse paraguayenne).

Guido SANTORSOLA construit une oeuvre sobre dont l'importance s'affirme au fil des opus (suite Antigo - 5 préludes, 4 tientos, musique de chambre avec guitare, sonates pour 2 guitares).

Antonio LAURO est connu pour ses valses vénézuéliennes.

Manuel PONCE : son style harmonique et orchestral est très marqué par l'impressionnisme et ses thèmes sont souvent empruntés au folklore américain (24 préludes, 5 sonates, fugues : Las Folias, et Concerto del sur ...).

- En Europe :

medium_PUJOL.jpg
Mario Castelnuovo TEDESCO italien établi aux Etats Unis à partir de 1939, au style néoclassique (sonate pour guitare et flûte, quintette avec guitare, 2 concertos pour guitare et orchestre, 24 préludes et fugues pour 2 guitares, "les guitares bien tempérées", Capricios de Goya).

- En Angleterre :

William WALTON (5 bagatelles), Benjamin BRITTEN (Nocturnal), Reginald SMITH BRINDLE (El Polifemo de Oro), Stephen DOGSON (Partita et études), Lennox BERKELEY (élève de Nadia Boulanger).

- En France :

Albert ROUSSEL, Georges MIGOT (Sonate pour 1 ou 2 guitares), Darius MILHAUD (hommage à DEBUSSY, Segoviana), Alexandre TANSMAN (variations sur un thème de Scriabine, hommage à Chopin), Francis POULENC (sarabande), Henri SAUGUET  (soliloque, 3 préludes , Musiques pour Claudel), André JOLIVET (2 études de concert, Le tombeau de Robert De Visée, sérénade pour 2 guitares).

Les innovations de 3 très grands créateurs ont marqué tous les jeunes guitaristes :

Le plus ancien est le compositeur Brésilien Heitor VILLA LOBOS. Son style, synthèse du riche folklore brésilien et de l'harmonie de l'école française du début du XX ème siècle, l'a amené à proposer aux guitaristes des techniques inédites avant lui que l'on trouve réunies dans ses 12 études :

- arpèges complexes, combinés avec des liaisons ou accompagnant irrégulièrement une mélodie jouée à l'annuaire (études 1,2 et 7).

- mélodie accompagnée par des formules en liaison à la main gauche (étude 10).

- mélodies dans le registre médium et sollicitant les notes glissées sur une même corde (études 9 et 10).

- accords répétés ou glissés, notes répétées (études 4, 6 et 12).

- trilles ornementaux très développés (étude 7).

- positions de main gauche glissées, mélangées avec des cordes à vide en pédale (dans Suite populaire brésilienne, Chôro n° 1, 12 études, 5 préludes, Concerto pour guitare et petit orchestre et sextuor mystique).

Mauricio OHAMA est un des plus importants compositeurs contemporains. Son style très personnel ne peut être rattaché à aucune école. On lui doit 3 oeuvres pour guitare : tiento, 3 graphiques pour guitare et orchestre, Si le Jour Paraît, Cadran Lunaire.

Le compositeur cubain, Léo BROUWER, avec ses 1ères oeuvres très intéressantes par l'utilisation rythmique et harmonique du folklore cubain : Danza Caracteristica, Tres Apuntes, Micro Piezas pour 2 guitares, 3 danses pour guitare et orchestre, Pièce sans titre, L'éloge de la danse.

Les oeuvres de Villa LLOBOS, OHANA et BROUWER ont une influence profonde sur la plupart des compositeurs pour guitares. C'est ainsi que Hans Werner HENZE a composé Les Memorias de El Cimarron en hommage à Léo BROUWER.

medium_DYENS.jpg
L'influence de BROUWER et de la musique brésilienne se mèle en des oeuvres qui démontrent l'arbitraire des distinctions en musiques populaires et savantes (Egberto GISMONTI, Roland DYENS).

Francis KLEINJANS pratique une écriture mélodique et harmonique plus traditionnelle marquée par l'influence impressionniste. On notera aussi les recherches sonores de Tristan MURAIL (Tellui) et les formes ouvertes de Arnaud DUMONT (lythanie).


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

LES COMMENTAIRES (1)

Par satta
posté le 14 octobre à 12:30
Signaler un abus

j apprecie bien ce site car il peut aider les eleves a mieux se consacrer a la lecture en plus il peut contribuer a une connaissance sur le programme de la seconde

A propos de l’auteur


Elisabeth Leroy 1160 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog