Magazine Concerts & Festivals

Boogers : More Better

Publié le 28 septembre 2011 par Notsoblonde @BlogDeLaBlonde

more-better-boogers.jpg

Le premier album de Boogers, il était bon, le second c'est pas dur :  il est plus mieux!

C'est pas (que) moi qui le dis, lui aussi. D'ailleurs c'est même écrit sur la pochette : More Better.

Ouverture sur un titre mégalo où en guise de paroles est scandé le seul nom de l'artiste, en boucle, pendant 1 minute (More Boogers).

Ensuite on retrouve ce qui avait plu sur l'album précédent : un sens évident de la ritournelle, pop-rock (I don't think so), avec la juste dose d'électro qui modernise le propos.

Titre n°9 "I'm the weirdo" que je veux voir comme un clin d'oeil à la reprise destructurée de Creep qui avait tant fait parler de lui au moment de sa sortie ("I'm a creep, i'm a weirdo")

Après avoir été à la première écoute TRES destabilisée par le projet, je m'étais penchée sur son cas et j'avais craqué pour ce bricoleur génial, véritable homme-orchestre complètement décomplexé, punk solitaire qui ponctue chacun de ses concerts de la folie qui l'habite et qui rend heureux ceux qui sont venus le rencontrer.

Car si Boogers est un artiste qu'on se plait à écouter (la finition de ses albums est toujours très soignée, le contenu créatif et varié), c'est sur scène qu'il se révèle pleinement. Donnant tout son sens à l'expression "renouveler le genre", il désenclave les genres, abolit les limites, mixe et réassortit pour créer son propre paysage musical.

Dans ce second opus Boogers a pris soin de mettre un peu de douceur (easier and easier, fishing with daddy), du rock énervé (broke my bones, i don't care)...pour que sur ses concerts tu puisses à la fois secouer tes cheveux et te lover contre ton adoré(e).

Digne représentant de ce mouvement salué cet été par Michel Gondry dans une édition estivale des Inrockuptibles, Boogers prouve qu'est bien venu le temps où l'on peut célébrer le talent des productions home-made qui n'ont rien à envier aux produits standardisés qui nous sont habituellement délivrés.

Tranquillement, Boogers fait son chemin, défrichant un terrain plein de promesses. Il y a fort à parier que nombreux sont ceux qui voudront lui emboiter le pas après avoir écouté son "More better".

Toi aussi, n'est-ce pas? Allez viens, rejoins-nous, le sentier fleure bon l'évasion musicale et la nouveauté. On s'y sent bien, tu verras!


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Notsoblonde 14722 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte